AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP Ouvert] Celui qui connaît les lois de l'existence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Belomen
Matou Chanceux


Messages : 544
Date d'inscription : 06/06/2008
Age : 31
Localisation : Madrestam

Quelques informations...
Race: Ecaflip Aquatique
Guilde: Chevalier de Mystra
Cercle de Puissance:
180/200  (180/200)

MessageSujet: [RP Ouvert] Celui qui connaît les lois de l'existence   Ven 14 Aoû - 18:21

D'un doigt il effleura les sculptures de bois ornant la porte soulevant une épaisse couche de poussière qui vint souiller la fourrure de sa main tendue. Des lustres qu'il n'était pas venu ici, et, à dire vrai, il avait espéré ne jamais y remettre les pieds. Un instant la pression monta et il se retourna, presque apeuré, personne. Il se passa la main sur le visage pour y chasser la sueur qui, invariablement lorsqu'il était en ces lieux, venait marquer sa peur. Des lunes oui, des mois, des années... autant de temps pour qu'il en vienne oublier ces lieux où, pourtant, il avait retrouvé la vie.

Souvenirs d'un autre temps, dans le silence d'une caravane aujourd'hui disparue, souvenirs d'un autre amour, le premier, souvenirs d'une jeunesse aujourd'hui envolée sous les coups de butor d'un monde trop lumineux. Chaque lumière a sa part d'ombre, pour chaque éclat du ciel naît une part de ténèbres. Oui... oui ce monde était de lumières, même en la sombre cité de Brakmar la lave octroyait aux habitants un éclairage étrange... mais une certaine clarté tout de même. La nuit elle même ne suffisait pas à étendre en tous lieux son obscurité. Vain combat que les ténèbres menaient là contre le bienheureux astre du jour et ses disciples.

Pitoyable mensonge.

Ce n'est pas parce que nos yeux ne voient qu'un côté de la pièce tombée sur l'une de ses faces que l'autre, égale, n'existe pas. Nos consciences, voilées par un obscurantisme positivisme, refuse de voir tous les détails de cette existence secrète et primordiale, de cette vie qui s'anime lorsque la lumière s'annihile. En ce monde de néant même les démons n'ont pas leurs places, nul n'a sa place... puisque dans son absolue infinité... ce monde n'existe pas. Pas de chaos, pas de cris, pas de fureur... le néant, l'abandon, l'oubli comme seules possibilités.

Le temps lui même y a-t'il une réelle place ?

Peut-être... la seule entité vivante connue, ou reconnue, qui s'épanouit en cet univers est, pour les vivants, une divinité. Xelor. Maître du temps, maître de la matière, il est bien loin des attributs ridicules de ses divins camarades, qui peut avoir un quelconque effet sur qui maîtrise à ce point les dimensions et les plans d'existence ? Même les démons des heures en leur monde voué aux joutes entre guerriers de tous les plans ne se risquent pas à provoquer le sombre personnage, dont les pouvoirs sont aussi craints qu'inconnus des foules. S'ils savaient... tous autant qu'ils sont... dans le néant c'est l'absence de temps qui maintient la divinité en vie... Et, dans cette étrange parenthèse interminable, à partir de la matière qui n'en ai pas. Le dieu créait, donne vie à d'étranges créatures, à autant d'inventions sortis de son imaginaire infini... et malsain.

Belomen eut un soupir.

Franchir cette porte c'était revenir en cet univers dont, autrefois, il s'était extirpé en acceptant un prix terrible, fardeau de sa conscience. L'apparition dans le monde des treize de Below en étant la conséquence, chacune de ses rencontres avec l'ecaflip à la fourrure noire suffisait à le lui rappeler, comme une manifestation, une incarnation vivante de son égoïsme. Pourtant il s'était fait à cette situation, à ce que son envie de vivre soit plus importante, bien plus importante même, que sa raison ou le poids d'un quelconque et vain remord. Aucun retour en arrière n'était de toutes façons envisageable, alors pourquoi être revenu ici ? Pourquoi se confronter de nouveau, malgré les prédictions d'alors de Xelor qui lui avait annoncé qu'il franchirait cette porte à nouveau, pourquoi franchir ses derniers pas le menant au néant ?

La main de l'ecaflip s'attarda un peu plus sur les détails de la sculpture, les yeux clos, cherchant à réguler sa respiration et, par elle, cette angoisse incroyable qui lui étreignait la poitrine et lui criait de partir, de foutre le camp de cet endroit maudit par douze des dieux, maudit par l'inconscient même de tout son univers, de toutes les personnes que sa route avait pu croiser. Il eut un petit rire.


- La vérité... l'équilibre... autant de choses nécessitant des réponses...

Belomen en avait une conscience aigüe, ces derniers mois, depuis la disparition de Khaalya en fait, et, à travers elle, de la seule personne à avoir pu, à l'époque, le ramener des ténèbres à la lumière, de la folie à la raison, de la froideur d'un corps sans âme à celui qu'il était aujourd'hui, oui... il avait fait du mal à bien des gens. Comme si le réceptacle de son âme avait disparu, brisé, ses sentiments n'étaient plus qu'autant de fumées volatiles, insaisissables, aussi changeant que le sens du vent, suivant même qui sait ce dernier. Si l'ecaflip restait en apparence tel qu'auparavant, si sa confiance en lui demeurait... la part d'ombre autrefois chassée refaisait lentement surface.

- … oui... Je fais du mal...

Le regard était vide, fixé sur la patte posée sur la porte, prête à en pousser les battants. Un charmeur hein ? Vraiment ? La vérité était malheureusement plus complexe, bien plus complexe. Son âme cherchait une nouvelle accroche, un nouveau port d'attache... et chaque nouvel amour menaçait un peu plus sa stabilité, le rendant plus fragile, plus friable dans ses décisions, plus changeant. Même lui aurait été bien en mal de dire où il en était... et ce qu'il voulait. A chaque conquête, et alors que tous s'entendaient pour considérer cela comme un jeu d'un séducteur inconséquent... Belomen se perdait un peu plus.

La porte s'entrouvrit et l'air dans la pièce s'engouffra à travers elle, aspiré par le vide. L'ecaflip eut un rire étrange, doux et un peu fou à la fois.


- Allez... Sors de là Below... Je sais bien que tu es là... comme toujours... emmerdeur inaliénable... après tout... n'es tu pas mon ombre ?

Les battants s'ouvrirent tout à fait sous l'effet d'une main invisible et l'ecaflip bascula à moitié dans le néant. Ses bras s'ouvrirent, saisissant les contours de la porte tandis qu'il pivotait sur lui même, le mettant dos au néant. D'un coin de la pièce, ombre parmi les autres ombres, l'ecaflip noir apparu, silencieux. Entre l'effort et l'ironie, Belomen eut un rictus.

- Ta présence me surprend énormément tu sais ? Tu m'accompagnes de l'autre côté pour y entendre les raisons de ma folie présente ?

Toujours silencieux Below s'approcha pas après pas tandis qu'avec difficultés son vis à vis se maintenait en ce monde. A un trentaine de centimètres de Belomen, apparemment nullement affecté par l'aspiration née de cet autre monde derrière la porte, il s'arrêta et, doucement, posa sa main sur le front de l'ecaflip à la fourrure blanche.

- Pas vraiment non.

Et, sans le moindre mot supplémentaire, il le poussa. Aussitôt Belomen avalé par l'obscurité la porte se referma... avant de disparaître elle même, ne laissant pas la moindre trace de son existence. Below resta un moment immobile, contemplant le pan de mur vide face à lui, là où, autrefois, se tenait le passage et, se penchant, ramassa le chapeau Leufère que l'ecaflip blanc avait perdu dans sa chute. Après l'avoir légèrement épousseté il le posa sur son propre crâne.

- J'étais l'incarnation de tes souvenirs que tu avais rejeté... permets moi l'ami de garder ce souvenir de toi en retour...

Puis il quitta la pièce à son tour.


[HRP]


J'ai conscience que la forme du premier sujet est un peu bizarre... mais c'était un texte prévu depuis pas mal de temps, je le laisse ouvert, considérant que les interactions d'autres personnes sont possibles, si d'aventure certains veulent y poster ils y sont les bienvenues Smile . Au pire, et dans l'absolu, je continuerais cette histoire seul. J'ouvrais juste une porte au cas où ^^

Si vous en êtes là je pense que je peux rajouter "merci de m'avoir lu" geek


[/HRP]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oc-mystra.jdrforum.com
Kimmox



Messages : 139
Date d'inscription : 09/07/2009
Age : 21
Localisation : Astrub(Québec,CA)

Quelques informations...
Race: Crâ
Guilde: Ordre des Chevaliers de mystra
Cercle de Puissance:
134/200  (134/200)

MessageSujet: Re: [RP Ouvert] Celui qui connaît les lois de l'existence   Sam 15 Aoû - 8:03

Habitué de faire la sale besogne, Kimmox passait la serpillère et ramassait ce qui trainait un peu partout selon ce que les membres de la guilde lui disait de faire. Cette journée-là, Il avait pensé à son avenir longuement. Quel entraînement suivrai-je? Dans quoi vais-je encore m'embarquer? La vie était faite de question. Et chaque question a sa réponse sauf que celle-ci ne s'obtient que si le destin le veux bien. Ahh... Le destin... Qui pouvait bien décider du destin? Il avait entendu parler du Dieu Xélor par son père et quelques fois par des gens en Astrub. Toutefois, il n'avait jamais compris pourquoi un simple disciple d'écaflip lui accordait autant d'importance. Cet Écaflip, il le connaissait depuis peu. Leurs destinées étaient croisées... Cet Écaflip, c'était Belomen.

Et c'est justement en pensant à ce dernier qu'il rencontra un étrange personnage. Son visage inspirait la cruauté, la vanité et... Celui de Belomen. Quoique, après tout, un les disciples d'Écaflip se ressemblent tous à cause du duvet qui recouvrent toutes les parties de leur corps. Vraiment toutes le parties?Celui-là était brun, on aurait dit une tablette de chocolat ambulante. Ça y est! Kimmox avait faim. Encore.

-Hey!Toi là-bas! Oui oui, toi, l'Écaflip couleur chocolat!

Il eut comme réponse un regard sombre.

-Allez, fait pas cette tête! Ton chapeau, Mon chef de guilde en a un semblable! Exactement la même couleur. Tu ne connaîtrais un certain Belomen? Écaflip assez grand, chanceux avec une forte maîtrise de l'eau? Il s'appelle Belom...

L'Écaflip avait disparu. Dès qu'il eut prononcé "Belo", ce dernier s'était évaporé en un clignement d'oeil.

Kimmox pensa en son for intérieur que l'Écaflip avait été effrayé ou qu'il connaissait Belomen de bonne ou de mauvaise façon. Il est vrai que Belomen était un valeureux guerrier mais de la à dire qu'il faisait peur... C'était une mascotte après tout. Et Kimmox savait qu'avec un cercle de puissance égal, Belomen mordrait la poussière. Kimmox se pensait supérieur à tout le monde... C'est pourquoi il tenta de retrouver sa "Tablette de chocolat ambulante". En buvant une bière, il lança Oeil de lynx et scruta coin et recoin des environs. Kimmox s'écria intérieurement "Gotcha!" lorsqu'il aperçut une queue brune. Voyons, quelle créature pouvait bien avoir une queue brune dans la région d'amakna? Dans une grotte en plus...


-Je t'ai eu! Ah ah!


-Idiot... Tu n'es qu'un insouciant! Tu te crois supérieur et ne pense qu'à ta petite personne. Il ne t'ai jamais venu à l'esprit que de l'autre côté, ton ombre existe et attend désespérément que tu prennes sa place dans le néant, Kimmox? Et bien moi, Below, va répondre à sa demande. Je suis sûr que ton double maléfique est bien meilleur que toi.

-T'est qui toi pour venir me dire cela espèce de bouftou mal-léché? Je vais t'apprendre les bonnes manières moi!

D'un coup puissant, Kimmox envoya valser le chat humanoïde sur une paroi de la caverne contre laquelle il se cogna solidement le crâne. Le crâ approcha de l'écaflip et l'empoigna afin de le tirer hors de la caverne. C'est alors qu'il remarqua que sur le chapeau, un nom était inscrit:

-Belomen?!?

Sois maudit.

Kimmox était déjà basculé de l'autre côté de la porte. Mais, quelle porte?

En sortant de la grotte le disciple d'Écaflip sentit un léger courant d'air sur sa tête. Son chapeau avait disparu...


[HRP] J'ai interprété comme j'ai pu ton premier post. Quelques fautes en cette heure tardive que je corrigerai demain ou après-demain. Je vous laisse morphée m'appelle...[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheza



Messages : 150
Date d'inscription : 11/07/2009
Localisation : Dans son Sanctuaire.

Quelques informations...
Race: Osamodas
Guilde: Ordre des Chevaliers de Mystra
Cercle de Puissance:
160/200  (160/200)

MessageSujet: Re: [RP Ouvert] Celui qui connaît les lois de l'existence   Sam 15 Aoû - 16:04

Elle ne cessait d’y repenser, même au point de ne plus fermer l’œil. C’est là que Sheza se releva, quitta la taverne de l’Ordre, et alla, une fois de plus, longer les quais de Madrestam en pleine nuit. D’habitude, elle apercevait Belomen non loin, qui venait à l’accoutumée lui tenir compagnie. Ils parlaient, et parlaient, et parlaient… Mais ce soir-là, il n’était pas là, et elle ne sentait même pas sa présence. Elle se concentrait, mais rien ne se passait, rien.
Pour être plus précise, elle avait senti sa présence, il y’a environ une demi-heure, mais… elle avait disparu, cette chaleur avait disparu. Et ce, de manière brutale.
Le fait de l’avoir vu ce matin -en compagnie de Libouh et de Grombrindal- ne suffisait pas, elle ne pouvait pas s’empêcher de s’inquiéter. De plus, l’Osamodas et l’Ecaflip devaient avoir une discussion, à cause d’un petit malentendu, et Sheza voulait vraiment lui en parler, elle ne voulait plus qu’à chaque fois que leurs regards se croisent, de la rancune en découle.


« Belo, bon sang, où es-tu… » Chuchotait la jeune femme, d’une voix à peine audible.

Elle se releva, et se dirigea vers le Zaap de Madrestam. Elle demanda à plusieurs personnes, sans doute des habituées, si elles n’avaient pas aperçu le félin se promener par ici, mais toutes donnèrent pour réponse, une négative, ce « non » que Sheza craignait. Tout le monde dormait, et elle n’osait pas aller les réveiller, une heure si tardive, pensait-elle.

« Tiens mais… pourquoi je m’inquiète ? Si ça se trouve il n’est pas à Madrestam, mais peut-être un peu plus loin… »

Même si elle tentait de s’en convaincre, un sentiment de peur, un mauvais pressentiment ne cessait de la ronger en son intérieur. Elle s’approcha d’un arbre, et s’assit auprès de son tronc, Sheza chercha dans son sac les cartes et grelots de Belomen, une fois saisis, elle les reposa devant elle. Les yeux fermés, Sheza repensa à leur toute première sortie, là où ils avaient étalé respectivement leurs passés. L’atmosphère ce jour-là était unique, différente. Ils s’étaient retrouvés dans une sorte de réel irréel. Et elle et lui avaient eu la même réplique à la bouche.

« J’ai l’impression de t’avoir déjà connu. »
« J’ai l’impression de t’avoir déjà connue. »

Ils avaient rit, et Belomen avait dit que peut-être, ils s’étaient croisés autre part que sur les terres de Raval. L’Ecaflip avait d’ailleurs confié à Sheza qu’elle était celle qui en savait le plus sur lui, peut-être, mais là elle ne savait pas où il était passé.

« Le Passé de Belomen. Le Présent de Belomen. Le fu… Oh non… Et… si il n’y en avait plus ? Si Belo y tirait un trait… ? Non, pas possible, il est si positi… non plus, il laisse paraître, mais je sens, et je sais qu’il ne va pas si bien… Parce que ses souvenirs… Non, il n’est pas en possession de ses souvenirs… »

L’Osamodas frôla son front de son index et majeur, ses traits se crispèrent, et son autre main se resserra, posée contre sa poitrine. Son cœur battait de plus en plus vite, les mots : passé, souvenirs, confiance, lien indescriptible, lui donnaient des frissons.

« Les souvenirs… Ce n’était plus les souvenirs de Belo, Belo ne vit qu’au présent… C’était… »

Et elle cria.

« OH NON ! »

La jeune femme était seule, oui, mais crier au beau milieu de la nuit n’était pas raisonnable… Et ses pensées reprirent leur cheminement, comme si de rien n’était.

« Le Néant, le Noir, les Ténèbres, l’Autre Côté du Miroir… Below… »

Elle s’arrêta un moment, elle n’avait plus cligné des yeux, ils étaient ouverts, deux yeux ronds, mais vides… Elle n’était plus là, ou presque…

« Le Néant, là où j’ai passé des mois après ma rupture avec lui… Être inconsciente, mais consciente, consciente de ses chagrins, de ses regrets, même après avoir promis ne plus en avoir… Mais moi… Mon double n’existe pas, Below… Si je ne ressens plus Belo, serait-il possible qu’il… ait disparu, là-bas… ? Si lui est parti, Below serait là… Mais… »

Mais Sheza ne savait rien de Below, elle savait peut-être qu’il était l’opposé de Belomen, une créature d’un noir troublant, quelqu’un de… mauvais… ? Peut-être pas… Quelqu’un… qu’elle connaissait bien, oui, si elle connaît Belomen, elle connaît Below, et elle peut ressentir une quelconque présence… Mais… Et si tout cela était faux ? S’il ne s’était rien passé ? Si c’était le cas, alors pourquoi avoir ce lourd pressentiment ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandaine



Messages : 1
Date d'inscription : 13/05/2009
Localisation : Madrestam !

Quelques informations...
Race: Pandalette
Guilde: Flibustière de Madrestam
Cercle de Puissance:
122/200  (122/200)

MessageSujet: Re: [RP Ouvert] Celui qui connaît les lois de l'existence   Lun 17 Aoû - 1:49

Les fêtes rurales de la mi-fraouctor s'étant prolongées jusqu'au petit matin, Layawa s'était péniblement levée en soirée ce qui lui avait évité par la même occasion de déverser sur les membres d'équipage de "La Voile Noire" sa mauvaise humeur caractéristique des lendemains de soûleries. La pandalette sortie en traînant des pattes de sa cabine, jeta un regard endormi à son reflet dans l'une des écoutilles du couloir menant au pont supérieur puis lança un juron en trébuchant sur l'une des marches d'escalier. Dehors, la mer était plate et le vent calme. On avait scrupuleusement rangé les amarres en tas, mis à sécher les filets pour la pêche du lendemain et nettoyé le guindeau. Constatant qu'il n'y avait plus rien à faire ici, elle se résigna à aller ramasser son courrier, comme frustrée qu'un travail aussi irréprochable n'ai pu venir d'elle. Dévalant la passerelle, elle engouffra sa large main dans la petite niche qui servait de boîte aux lettres aux Flibustiers et se félicita de sentir craquer du parchemin sous ses doigts. D'un geste mécanique, elle extirpa le paquet de lettres, tria scrupuleusement les factures des plaintes et sépara les lettres de menaces des poèmes fougueux. Après avoir tassé la pile, elle sentie alors une respiration chaude dans son échine. Tournant la tête avec mollesse, son regard se planta alors dans une paire d'yeux brillants comme deux cristaux d'ambre. Sous la surprise elle recula et dévisagea la créature qui, elle, n'avait pas cillée. Intriguée, elle interpella l'inconnu:

_"Désolée moussaillon, mais le bureau de recrutement est fermé pour ce soir. Reviens demain si t.." Elle n'eut pas le temps de terminer. La créature hocha la tête et lui tendit une enveloppe sombre dont la teinte se confondait avec celle de son pelage de la couleur du charbon.

_"C'est pour moi ?" ajouta-t-elle avec maladresse ? En guise de réponse la silhouette accompagna d'un moulinet de poignet une sorte de courbette élégante qu'elle termina par un sourire cabotin et tourna les talons. Layawa considéra le pli, le retourna et le soupesa longuement et entreprit d'en déchiqueter le haut. Soudain son cœur s'affola quand elle saisit de quoi il était probablement question dans la missive. Tremblante, les yeux exorbités elle se répétait à elle même: "oh non..Oh non..pas ça...Oh non". Mais, étrangement ce fut une bouche autre que la sienne qui parvint à articuler ses craintes les plus intimes.

_" OH NON"

C'était donc lui le tant redouté "Messager des Misères" dont parlaient les veuves de Madrestam, celui qui venait informer aux femmes restées au port qu'il était désormais inutile pour elles de scruter l'horizon chaque soirs sur la jetée. "Ce ne peut être qu'une erreur... Oui, c'est cela il s'est trompé de personne. Ce ne peut être qu'une erreur." ressassait-elle dans sa tête tout en courant à en perdre haleine vers l'origine du cri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP Ouvert] Celui qui connaît les lois de l'existence   Aujourd'hui à 21:11

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP Ouvert] Celui qui connaît les lois de l'existence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On en a tous eu au moins un comme celui là
» Celui qui ne sait rien ne peut rien comprendre...
» Le pinfu ouvert
» Vos Propositions de réformes et de nouvelles lois
» Les lois de la physique et le fluff

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ordre des Chevaliers de Mystra :: Le Bosquet De Saoriandra-
Sauter vers: