AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Voie Lactée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tendresse



Messages : 21
Date d'inscription : 11/02/2009
Age : 29
Localisation : Astrub probablement, lieux de tant de combats acharnés...

Quelques informations...
Race: Eniripsette
Guilde: Seule.
Cercle de Puissance:
7/200  (7/200)

MessageSujet: Voie Lactée   Mar 24 Fév - 16:37

Voie Lactée

Tout commença par une sombre nuit d'orage où les éclaires se déchaînaient sous une lune rouge sang. Dans une chaumière délabrée, perdue au milieu de la tourmente, une femme attendait un enfant. Son mari, un courageux iop au regard d'acier, veillait courageusement sur elle. Leur amour aurait fait basculer des montagnes, vidé des mers ou enterrer des volcans... Ou même les trois à la fois ! Avant même que le bébé ne naisse, ils le savait prédit à un grand destin, un destin qui ferait chavirer le monde. Ils savait que l'enfant serait beau et fort, l'oracle l'avait dit ! Et même si sa vie ne serait pas simple, leur petit accomplirait des prouesses digne d'un dieu.

Mais ils avaient du fuir, poursuivit par une armée entière de démons. Ces fourbes et sanguinaires truands avait entendu l'oracle et en voulaient à l'enfant. Dans leur fuite, le grand iop en avait abattue une centaine mais ils étaient très très très très nombreux. Oh, il les aurait bien tous tué mais il devait protéger sa douce femme. Les bandits s'en prenait à elle alors qu'elle était affaiblie par la grossesse, en temps normal, elle était pourtant aussi puissante et sans peur que son époux... Et les lâches le savaient.
Le courageux couple pris donc la fuite au milieu de la tempête. Le vent les glaçait jusqu'aux os mais ils continuaient leur route, tel des héros en temps de guerre. La foudre s'abattit à quelques pas d'eux alors qu'ils couraient sous une pluie battante. Un arbre en feu tomba sur leur chemin. Une meute de loups enragés s'élança à leur poursuite. Mais rien ne les fit renoncer. Ils couraient, y mettant toutes leurs forces pour sauver l'enfant à naître.
Le grand iop porta sa femme sur les derniers kilomètres et la déposa, à bout de souffle, dans une chaumière abandonnée. Il alluma un feu, laissant son épouse se reposer, puis ils s'endormirent le ventre vide.

Les brakmariens les attaquaient pendant la nuit, ne leur laissant aucune chance de se défendre et de prouver leur immense valeur. C'est dans les flammes et le sang que l'enfant fut arraché au ventre maternel. Le chef des démons trancha la gorge de sa mère alors que les autres retenaient à grande peine le père, mortellement blessé. Il sortit le nouveau né d'un coup d'épée et poussa un hurlement de victoire. L'enfant pris son premier souffle, avalant la fumée et la pluie. Son cri fit trembler les combattants et insuffla un espoir nouveau à son père. Il se releva, reprenant le cri du bébé et se jeta dans la mêlée. Les voleurs tombaient les uns après les autres sous l'épée tranchante du iop déchaîné. Puis, une poutre enflammée tomba sur le grand chevalier dans un atroce fracas, envoyant des étincelles de lumière emplir la nuit. L'homme hurla en mourant, faisant fuir par ce cri les démons encore debout. L'enfant tomba dans une flaque de boue, encore nu et sanglant.
Il y resta toute la nuit, baignant dans l'eau glacée. Ce baptême forcé fit prendre tout son sens à la prophétie. L'enfant deviendrai la plus grand des guerriers, le plus puissant des combattants ! C'est bien pour cela d'ailleurs que les brakmariens le voulait ! Le sang qui coulait dans ces veines n'était pas celui d'un couard ! Nouveau né venu au monde dans les pires conditions qui soient, il ne pouvait pas mourir avant de se révélé au monde.

Heureusement qu'il ne pouvait pas mourir parce que l'eau été froide, et la grêle qui s'était mis à tomber n'arrangeait pas les choses. Sans compter le feu qui s'étendait autour du bébé sans trop s'en approcher cependant.
L'enfant fut recueilli et élevé par une louve au fond de la forêt. Les brigands cherchaient en vain sa trace des années durant mais l'animal qui veillait sur lui semblait envoyé par un dieu. Elle le cachait dans les bois, se déplaçant bien souvent. Le petit vécu par le lait de la louve et très vite, pas les fruits de sa chasse.

Pourtant les démons le retrouvaient... La louve fut tué en essayant de le défendre contre une armée encore plus nombreuse que celle qui avait attaqué ses parents. Et le maître de la cité noire s'avança vers l'enfant, triomphant. Il posa son regard dur et froid sur le petit être et fit une grimace de dépit. Tournant les talons, il s'en repartit en boudant avec son armée.
C'était une charmante petite fille à la stature plutôt fragile et qui ne semblait pas en très bonne santé. Voie Lactée avait froid toute seule dans la forêt et son destin semblait, tout compte fait, des plus banale. Après un gazouillis de surprise, elle se dirigea d'une démarche incertaine vers l'orphelinat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brin-d-if.info/
 
Voie Lactée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Atelier, astuce, technique, blabla ...
» [IG] VI. Niv3 voie de l’armée
» Recensement des Erudits et des 100 % - Voie de l'armée
» Vos questions : Voie de l'Eglise
» Bug métro - voie piétonne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ordre des Chevaliers de Mystra :: Le Bosquet De Saoriandra-
Sauter vers: