AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Background]Agulha, ou une vie dicté par un nom.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Agulha



Messages : 171
Date d'inscription : 29/11/2008
Age : 24
Localisation : Dans la taverne des Mystra ou peut-être au phare de Madrestam.

Quelques informations...
Race: Féca
Guilde: Ordre des Chevaliers de Mystra
Cercle de Puissance:
101/200  (101/200)

MessageSujet: [Background]Agulha, ou une vie dicté par un nom.   Jeu 4 Juin - 1:23

Shuukyou Jitsumei : cela veut dire religions des vrais noms dans un langage perdu depuis longtemps...
Il existait encore en ces temps là des Amaknaiens croyant en la signification des noms. Il pensait que le nom acquit à la naissance influait grandement sur la vie de son porteur mais libre à chacun de l'interpréter à sa façon...


Il faisait sombre dans la maison, on pouvait entendre les cris d'un enfant arrivant des le monde des treize. On entendait aussi deux voix un masculine qui pris la parole en première et l'autre était une voix de femme :

- Je veux qu'il fasse un métier manuel comme moi, il maîtrisera l'aiguille celle du tailleur ou une autre cela m'est égal. Il s'appellera Agulha !

- Mais ce nom ne lui laisse aucun choix, dit la femme sans réfléchir à ses paroles, En lui donnant ce nom tu le contrains à une vie morne faite seulement de travail des tissus ou du cuir...

- Il se nommera Agulha que cela te plaise ou non !



Quelques années plus tard le jeune Agulha avait grandi mais curieusement il n’était pas doué pour la couture ou les choses de ce genre, cela inquiétait son père et sa mère faisait semblant de s’en inquiéter elle aussi pour ne pas montrer à son mari qu'elle avait gagné: la vie de son fils ne serait pas monotone! Elle essayait tout de même d’expliquer à son mari que le nom pouvait être interprété différemment mais celui-ci ne voulait rien entendre.
C’est alors que le jeune Féca se découvrit une passion pour la pêche ce qui rassura son père il avait trouvé sa voie ce ne serait pas l’aiguille qu’il manierait mais l’hameçon !



Agulha fit sa vie, il devint donc pêcheur.


Un jour, Le jour que tous les jeunes Amaknaiens attendent arriva : le jour de partir, partir loin de ses parents, partir explorer le monde des treize.
Au moment des adieux sa mère le prit à part afin de lui déliver un secret qu’elle avait gardé jusqu'à présent.


- Tu sais Agulha que notre nom influence notre vie …
- Bien sûr! Que veux-tu me dire ?
- Quand ton père a choisi ton nom il voulait que tu deviennes tailleur mais ce n’était pas mon souhait et tout au long de ta jeunesse j’ai prié pour que cela ne t’arrive pas et maintenant te voila pêcheur mais je sais que ce n’est pas ce destin que ton nom te réserve... Tu exerceras bien autre chose !
- Mais quoi? Que vais-je devenir si je ne suis pas destiné à la pêche ?
- Tu le découvriras par toi-même mon fils. Pars, mais n’oublie jamais ce que je viens de te dire !!


Il prit donc la route en essayant de réfléchir aux paroles de sa mère… quel avenir serait le siens ?

Dans son voyage il rencontra beaucoup de gens et vit beaucoup de paysages différents mais il y avait une chose qu’il avait rencontré de partout. Un fléau qui rongeait le monde des treize. Une maladie, qui dans sa jeunesse était peu commune, avait affecté une parti incommensurable de la population Amaknaienne.
Cette maladie se nommait la Bworkitude. Il décida alors de lutter contre ce fléau de tout son être !
Un soir alors qu’il pensait à un moyen efficace de lutter contre cette épidémie il se remémora les paroles de sa mère… Après une intense réflexion il se leva et sorti respirer l’air frai des nuits de Madrestam.
Elle avait raison, les noms pouvaient être interprétés de façons très différentes.
Il avait trouvé sa voie. Il ne manierait pas l’aiguille du tailleur, ni l’hameçon, mais il serait une épine dans la prolifération de la Bworkitude.

_________________
Que Feca vous protège,
Que Mystra guide votre sommeil et vos rêves.
Agulha, conseiller de l'ordre des chevaliers de Mystra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agulha



Messages : 171
Date d'inscription : 29/11/2008
Age : 24
Localisation : Dans la taverne des Mystra ou peut-être au phare de Madrestam.

Quelques informations...
Race: Féca
Guilde: Ordre des Chevaliers de Mystra
Cercle de Puissance:
101/200  (101/200)

MessageSujet: Re: [Background]Agulha, ou une vie dicté par un nom.   Jeu 25 Juin - 17:09

La rencontre avec Cynn Drad


Agulha avait découvert sa passion pour la pêche assez tôt, autour de ses 10 ans, cela paraissait tard pour son père qui avait vécu 10ans dans l’attente que son fils trouve sa voie…
Cela dit, Agulha était plutôt doué, il progressait à toute vitesse, et très vite les poissons de la rivière Kawaï ne lui suffisaient plus. Il partit donc en quête de nouveaux poissons à pêcher. Ce ne fut pas une chose difficile car il y avait près de chez lui, le port de Madrestam. En quelques minutes il se trouvait sur les berges du port. Ses débuts dans la pêche en eau salée furent plutôt difficiles, la pêche aux crevettes était très différente de la pêche aux poissons chaton infestant les rivières et lacs…
Pour autant il ne se débrouillait pas trop mal, et du rapidement changer de post de pêche plusieurs fois par jour afin d’être plus rentable. C’est pourquoi il se retrouva un jour beaucoup plus loin de chez lui qu’à son habitude et, malheureusement, la nuit commençait à étendre son voile sur les terres Amaknéennes…
Que faire ? Renter ? Il était bien trop loin
En regardant à travers le bois, il vit des lumières pointer à l’horizon. Il décida donc de continuer son chemin en se dirigeant vers ces lumières. Cependant, en suivant ce chemin il se trouva nez à nez avec un groupe de bandits. Il se faufila donc tel une ombre passant derrière les arbres, se glissant derrière les fourrés, heureusement pour lui il était vêtu de noir ce qui lui offrait un avantage au plus noir de la nuit.

Après avoir passé la difficulté, il sortit du bois et vit un magnifique spectacle, quelque chose qu’il n’avait jamais vue auparavant. Devant lui se dressait une ville illuminée, une ville construite sur la mer, faite de bloc de pierre gigantesque. Il s’avança et vit un panneau :


SUFOKIA


Il se tenait devant la ville Mythique de Sufokia. En temps que pêcheur, voir un jour cette ville était un rêve pour lui ! Il pourrait désormais progresser à une vitesse phénoménale grâce au célèbre bassin à pichon situé au centre de ce qu’on appelle en Madrestam : le Paradis des Pêcheurs !

Malgré les marques de fatigue sur ses traits, un sourire naquit sur ses lèvres et il trouva la force d’avancer .Il parcourut avec peine le long pont de pierre menant à la cité Mystérieuse, et pas à pas il sentait la fatigue peser sur ses épaules, ses jambes devenaient lourdes, sa vision se brouillait, il vit alors une ombre s’approcher de lui, il plongea son regard dans les yeux bleus profonds de l’homme agenouillé près de son corps presque inerte et il sombra, prit par la fatigue d’une journée de pêche et de marche…

Quand il se réveilla il se trouvait dans une maison construite totalement en pierre légèrement verdi par la présence d’algues ou de plantes dessus…
Oui, il se rappelait maintenant, à l’entrée de Sufokia, l’homme aux yeux bleus si troublant… Il avait une certitude, il se trouvait toujours à Sufokia, les algues sur les pierres était une des conséquences de l’humidité ambiante qui régnait sur cette cité. Malheureusement il ne pouvait être plus précis. Il était dans une maison de Sufokia…
Il s’assit sur le lit dans lequel il s’était réveillé comme par enchantement, balaya la pièce du regard et trouva à côté de lui de nombreuses victuailles, de la viande principalement fraichement préparer, d’où pouvait-elle venir ? Il s’en fichait, il était affamé… il commença alors à manger. Quand il fut rassasié, il se leva doucement, s’étira un peu et alla dans la pièce voisine où se trouvait une jeune disciple de cra, elle semblait un peu plus jeune que lui.
Il s’avança doucement et dit avec une grande timidité :


- Bonjour, je me nomme Agulha, je ne sais comment je suis arrivé chez vous mais je vous remercie de votre hospitalité et de votre générosité.

La jeune cra le regarda, lui fit un grand sourire et dit à son tour en haussant les épaules d’un air désinvolte :

- Je ne sais pas non-plus comment tu es arrivé chez moi mais tu es le bienvenu ! Je me nomme Cynn Drad, je vis seule ici… Enfin presque mais c’est compliquer. Et toi tu viens d’où ?
- Je viens de la région du château d’amakna, je suis pêcheur ! Hier je suis allé trop loin de chez moi et …
Il lui raconta comment il était venu jusqu’ici et sa dernière vision, celle de l’homme aux yeux bleus. Alors Cynn se mit à réfléchir…
- Désolé je ne connais personne aux yeux bleus qui sache où j’habite … enfin tu as du avoir une hallucination, tu as du arrivé par magie, plop, comme la nourriture que j’ai, à côté de moi, chaque matin à mon réveil. Bon on va pas rester planté là à rien faire comme des bouftous ! Montre-moi comment on pêche !
- Si tu veux …

Agulha ne comprenait pas ce qui lui arrivait, tout allait trop vite, mais il se laissa porté par son destin, c’est ce que sa mère lui disait toujours. Il se leva, prit sa canne à pêche et sorti au côté de la petite Cynn.
Ils se baladèrent toute la journée, tout deux émerveillés par ce que lui montrait l’autre, comme deux enfants découvrant la vie…
Le soir, ils rentrèrent tous deux chez Cynn et ils discutèrent de tout et de rien. Dans cette discussion Agulha apprit que Cynn maitrisait la terre et qu’elle ne connaissait pas ses parents. Cette fille était bien mystérieuse !
De plus elle ingurgitait des quantités énormes de nourriture, cela peut paraître bénin mais ça retenait son attention, comment un si petite fille pouvait manger autant ? Il ne trouva aucune réponse et abandonna très vite ses recherches, il y avait trop de chose qui dépassait son entendement. Il prit alors la parole :


- Tu sais Cynn demain je vais devoir rentrer, mes parent doivent se faire beaucoup de soucis, voila deux nuit que j’ai passé hors de la maison sans qu’ils ne sachent où je suis… Demain je vais donc devoir renter chez moi…
- Ah ? Bon si tu le dis … ce n’est pas grave tu reviendras vite hein ? j’ai encore plein de chose à te montrer comme éclater un Crabe avec une flèche, c’est super rigolo ! Pi on ira chasser le caillou ! Y’a plein de super cailloux … on restera à l’affut pi quand ils s’y attendront le moins on sautera dessus !! Et pi il faut que je te dise un secret !
- Ah oui je t’écoute…
- Ah non ! Chuttt… pas tout de suite, quand tu reviendras ! maintenant je suis fatigué alors c’est l’heure de dormir.

Ils se couchèrent tous deux. Au matin Agulha se réveilla plus tôt que Cynn, prit ses affaires et partit… il sortit de Sufokia avec un sourire triste sur les lèvres. Malgré le peu de temps passé en sa compagnie, il s’était vraiment attaché à elle !

_________________
Que Feca vous protège,
Que Mystra guide votre sommeil et vos rêves.
Agulha, conseiller de l'ordre des chevaliers de Mystra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agulha



Messages : 171
Date d'inscription : 29/11/2008
Age : 24
Localisation : Dans la taverne des Mystra ou peut-être au phare de Madrestam.

Quelques informations...
Race: Féca
Guilde: Ordre des Chevaliers de Mystra
Cercle de Puissance:
101/200  (101/200)

MessageSujet: Re: [Background]Agulha, ou une vie dicté par un nom.   Ven 26 Juin - 17:14

De retour à la maison


Après avoir quitté Sufokia, Agulha prit le chemin du retour vers sa maison, mais il évita soigneusement l’endroit où, deux jours plus tôt il avait aperçut les bandits… Il passa donc par une grande plaine herbeuse dans laquelle vivaient un grand nombre de scarafeuilles, qui tant qu’on ne les embêtait pas n’étaient pas bien méchant… Cette alternative lui fournit donc un chemin tranquille jusqu'à sa maison pendant lequel il put réfléchir à tout ce qui venait de lui arriver…
Tout d’abord l’homme aux yeux bleus… Cynn devait avoir raison c’était une hallucination. Tiens, Cynn, c’était une fille bien étrange. Elle vit seul dans une maison de Sufokia et de nombreux mystères se trame autour d’elle, comme l’apparition de la nourriture chaque matin… Agulha ne savait rien d’elle mais elle paraissait si… Innocente ! Oui, « innocente » c’était le mot exact pour qualifier Cynn. Et ce secret, qu’est-ce que ça pouvait être… Peut-être des explications sur toutes les choses qu’Agulha ne pouvait expliquer. Il avait atte de retourner la voir !
Cette conclusion lui fit presser le pas : plus vite il arrivait chez lui, plus vite il pouvait repartir !
Malheureusement plus il avançait, plus la chose lui semblait difficile… Que diraient ses parents à son retour ? Etait-ce une bonne chose de rentrer maintenant ? Autant de questions qui restaient sans réponse… Il décida tout de même de continuer son chemin vers le château d’Amakna.
Arrivé chez lui, il poussa la porte timidement et trouva sa mère en pleures, assise sur une chaise près de l’âtre encore fumant et son père faisait les cents pas dans la maison. A sa vue, son père s’arrêta net, bouche béante. Et sa mère se rua sur le lui, pleurant toujours certes mais ses larmes étaient devenues des larmes de joie ! Lorsque sa mère l’eut relâché, son père le prit dans une puissante étreinte dont il ne pouvait, et ne voulait en aucun cas se sortir. Lui aussi pleurait : toute la fatigue accumulée entre l’allé à Sufokia et le voyage du retour était retombée sur ses épaules d’un coup. Et il était heureux d’avoir retrouvé ses parents. Après les longues retrouvailles entre Agulha et ses parents, vint l’heure du dîner. Sa mère avait préparé des tofus rôtis… C’était moins bon que ce qu’il avait mangé chez Cynn mais dans cette circonstance, les tofus préparés par sa mère étaient, dans la bouche d’Agulha, les mets les plus délicieux qu’il n’avait mangé depuis longtemps. Cependant, après un moment, les réprimandes de son père arrivèrent :

- Nous nous faisions un sang d’encre pendant ton absence ! Qu’as-tu fait ?
- Arrête, dit sa mère d’un coup, ne le brusque pas ! Il vient de nous revenir, tu voudrais qu’il reparte sur le champ à cause de tes remarques ?
- Non, mais je veux savoir ce qu’il c’est passé ! Alors, cracha son père, raconte !
- J’étais à la pêche, commença-t-il timidement, et je pêche de mieux en mieux donc de plus en plus vite, je dois maintenant parcourir tout le port et plus encore pour rentabiliser une journée de pêche. Et malheureusement, quand la nuit est arrivée j’étais trop loin pour renter…
Il raconta tout ce qui lui était arrivé en omettant des détails tels que le fait que Cynn vive seul et les mystères tournant autour de la jeune cra. A la fin de son discours, son père avait radouci ses traits et sa mère affichait un sourire mais il y avait quelque chose qui troublait Agulha dans l’expression de celle-ci… Il y avait dans les yeux de sa mère quelque chose qu’Agulha connaissait bien… Elle avait compris qu’il lui cachait quelque chose. Son père le pris alors à part. Avait-il compris lui aussi?
- Alors, mon fils, comment elle est cette petite cra ?
- Que veux-tu dire ?
- Elle est jolie ?
- Oui plutôt, mais elle est plus jeune que moi…
- Ce n’est pas grave ça, et ses parents que font-ils ?
- Euhhhh… ses parents… ; Il se mit à réfléchir à toute vitesse, que pouvaient bien faire ses parents… ; son père est bouché et chasseur et sa mère boulangère de ce fait, ils se suffisent à eux-mêmes…
- Ah… ce n’est pas une très bonne situation…
- Mais Tu sais…, Agulha, qui venait de comprendre les intentions de son père s’empressa de mettre les choses au clair, Cynn c’est une amie rien de plus…
- Tant mieux, dit son père tout bas en repartant dans sa chambre.
Alors sa mère vint le voir, les choses sérieuses allaient commencer.
Que faire ? Tout lui raconter ?
- Alors, Agulha, tu n’aurais pas oublié de nous dire quelque chose par hasard ?
- Hummm… non
- Alors transformé quelques faits ?
- Hummm… si, avoua-t-il à sa mère en laquelle il avait une total confiance.
Il lui dit alors tout ce qu’il avait changé et volontairement oublié de raconter. Satisfaite sa mère l’envoya se coucher un sourire, cette fois, franc accroché aux lèvres.
Le lendemain fut un jour plutôt tranquille pour Agulha, il alla à la pêche mais ne sortit pas du port. Toutefois pendant toute la journée il avait pensé à Cynn, à ce secret qu’elle devait lui révéler. Il n’arrivait pas à se sortir cela de la tête. C’est pourquoi pendant le dîner il a prit la parole entre deux bouchée de poisson chaton farci :

- Demain je repars, je vais à Sufokia pour m’entrainer à la piscine à pichon ! et comme les parents de Cynn m’avaient invitée à revenir je vais dormir les soirs chez eux !
- Combien de temps comptes-tu rester là-bas, lui demanda son père.
- Je ne sais pas trop, deux semaines, un mois, peut-être plus…
- Tant que c’est pour ton travail je ne peux pas te refuser d’aller là-bas !
Après cette déclaration, la tablée fut silencieuse jusqu'à l’heure du coucher.
Le lendemain, son père lui remit une bourse de kamas au moment de son départ, et sa mère lui avait fait promettre de revenir !
Ses affaires sur son dos il parti donc pour Sufokia !

_________________
Que Feca vous protège,
Que Mystra guide votre sommeil et vos rêves.
Agulha, conseiller de l'ordre des chevaliers de Mystra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agulha



Messages : 171
Date d'inscription : 29/11/2008
Age : 24
Localisation : Dans la taverne des Mystra ou peut-être au phare de Madrestam.

Quelques informations...
Race: Féca
Guilde: Ordre des Chevaliers de Mystra
Cercle de Puissance:
101/200  (101/200)

MessageSujet: Re: [Background]Agulha, ou une vie dicté par un nom.   Ven 3 Juil - 12:44

La rencontre avec Fuay



Agulha courrait, le vent lui caressait le visage pendant qu’il traversait la plaine des scarafeuilles. Il avait atte d’arriver à Sufokia et d’apprendre le secret de Cynn. Il se sentait bien et anxieux en même temps. Que se passera-t-il quand il la reverra ? Il ne voulait pas y penser mais c’était plus fort que lui. Il se mit donc à courir plus vite pour se vider la tête et ne penser qu’à la route…
Quand le soleil fut à son zénith, il arriva enfin à la porte de Sufokia. Alors une joie intense le submergea : il avait aperçu Cynn cacher derrière une maison. Il la rejoignit. Quand il fut à ses côtés, il ouvrait à peine la bouche quand elle lui posa un doit sur les lèvres :


- Chhhhhhuuuut, c’est bientôt le moment quand je te donne le signal, hop, on lui saute dessus !
- Mais sur quoi ???
- Maintenant !

Cynn l’attrapa par le bras et sauta avec lui.
Agulha se retrouva donc à terre et, sous lui, il sentait une forme qui lui semblait ronde et de la taille d’un poing, qu’est-ce que ça peut-être ?


- Yaaaaaaatttttaaaaaa ! On l’a eu !
- Quoi, on a eu quoi ?
- Bas le caillou ! je t’avais promis de t’apprendre la chasse au caillou !

Effectivement la chose sur laquelle il était étalé était un caillou rien d’autre qu’une pierre.
Décidément, cette fille l’étonnerait toujours.


- Euuh bon Cynn maintenant qu’on a eu le caillou, tu pourrais me dire le secret dont tu voulais me parler ?
- Un secret ? quel secret ?
- Quand je suis parti, tu m’as dit que tu avais un secret à me dire…
- Ah !! oui. Enfaite y’avait rien.
- Comment ça rien ?
- Bas c’était juste pour que tu reviennes pour qu’on puisse jouer ensemble et puis y’a toujours trop de nourriture chez moi et comme on dit : plus on est de fou moins y’a de riz ! Bon on est un imbécile, mais de temps il dit des trucs bien quand même !

Agulha la regardait, bouche béante, il aurait du s’en douter. Cependant, il était tout de même heureux d’être revenue voir Cynn.

- Qu’est-ce qu’il y a ? Pourquoi tu me regarde comme ça ? Ahhhh oui j’ai oublié de relâcher le caillou… désolé.

Elle marqua une pause.

- C’est bon tu peux refermer ta bouche ! Bon on va pas rester là comme ça… La chasse au caillou ça creuse ! Viens, il doit rester quelque chose à manger à la maison !

Ils allèrent donc tous deux chez Cynn prendre un verre de lailait avec quelques biscuits de blé d’or. Pendant qu’ils s’empiffraient de gâteaux, Oui, ils n’y allaient pas de main morte, surtout Cynn qui comme à son habitude mangeait pour quatre… Ils se racontèrent mutuellement leur histoire, leurs joies et leurs peines. C’est alors qu’Agulha apprit que tout ce dont Cynn se rappelait de son passé était une vieille maison. Elle ne connaissait vraiment rien de son passé et pas grand chose d’elle-même... Agulha resta un mois pendant lequel il s’entraina à la pêche au bassin à pichon alors que Cynn lui faisait la conversation et l’emmenait de force faire autre chose dès qu’elle commençait à s’ennuyer. Ils allaient régulièrement chasser des cailloux ce qui commençait à amuser Agulha. Ils en avaient trouvés de très jolis, des quartzs, des géodes etc.…
Pendant quelque temps Agulha faisait des allers-retours entre chez lui et chez Cynn mais il ne passait guère plus d’un mois chez lui…

Un jour alors qu’il était à l’affut d’un caillou avec Cynn celle-ci lui dit :


- Regarde il est tout vert celui-là !
- Oui et alors ?
- Bas c’est comme le Royaume de Jade !
- Le royaume de Jade ? c’est quoi encore ça ?
- C’est un p’tit coin tout super avec des gens gentils et c’est tout vert comme le caillou là ! Il faudra que je leur apporte la prochaine fois que j’irais !

Ils sautèrent donc sur ce caillou vert lui rappelant Jade, en criant Tata Yoyooooo !

Après quelques semaines d’absences Agulha revint voir Cynn et celle-ci affichait un grand sourire et avait l’air tout excitée !


- Qu’est-ce qui te rend si heureuse Cynn ?
- J’ai plein de chose à te raconter ! pendant que tu n’étais pas la, je cherchais des choses sur mes parents et ben je l’ai retrouvé !
- Attends calme toi, qu’as-tu retrouvé ?
- La maison mon seul souvenir, je t’en avais parlé. Quand je l’ai vu je l’ai tout de suite reconnue, sur la porte il y a le même pendentif que le mien ! Et sur une pierre y’a aussi mon symbole gravé alors je l’ai posé dessus et Pouf ! ça c’est ouvert ! Et alors j’ai trouvé une caisse avec une lettre et un miroir. Regarde !

Elle lui tendit alors la lettre. Il la lu, il avait du mal mais il comprenait… Cynn le regardait, amuser de le voir essayer de trouver quelque chose de rationnel dans ce qu’il venait de lire, mais en vain, il n’y avait rien qui ne lui paraissait possible dans ce qu’il avait lu quelques secondes plus tôt, mais pourtant, il y croyait… Alors comme pour donner du sens à ce qu’elle venait de lui montrer Cynn prit le miroir, le mit devant Agulha, qui y vit son reflet, et doucement elle vint se placer à côté de lui et ce n’était pas l’image de Cynn qui est apparut, mais celle d’un homme aux yeux bleus profonds se tenant à côté de lui, c’est alors qu’il comprit, c’était Fuay, le frère de Cynn qui l’avait récupérer et ramener chez Cynn la nuit de sa première visite à Sufokia. Tout prenait un sens dans son esprit, la nourriture, les runes qu’il avait vu un peu partout chez Cynn sans y porter une grande attention. Tout venait de Fuay !

- Et en plus maintenant il peut venir même le jour. Bon, on va te montrer. Sort de la maison

Il sortit, comme Cynn le lui avait demandé et une poignée de secondes plus tard ce n’était pas Cynn qui le rejoignit dehors mais Fuay, il avait l’apparence d’un disciple du dieu Iop, et sa démarche était fluide, il se fondait dans la brise, Agulha avait même l’impression qu’il était le vent.

- Bonjour Agulha
- Bon… Bonjour…

Il ne savait pas quoi lui dire à part :

- Merci…

Un sourire naquit sur les lèvres de Fuay. Alors quelque chose retint l’attention d’Agulha sur le cou de Fuay, un dragon, ou plutôt un tatouage de dragon, venait de sortir de sa tunique, monter jusqu'au niveau de son menton puis replonger sous les vêtements de Fuay…
Il était encore plus mystérieux que sa sœur…


- Je vais laisser revenir Cynn…

Il entra dans sa maison, et quand Agulha entra à son tour, Cynn se tenait seul entre ses murs…

_________________
Que Feca vous protège,
Que Mystra guide votre sommeil et vos rêves.
Agulha, conseiller de l'ordre des chevaliers de Mystra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Background]Agulha, ou une vie dicté par un nom.   Aujourd'hui à 23:22

Revenir en haut Aller en bas
 
[Background]Agulha, ou une vie dicté par un nom.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Background Personnages
» [RESOLU] Background selon le lieu et sauvegarde
» Background du LA géant
» [Background/Officiel] Calendrier impérial
» theme background mois de mai

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ordre des Chevaliers de Mystra :: Le Bosquet De Saoriandra-
Sauter vers: