AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tendresse [Mise à l'essai non concluante]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tendresse



Messages : 21
Date d'inscription : 11/02/2009
Age : 29
Localisation : Astrub probablement, lieux de tant de combats acharnés...

Quelques informations...
Race: Eniripsette
Guilde: Seule.
Cercle de Puissance:
7/200  (7/200)

MessageSujet: Tendresse [Mise à l'essai non concluante]   Mer 11 Fév - 4:10

[biographie]


Tendresse

Sa mère lui montrait les étoiles. Une fourmilière de petits points brillants, là haut, dans le ciel. Elles semblaient vivantes, les étoiles, elles étaient belles. Sa mère lui expliquait l''histoire des constellations, mais du haut de ses sept ans, elle était juste en admiration devant l'infini illuminé qui s'étendait au dessus de ses yeux d'enfant. La lune était plus grosse, toute ronde. Elle lui voua une attention toute particulière, observant ses ombres, admirant son contraste avec le ciel noir. La voix de sa mère était douce, chantante. Elle s'endormit, plongea dans des rêves étoilés.

Sa mère la rapporta dans son lit et la borda avant d'aller s'occuper de son petit frère. C'était une sadidette aux cheveux noirs, longs, emmêlés par le vent. Son père, un osamodas. Elle avait depuis toute petite vécu dans une ambiance douce et naturelle.


- Maman maman ! Je veux pas dormir !

Ses deux frères jouaient dehors, mais il était bien tard pour le plus jeune, âge de seulement 5 ans. L'autre avait le droit de rester dehors plus longtemps. Il avait 3 ans de plus que la petite fille endormit.

La famille coulait des jours heureux au milieux de la forêt. Le père était bûcheron et la mère, chasseuse. Leurs métiers suffisaient à nourrir la maisonnée et ils ne refusaient jamais de rendre service à leurs voisins. Les environs étaient très peu peuplé mais les gens qui y vivaient se connaissaient et s'appréciaient tous.


La petite fille grandit. Tendresse, ce nom lui allait si bien. Elle rapportait souvent à la maison des animaux blessés et les soignait avec beaucoup d'attention. Bien peu de nouvelles du monde extérieur arrivaient jusqu'à eux. Seul quelques conteurs itinérant passaient, de temps en temps.


- Papa, c'est quoi la guerre ? C'est pourquoi ?

Des nouvelles étaient arrivées, une guerre, mais si loin.

- La guerre ? J'espère bien que tu ne la verra jamais, ma fille. La guerre c'est des gens qui se battent, souvent, ils ne savent même plus pourquoi d'ailleurs. La guerre c'est la mort, mais pas une mort naturelle comme celle de ta grand mère, une mort violente, anormale.

- Mais pourquoi ils se battent ?

- Je ne sais pas, ma fille, je n'ai jamais compris.


Tendresse serrait la main de son petit frère, puis, comme il semblait s'ennuyer, elle partit jouer avec lui. La nuit tombât alors qu'ils rentrait tous les deux, et elle s'arrêtât pour admirer le ciel, souriante, son petit frère blotti contre elle.

Un autre enfant été né dans la famille, encore un frère. Il avait deux ans. Petite tête blonde, visage rond et joyeux, Tendresse s'en occupait souvent. Son grand frère été devenu sculpteur de bâtons et était donc partit avec son maître, pas très loin heureusement, elle le voyait encore souvent. Et elle, elle s'épanouissait.


Le temps passa encore, en douceur, calme avant la tempête. Les parents le savaient que le guerre les rattrapait mais ils n'y croyaient pas, ils ne voulaient pas abandonner leur petite vie tranquille pour partir vers l'inconnu. Personne dans le voisinage ne voulait partir d'ailleurs et puis, pourquoi les attaquerait on ? Ils ne possédaient rien de valeur, ils n'en avaient pas besoin.

Pourtant, la maison était en flamme, pourtant, tous le monde criait, tous le monde mourrait.
Les yeux écarquillait, Tendresse regardait sa vie partir en fumée. Elle était juste partit rendre visite à son grand frère et en rentrant, le désastre... Même pas de lune pour les éclairer, juste les flammes, rouges, brûlantes. Elle s'en fut en courant, retournant vers son grand frère mais y trouva le même spectacle. Ou plutôt, bien pire, car il était encore vivant. Elle l'appela. Il lui cria de fuir. Elle s'approcha au contraire, hypnotisée par les flammes. Une main gantée lui pris le bras et l'entraîna vers le brasier. Les hommes parlaient mais elle n'entendait pas, elle regardait son frère mourir sous leurs coups, pâle, brûlante, tremblante. Elle s'évanouie.


- Réveille toi ma jolie !

Un coup de pied lui remis les idées au clair. Elle avait mal partout.

- C'est pas drôle si tu dors...

Trois hommes l'entouraient, leur haleine humide, puante, lui faisait si peur. Elle se recroquevilla sur le sol, nue, mais ils ne la laissèrent pas faire.
A vingt ans, elle en paraissait seize, mais son corps était celui d'une femme et elle était même jolie... Et si pure, si simple. Ces trois hommes brisèrent sa naïveté, la laissant en sang, allongée sur le sol. Ils partirent sans un regard en arrière, lui laissant la vie pourtant. L'un d'eux ayant retenu le couteau d'un autre. Un geste qu'elle ne comprenait pas, un relent d'humanité au milieu de la violence, peut être.

Elle resta là, immobile, longtemps. Les flammes s'étaient éteintes depuis longtemps quand un sacrieur la trouva. Avec un soupire, il l'entoura d'une cape et l'emmena, loin du carnage. Il la soigna avec des potions étranges qui se révélèrent très efficaces. Puis elle partit en silence, une nuit, effrayée. L'homme lui avait fait des avances. Rien de méchant mais elle avait trop peur. Elle partit retrouver ce qu'il restait des siens. Elle lava et enterra les corps de tous ceux qu'elle avait aimé et chanta sur leur tombe les mélodies qu'ils chantaient autour du feu, tous ensemble. Des chants plein de joie. Elle souriait, triste, mais elle souriait.

Ce sourire un peu mélancolique ne la quitta plus. Elle repartit, encore, serrant dans sa main une pierre bleu, une petite sphère froide que sa mère avait tenu contre son coeur jusqu'au bout. Elle l'avait trouvé dans sa main, crispée par la mort. Alors elle l'emmenait, seul vestige d'une vie heureuse.

Tendresse se dirigea vers la ville. Elle avait désespérément besoin de compagnie... De voir que la vie qu'elle aimait tant ne disparaissait pas avec la guerre.


"Pour reconstruire ceux qui souffrent, pour rebâtir malgré tout."

C'était une promesse à la pierre. Bien qu'elle ne sache pas ce que ce simple caillou bleuté représentait, elle lui parlait, pour se rassurer. Une petite cicatrice restait bien visible sur sa joue. Les soins ne l'avaient rendu que plus visible, étrangement. Et elle chantait, toujours, d'une voix jeune et douce.


[/biographie]


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



(Scanner tout pourri mais v'là l'illustration)

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Tendresse passait le plus clair de son temps à Astrub. Il y avait ici toujours des gens à soigner, et toujours de quoi sourire aussi. D'une humeur calme et égale, elle n'avait pas de mal à se faire des amis malgré son caractère un peu étrange et ses phrases parfois surprenantes. Ses manières apaisaient les blessés et guérissaient les corps aussi bien que les âmes.
Mais elle était seule, toujours... Quelque chose en elle était brisé et ne pourrait probablement jamais être réparé. Pourtant, la jeune femme recherchait la compagnie des autres mais ceux ci finissaient souvent par s'éloigner après l'avoir chaleureusement remercié. Peut être ses phrases pacifistes, peut être l'aura qu'elle dégageait...


Dans un soupire, Tendresse s'adossa à une maison, épuisée. Une journée à les calmer, ces jeunes guerriers... Et pour quoi ? Rien, demain ils recommenceraient. La guerre des cités... Elle ne comprenait pas. Quelques soient ses efforts, le résultat état le même.

La jeune guérisseuse sortit la pierre et la serra dans son poing. Son courage revint, lentement. Sans doute y avait il de la magie dans cette petite sphère bleu mais son principal pouvoir était l'espoir. Les yeux plongés dans la nuit, Tendresse pris une décision. Elle ne pouvait pas faire son chemin seule, elle n'en avait ni la force ni le pouvoir. Seul une volonté de fer l'avait mené jusqu'ici.

Elle trouverai une compagnie, des amis en qui elle pourrait avoir confiance. Un soutient pour les moments difficiles et un échange d'attentions pour le plus grand bien de tous. C'est ce qu'elle voulait. Elle se remémora les différentes guildes dont elle avait entendu parlé et en choisit une. L'Ordre des chevaliers de Mystra. Pour leur nom, pour leur réputation, c'est ceux en qui elle mit ses espoirs.

D'une plume de piou égaré et d'un parchemin oublié dans une taverne, elle écrivit. L'éniripsette déposa la lettre chez les Mystra et attendit, se blottissant dans un coin de la maison pour dormir un peu.


Citation :


Ordre des chevaliers de Mystra,

Je vous laisse cette lettre car j'ignore où je serai demain et si j'aurai la chance de vous rencontrer avant de repartir sur les routes, soigner ceux qui en ont besoin.
Je souhaite rejoindre votre compagnie et partager mes connaissances, mes valeurs et mes rêves. Je désir vous rejoindre autant pour ne plus être seule que pour apporter d'avantage d'aide au monde. À plusieurs, on est plus forts... Les chemins de la solitude m'alourdissent un peu plus le cœur, chaque jour.

Je vous prie de pardonnez la brièveté de cette lettre mais je préfère m'exprimer de vive voix et répondre à vos questions plutôt que de laisser de longues lignes sans signification sur du papier.

À bientôt, Mystra, si vous ne me trouvez pas ici, sachez que je reviendrai aussi souvent que me le permettront les blessés qui croiseront mon chemin.

Tendresse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brin-d-if.info/
Meawrh



Messages : 164
Date d'inscription : 18/12/2008
Age : 29
Localisation : Genève

Quelques informations...
Race: Ecaflip
Guilde: Chevalier de Mystra
Cercle de Puissance:
199/200  (199/200)

MessageSujet: Re: Tendresse [Mise à l'essai non concluante]   Ven 13 Fév - 15:55

Meawrh n'était pas le chevalier qui fréquentait le plus assidûment les locaux de l'ordre, pourtant, ce fut lui qui le première croisa sur son chemin la lettre de la guérisseuse. Et comme elle était adressée "aux chevaliers" et que les insignes qu'il portait l'autorisait à se qualifier ainsi, il la lu.
Une lettre fort brève, assurément, et qui n'en disait que peu. Mais la missive portait en elle la justification de sa propre brièveté, ce qui retirait toute raison d'en tenir rigueur à celle dont la main en avait tracé les mots.

Toutefois l'Ecaflip ne savait pas vraiment de quelle manière il convenait de répondre à une telle manière, quelles question poser, si il convenait d'écrire une lettre en retour et quelles questions pouvait être qualifiées d'opportunes... Et puis, il n'était qu'un simple chevalier, c'était aux dirigeants de l'ordre de s'occuper des formalités.
Il reposa donc la lettre afin que les autres chevaliers puissent éventuellement en découvrir le contenu, et s'en fut en quête d'une personne plus au fait du recrutement que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lulhum.org
leekhan



Messages : 90
Date d'inscription : 11/06/2008

Quelques informations...
Race: osamodas
Guilde: ordre des chevaliers de Mystra
Cercle de Puissance:
189/200  (189/200)

MessageSujet: Re: Tendresse [Mise à l'essai non concluante]   Ven 13 Fév - 20:16

Leekhan était de retours après des temps troublés ou il avait du s'éloigner de ses compagnons et amis.
Fatigué, il s'était décidé à se reposer un peu dans la maison de la guilde.

-mais quel bazard là dedans,c'est tous ces papiers qui trainent?
décidé à faire un peu de ménage,leekhan saisie une poubelle puis commença à jeter les choses inutiles,c'est là qu'il tomba sur la lettre de Tendresse.

-hum tiens un postulant....pas très bavard...mes amis l'ont il déjà rencontré?quoi qu'il en soit je suis curieux d'en savoir plus...;vraiment trop court pour prendre une décision pour ma part.

leekhan invoqua un de ses tofus et le chargea d'une mission :retrouver Tendresse et lui proposer une rencontre afin de pouvoir juger sa valeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tendresse



Messages : 21
Date d'inscription : 11/02/2009
Age : 29
Localisation : Astrub probablement, lieux de tant de combats acharnés...

Quelques informations...
Race: Eniripsette
Guilde: Seule.
Cercle de Puissance:
7/200  (7/200)

MessageSujet: Re: Tendresse [Mise à l'essai non concluante]   Sam 14 Fév - 4:55

Ses pieds s'enfonçaient dans l'herbe humide du matin. Elle souriait tristement, toujours, petit visage calme, sage et plein d'espoirs. Ses cheveux brin étaient trempés par la bruine. Elle marchait, enroulée dans une grande cape brune et terne. Elle n'aimait pas briller et n'en avait pas besoin pour sa tache, pour son but, pour la seule chose qui comptait pour elle dans cette vie.

Il était tôt et les routes étaient plutôt vides en ce froid jour de pluie. Elle venait de quitter la chaude demeure des Mystra pour se mettre quête de blessés à secourir, comme toujours. Un tofu la rattrapa. Elle se baissa et souleva doucement l'oiseau pour récupérer le message qu'il lui apportait, les lignes qu'elle attendait.
Tendresse posa un instant ses yeux sur l'horizon nuageux, pensive. Ainsi ils voulaient la connaitre. C'est ce qu'elle avait souhaité après tout. Mais là, sous la pluie battante, au milieu du chemin, prise par ses habitudes, il lui fallait retourner sur ses pas. Accepter de prendre une autre route et se résoudre à rechercher une nouvelle stabilité. C'était nécessaire, elle le savait bien, mais mise à nouveau devant ce choix, il lui fallait faire appelle à sa volonté. Elle laissa échapper un soupire en caressant distraitement la boule de plume blottit entre ses mains. Des doigts, elle chercha le contact avec sa pierre bleu, la serra brièvement et tourna enfin les talons. La décision était pris, un poids bien connu s'élevait.

La jeune femme se mit en chemin, un air résolu mais toujours son petit accent de tristesse, comme une empreinte immuable. Elle posa à nouveau la main sur la porte et entra tranquillement. ses petits yeux sombres parcoururent la pièce et elle salua Leekhan du regard, libérant le tofu par la même occasion.


- Bonjour, est-ce vous qui m'avez envoyé ce petit messager ? Je suis venu à la suite de cette missive.

*Montre rapidement le message*

- Je m'appelle Tendresse, la lettre que vous tenez vient de moi donc je suppose que ces lignes étaient les votre. Ravie de vous rencontrer, chevalier de Mystra. J'espère que la brièveté de ma lettre ne vous a pas froissé.

Elle posa un regard calme sur l'homme et s'approcha. Sa démarche était assuré mais son regard semblait lointain, comme retenu dans d'autres lieux. Son sourire était néanmoins bien présent et elle semblait prête à répondre, prête à changer, à s'adapter à cette nouvelle vie qu'elle avait choisit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brin-d-if.info/
Galou



Messages : 245
Date d'inscription : 10/06/2008
Age : 30

Quelques informations...
Race: Crâ
Guilde: nope
Cercle de Puissance:
0/10000  (0/10000)

MessageSujet: Re: Tendresse [Mise à l'essai non concluante]   Mer 4 Mar - 12:04

Les plus anciens membres de la guilde ont eu par le passé à côtoyer Salvanel au quotidien ... plaignons les, car cet eniripsa hystérique est tout simplement insupportable. Aujourd'hui, rendons-en grâce pour nos oreilles, le "grand prêtre" de Neyna (enfin, devrai-je dire, d'Eniripsa incarnée -et non, je ne parle pas de son ongle du gros orteille !- sous les traits d'une de ses adoratrices) justifie volontiers ses absences répétées par une vie de prière contemplative active, en accompagnant ses dires d'un éclat de rire suraigu qui lui enlève toute crédibilité. Gageons plutôt qu'il prépare dans l'ombre des blagues vaseuses, mijote un mauvais coup, se remet difficilement de ne pas avoir glissé sa Déesse dans son lit, ou encore un peu des trois à la fois, à des degrés divers, mais enfin là n'est pas la question, car une fois n'est pas coutume, cet espèce de lutin fou déboula en courant dans la pièce, tout en émettant des bruits particulièrement déplaisant à l'extrême limite des ultra-sons.

-Hihihihi. Il parait qu'il y a une nouvelle fidèle pour ma jolie Déesse !

Il paraissait bien informé, allez savoir comment...

-C'est toi ? Reprit-il en croisant la jeune Tendresse et son sourire triste. Souris un peu, pour voir ?

[HRP]Pour ceux qui ne le sauraient pas, Salvanel est un de mes persos secondaires[/HRP]

_________________
Galou (l'aligator)
Je ne floode pas, je discute !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tendresse [Mise à l'essai non concluante]   Aujourd'hui à 3:15

Revenir en haut Aller en bas
 
Tendresse [Mise à l'essai non concluante]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1er essai V8 - 3000pts.
» [résolu] mise en route Mac
» [Blog] Essai de fonds d'écran
» la mise a jour de gta 4 lost and damned
» Mais qu'est ce qu'il essai de me dire ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ordre des Chevaliers de Mystra :: Bureau De Recrutement-
Sauter vers: