AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Oulipipo Picolas/Ode raval-1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Picolas



Messages : 15
Date d'inscription : 12/01/2009

Quelques informations...
Race: Agile Sacrieur
Guilde: Chevalier de Mystra
Cercle de Puissance:
131/200  (131/200)

MessageSujet: Oulipipo Picolas/Ode raval-1   Mer 22 Avr - 15:20

Depuis un certain temps, Picolas fuyait les combats. Il était persuadé que la sagesse ne venait pas uniquement du maniement de la dague ou encore de la façon de trancher la gorge d'un kanigrou. Non Picolas savait que beaucoup de connaissances s'étaient perdues dans les pages souvent oubliées des vieux grimoires. Ce soir là il avait une fois de plus veillé tard dans la hall adossé à un mur ayant pour seul compagnie la douce et armonieuse mélodie des phrases qu'il dévorait ardamment à travers ces vieux ouvrages.
Les heures passèrent ainsi, à peine éclairé par un bougie dont la flamme vacillait à chaque page tournée. Picolas sentit la fatigue se faire plus présente.


-Bon on va arrêter là pour aujourd'hui... Il ferma le livre délicatement comme pour le preserver le plus possible de ses utilisations.

Il se dirigea vers sa chambre d'un pas lent et pensif, sans doute encore perdu dans les mots qu'il venait de lire il y a peu. C'est alors qu'il passa devant une chambre dont la porte était entrouverte. Sans conviction Picolas tourna la tête vers ce flux de lumière qui arrosait le couloir rendu sombre par le manque de bougies. Il apperçut son amie crâ Ode allongée sur son lit. Il fut tout de suite géné par cette vision intime et douce et détourna la tête pour continuer son chemin le rouge aux joues le trahissant de sa timidité et sa confusion face à ce qu'il avait vu. Mais quelque chose dissipa toute cette gêne. Il avait dépassé la porte de quelques pas lorsqu'il s'arrêta net. Il repassa son regard à travers la fente lumineuse qui l'avait tant touchée avant comme poussé par une voix intérieure. Cette fois ci Picolas ne se sentit pas confus. Il vit le corps de son ami bouger fortement dans son sommeil. Faisant un cauchemar sans doute. Oui il se rappela que ce n'est pas la première fois qu'il voyait ça. Du moins il avait souvent entendu Ode se réveillée effrayée après ces cauchemars beaucoup trop récurents à son goût. C'est sans doute ce qui poussa Picolas à franchir la porte et entrer dans cette intimité dévoilée par la volonté de Mystra.

-Je me dois de protéger son sommeil. Murmura Picolas.

La pièce était petite et ne pouvait acceuillir gère plus de monde. Une simple bougie posée sur la table de nuit suffisait amplement à donner un maximum de lumière à la pièce. Peu de décoration ornait la chambre de notre crâ. Le strict minimum pour se sentir bien chez soit.
Picolas se posa sur le lit à côté d'Ode et l'observa un moment sans bouger. Pas de doute possible, Ode bougea encore plus intensément au fil des minutes qui passèrent. Picolas posa délicatement sa main sur le front de Ode et il y dégagea les mèches de cheveux qui y sétaient égarées.


-C'est finit maintenant Dame Ode...

Il pris la main de Ode dans sa main gauche et sortit l'une de ses dagues de son foureau pour faire une entaille dans le creux de cette main si douce. Il fit de même avec la sienne et la posa délicatement l'une contre l'autre. Le sang se mélangea lentement, une sensation de chaud apparu entre les deux mains.
Sans doute encore un héritage venant de sa caste, Picolas mit son autre main sur le front de Ode et ferma les yeux pour se concentrer. Il oublia tous les objets présents dans la pièce. La lumière vacillante sur ses paupières clauses. Tout se fit plus distant. Cette sensation de chaleur qui un instant avant était née dans le creu de sa main se dissipa...

Picolas rouvrit les yeux et il ne fut surpris qu'à moitié de ne plus être dans la chambre de Ode. Son pouvoir ancestral avait marché. Il avait réussit à rejoindre le rêve de Ode. Il esquissa un sourire à la pensée d'imaginer la tête du premier qui rentrerait dans la chambre les voyant ainsi.
Il fallait se hater, Picolas perdait de ses forces à chaque minute passée dans les pensées de son amie. Il fallait la trouver rapidement et la ramener.

Il courru dans la plaine de toute son enjambée. Il sentit le vent sur son visage, il vit son souffle coucher les céréales par alternance. L'abscence de nuage permettait au soleil d'apporter des nuances de couleurs magnifiques sur la nature. Comment son amie pouvait elle se sentir mal dans son sommeil? Tout était réunis pour faire un doux rêve et non un cauchemar.


Alors qu'il se croyait paisiblement perdu dans ses pensées il entendit des cris provenant de derrière lui. Il se retourna brusquement pour appercevoir enfin son amie qui courrait à corps perdu à travers la plaine sortant d'un bois obscur dont il n'avait pas remarqué la présence. peu de temps après une armée de batofus et de tofukaz en sortit également et se mis à la poursuite de cette proie appeurée. Notre guerrier courru à son tour, allant à la rencontre de son amie qui fut étonnée et soulagée de le voir ainsi arriver.
Ode se défendit brillament flêche après flêche, les ennemis tombèrent les uns après les autres. Picolas sentit ses forces diminuer, oh ce n'était pas la difficulté du combat mais ce que lui demandait de maintenir ce "lien ouvert" entre son amie et lui. Le combat finit, ils s'écroulèrent tous deux sur le sol l'un proche de l'autre. Les minutes passèrent et tous deux se sentirent bien. Le silence était revenu, la nature avait repris ses droits. Le vent venait taquiner la jupe de la crâ et se sentait gênée à chaque rafale de vent sans doute prise par la peur de dévoiler une intimité qui aurait fait rougir le sacrieur.


Picolas n'en pouvait plus. Sa tête lui faisait mal. Il devait rompre le lien maintenant sinon il risquait de mourrir perdu à jamais dans les rêves de son amie.

-RUPTURE! Nos deux amis se rétrouvèrent à nouveau dans la chambre de la crâ. Sain et sauf.

Ode regarda un instant le sacrieur se demandant sans doute si tout cela n'était qu'un rêve. Elle se sentit appaisée en voyant le regard de Picolas rassurant et serein.
Notre Sacrieur banda la plaie qui avait provoqué et une fois finit il fit mine de repartir mais Ode lui en empécha.


-Attends! Ils vont revenir! Je n'arriverai jamais à dormir paisiblement! Restes! Restes prêt de moi je t'en supplie.Picolas s'était arrété de nouveau et regarda la main de la crâ qui maintenait son avant bras. Il soupira et se reposa au côté de Ode. Il la regarda un instant avec un doux sourire.

-Dame Ode, Je vous ai vu vous battre. Vous n'avez nullement besoin de moi. Il passa de nouveau sa main sur le front de Ode et la calina pour lui apporter un peu de tendresse.
-Si vos sommeils sont ainsi privés de leur tranquilité c'est uniquement dû au fait que vous n'avez pas confiance en vous. Vous auriez pu vaincre ces monstres sans mon aide. Vous avez juste besoin de l'entendre dire. Vous etes une brave et forte guerrière Dame Ode, n'ayez peur de rien. Du plus innofensif des écureuils au redoutable craqueleur légendaire. Tout est dans votre coeur et je vous le répète, Ayez foi en vous! Vous etes votre plus grande force! Je veux qu'à l'avenir vos songes soient remplis de rires et de chants et non de pleures.

La crâ baissa son regard sur ses mains et rougit timidement. Des larmes glissa le long de ses joues, Picolas avait vu juste. Il ajouta:

-La graine qui fut un jour plantée a bien grandit depuis et elle a largement gagné sa liberté et la force nécessaire de faire face au monde de Mystra.

Il remonta la couverture sur Ode pour en faire un bon lit douillet. Et d'une voix douce et charmante il fit:

-Il faut dormir maintenant Dame Ode. Reposez vous bien. Je suis si fier de vous et du courage dont vous avez fait preuve.

Il lui déposa un tendre baiser sur le front et sécha du bout des doigts les larmes de crâette. Il se leva et avant de refermer la porte derrière lui il admira le sourire radieux de son amie déjà emitouflée dans sa couête. Lui aussi un jour avait eu ces craintes, mais il avait rêver d'évasion et avait affronté à lui seul les pires dangers que le monde pouvait lui apporter.

En réponse au défi de l'oulipipo-raval-1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mailexa



Messages : 39
Date d'inscription : 22/10/2008

Quelques informations...
Race: Xelor
Guilde: Indépendant
Cercle de Puissance:
133/200  (133/200)

MessageSujet: Re: Oulipipo Picolas/Ode raval-1   Jeu 30 Avr - 14:30

[HRP]Bien joué Pico. Magnifique texte. Very Happy[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Picolas



Messages : 15
Date d'inscription : 12/01/2009

Quelques informations...
Race: Agile Sacrieur
Guilde: Chevalier de Mystra
Cercle de Puissance:
131/200  (131/200)

MessageSujet: Re: Oulipipo Picolas/Ode raval-1   Jeu 30 Avr - 15:00

[HRP] Merci Mail je suis heureux qu'il t'ai plu. J'avoue que le concept est vraiment très bien et j'ai pris énormément de plaisir à l'écrire. VU que Belomen a validé mon défi c'est à mon tour d'en poser un mais à qui.... Wink [/HRP].
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Oulipipo Picolas/Ode raval-1   Aujourd'hui à 21:13

Revenir en haut Aller en bas
 
Oulipipo Picolas/Ode raval-1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enquête sur Raval - Jeu de piste interguilde
» Guilde Pandawa [Raval]
» L'unification Pandawa => recrutement massif [Raval]
» Tournoi sur Raval
» Shootair-roublarde 197 eau/air [RAVAL]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ordre des Chevaliers de Mystra :: Le Bosquet De Saoriandra-
Sauter vers: