AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sociophobia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Meawrh



Messages : 164
Date d'inscription : 18/12/2008
Age : 29
Localisation : Genève

Quelques informations...
Race: Ecaflip
Guilde: Chevalier de Mystra
Cercle de Puissance:
199/200  (199/200)

MessageSujet: Sociophobia   Lun 14 Sep - 23:35

Le pouce glisse d'un doigts à l'autre, parcourant l'arrondit de l'ongle, terminaison aiguë de l'être. Sa première barrière, cassante et hostile, résolument antagoniste à toute franche poignée de main, à tout geste brusque, à toute révélation d'humanité.
La main entière se flaire, se parcours elle même en de lente convolution, détaillant son propre touché. Elle existe. Elle se sens au travers du contact de la peau sur la peau. Contact rassurant avec sa propre réalité.

La main sait elle qu'on la regarde ? Elle est comme un soi à même notre propre corps. Poupée russe... vulgaire poupée. Les yeux s'attardent sur les ligaments qui se soulèvent au rythme lent du ballet futile des doigts. Jusqu'où remonte le mouvement ? Ou donc commence la mécanique ?
Mécanique sans même la beauté rutilante et précise du métal. Mécanique souple, molle... fragile. Et ne jaillit que le dégoût.

Alors nous vient la certitude, cette absolue certitude qu'on ne peut aimer cette main, ce nous qui est partie de nous. Et ce qui s'applique à elle nous condamne aussi.
Le marteau du jugement s'abat sur notre poitrine, et les inspirations semblent ne jamais vraiment éloigner la suffocation qui nous guette. Elle est là oui, au dessus de notre épaule, et on pourrais voir son visage macabre pour peu que nous prenne le courage de tourner la tête.
L'idée nous arrache un sourire méprisant. La lâcheté est notre refuge contre toutes les angoisses.

Lâche.

C'est à la fois notre sentence et notre rédemption, notre peine et notre salut. Nous briserons tous les miroirs plutôt que d'affronter ce silence qui nous ronge. Nous laissons faire ce triangle de douleur et d'or froid qui nous tue.
La mort nous parait moins cruelle que le silence.

Que quelqu'un brise ce silence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lulhum.org
 
Sociophobia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ordre des Chevaliers de Mystra :: Le Bosquet De Saoriandra-
Sauter vers: