AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Drou'drou ! [Candidature Annulée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Drewry



Messages : 14
Date d'inscription : 02/06/2009
Age : 25

Quelques informations...
Race: Sacrieur
Guilde: Les pasouvenla
Cercle de Puissance:
0/200  (0/200)

MessageSujet: Drou'drou ! [Candidature Annulée]   Lun 28 Déc - 9:01

Une histoire d’amour qui s’invente, naissante, qui invente son paradis, au temps intemporel.

D’un seul regard, tu a détourné la ligne de ma vie, tu a mis le feu a tous mes rêves, mes envies…

«C’était le mois de Juinssidor, il faisait déjà très chaud sur la côte d’asse. Une amie m’avait invité à venir a un mariage avec eux. Eux c’est Estercat et Myllyn. C’était un de ces jolis mariages coquets, où tous envient les mariés, qui nous font jalouser, par le simple fait que l’amour qui se dégage des deux futurs époux est palpable. De belles fleurs un peu partout dans l’église qui emplissent celle-ci d’un doux parfum floral. Un époux romantique qui aime sa partenaire à la folie, et elle plus belle encore qu’un ange, dans sa robe immaculée. Le mariage parfait…! Comme dans tout mariage qui se respecte, Nous étions tous invités à une petite fêtes en l’honneur des amoureux, tout ça après qu’ils aient prononcé leurs vœux. Tous étaient dans leurs plus beaux habits, un ambiance charmante, dans ce petit coin de la forêt, de la nourriture pour nourrir des centaines d’hommes et de femmes, à croire que tout amakna était convié à la fête.
C’est là qu’il est apparu, comme une vision de rêve, assis dans l’herbe tout près de l’étang. Un garçon de peut-être 16 ou 17 ans. Il portait un veston blanc. Son pantalon blanc était assortis et je devinais des jambes fines mais musclées.
La première chose qui me fit flasher, c’est son magnifique sourire quand il s’est approché de moi. Il m’a demandé avec une voix presque grave, mais encore un peu cassée :
« Je peux vous aider M’sieur ? »
J’étais trop troublé pour répondre de suite. Non seulement parce qu’il semblait être un trop beau gosse, mais aussi par le fait d’avoir été appelé Monsieur.
Ca va, j’ai 20 ans ; est-ce que je le traite de Monsieur moi ?
« Euh, oui… enfin j’espère… euh… »
Au fur et à mesure que mes yeux s’habituaient à l‘éclatant soleil, je me rendais compte que ce garçon n’était pas juste beau; c’était un véritable canon. Le genre de garçon qui te fait presque t’évanouir quand tu le croises sur la route. Cheveux mi-longs, rouges, il avait les yeux verts, un joli visage doux et un bronzage à peine entamé. Sans être petit, il faisait quelques centimètres de moins que moi.
« C’est que j’cherche, mes amis… »
Il se mit sur la pointe des pieds pour regarder à droite, à gauche cherchant mes accompagnatrices. En regardant, il avait la bouche légèrement ouverte et son cou exposé, révélant sur sa douce peau quelques grains de beauté aux endroits que j’aurais voulu embrasser.
« Tu sais » lui dis-je « Tu commences à brûler sur le torse... »
« Ah ? » il sembla un peu étonné que je lui parle comme ça. « Oui, vous avez raison. »
« Et là c’est rien, faut voir mon dos ! » dit-il fièrement « On était à la plage des calanques en plein soleil toute l’après-midi hier et maintenant, tout nu, je ressemble au dernier des mohicans ! »
Pas si timide que ça, finalement…
« Ah oui ? Fait voir ça ! »
Il me regarda avec un sourire un peu embarrassé
Exité ? Moi ? Sans doute, mais je ne sais pas si c’est le mot juste. Je dirais plutôt ému. Bon, ce n’est pas qu’il était ‘canon’. Mais il avait énormément de charme. Plus que ça. Si on m’avait demandé de l’épouser sur le champ, j’aurais dit oui sans hésiter. Ses dents ne sont pas parfaitement droites, il a les canines qui dépassent un peu de chaque côté. Ca le rend encore plus craquant. Pour moi je veux dire.
Eh oui, c’était un coup de foudre. Je n’avais jamais eu ça auparavant. Mais voilà, en moins de 10 minutes, j’avais réussi à tomber amoureux de ce garçon, qui maintenant se regardait le nombril.
Son ventre n’avait pas encore de véritables plaquettes de chocolat, mais était fin et bien dessiné.
Complètement imberbe, son torse était très rouge. Trop rouge.
D’instinct, je posai ma main délicatement sur son ventre. Il inspira profondément en gémissant et en fermant ses paupières.
« Excuse moi ! » m’écriais-je. « Je voulais pas te faire mal ! »
« Ce n’est pas grave, Monsieur ! »
j’ai eu le temps de remarquer à quel point sa peau était douce et chaude à cause du coup de soleil. Et quand il respire profondément, on voit bien ses côtes sous sa peau.
Mais déjà, l’instant était passé et il fallait retourner vers les autres invités. Retourner et faire semblant que je ne venais pas de rencontrer l’homme de ma vie. »


Drew était assis dans un coin peu fréquenté de la taverne, toutes ses pensées allaient vers une seule personne, la personne qui le poussait à vouloir être ici, à vouloir rejoindre les Mystras, malgré tous les différents qu’il y aurait, parce qu’il y en aurait.

« Et toi ? » me demanda-t-il « Ca va ou quoi ? »
Il avait l’air sincèrement heureux de me voir. Et comment lui reprocher quoi que ce soit quand il me fait l’un de ses magnifiques sourires comme ça ?
« Ouais, depuis 30 secondes ça va très bien. »
Il lâcha un petit rire.
« Et tes brûlures ont l’air d’aller un peu mieux… » dis-je sans oser le toucher.
Il était encore rouge, mais au moins il ne faisait plus ‘dernier des mohicans’. Et là, je retrouvais dans ses yeux, la candeur et la jeunesse de l’autre jour. Mais il avait des cernes bien marqués sous les yeux. C’était sans doute de là que venait son air sombre.
« Ouais » dit-il avec ses sourcils arqués « Et c’est marrant, parce que je pèle quasi pas du tout, sauf un peu sur les épaules là… »
« Ah ça ! Cette potion que je t‘es faite»
« C’est surtout grâce à tes mains magiques… »
Ouepa ! Ca y est, il recommence à flirter ! Faudrait qu’il se décide !
On parla alors en même temps :
« Et ces cern… »
« Au fait… »
Bref moment de silence. Elégant, je lui laissai la parole :
« Vas-y dit »
« Non, non, vas-y toi. » répondit-il
« Bah… » repris-je en mettant délicatement ma main droite sur sa joue, comme pour mieux regarder ses grands yeux verts. « Je me demandais juste d’où t’avais des cernes de 3 jours sous les yeux. »
Son regard changea alors et devint beaucoup plus mélancolique. Il baissa les yeux et dit simplement :
« Je suis fatigué de trop ces jours-ci… »
J’osai alors lui caresser le visage avec mon pouce. Il me fit un bisou sur la paume. Je ne m’y attendais pas du tout… Comme ils sont doux, les bisous de ce garçon! Je lui caressais alors le menton en relevant sa tête. Il leva ses beaux yeux vers moi et je n’aurais pas vraiment osé en être sûr, mais je crois bien que j’ai vu un soupçon d’amour dans son regard.
« Drew… J’ai l’impression d’avoir des millions de choses à te dire. »
« Et moi donc… » répondis-je.
Gênés, on détourna tous les deux nos regards. Et d’un coup, on arrivait plus à se dire quoi que ce soit.
Je n’ai jamais eu autant envie de lui faire l’amour qu’à ce moment là. Plus sexy que son corps suintant et ses lèvres en permanence entrouvertes, ça ne doit pas exister...
Je me forçais à lui demander :
« Et… et toi, que voulais-tu me dire ? »
« Bah… en fait, euh… je me demandais si t’avais déjà… »
« Si j’avais déjà… ? »
« Bah… si t’avais déjà déjeuner. »
Ca me fit rigoler. Il me regarda du genre ‘pourquoi tu te moques ?’ Je redevins sérieux.
« Non. Non je n’ai pas encore déjeuné. »
« OK, super » dit-il heureux, mais sans s’enflammer « Dans ce cas, c’est moi qui t’invite aujourd’hui. »
Je n’avais rien à y redire. Je n’avais pas envie de me faire inviter par un garçon de 17 ans, mais là, ce n’était peut-être pas juste un garçon. Il y avait quelque chose de plus ce jour là.
« On prendra du poisson en vieille ville » m’expliqua-t-il, toujours en arquant ses sourcils « et on ira pique-niquer en bas du phare a madrestam. Je veux te montrer mon coin préféré de la Côte ! »
« J’ai hâte de voir ça. » lui dis-je, n’en revenant pas que ça se passe aussi bien.
« Bon… bah je vais me laver vite fait et j’arrive. »
« T’as pas besoin de te laver. »
« Pour que tu me dises encore que je pue ? » s’exclama-t-il avec un sourire.
« Ah, mais tu oublies rien du tout, toi ! »
« Non, rien ! » s’exclama-t-il. Puis il murmura avec un air espiègle « rien du tout… »
Je patientai quelques minutes dans le hangar en essayant de comprendre le jeune homme. Pas évident à négocier comme p’tit gars…
Et le voici qui revint tout sourire. Il s’était lavé vite fait et il avait les cheveux mouillés et recoiffés. Mis à part une mèche rebelle sur l’arrière.
« On y va ? » me demanda-t-il.
« Ouais… » lui dis-je en le suivant
« T’as vu que t’as une mèche qui fait la révolution ? »
« Ouais ça me gave, c’est toujours la même en plus. »
« Bah attends, viens là. »
J’attrapai sa tête et la tirai vers moi. Il se laissa faire et je lui fis un bisou très mouillé en plein sur la mèche rebelle.
« Eh ! Me lèche pas les cheveux ! » s’écria-t-il en se frottant la tête.
« Bah… Qu’est ce que tu veux que je te lèche alors ? »
« Mais rien ! » soupira-t-il comme si j’avais sorti une méga sottise. « T’es bête parfois, Drew. »
Autant des fois il m’exite qu’il en peut plus, autant quand il n’a pas envie, il est vachement doué pour casser l’ambiance…
N'empêche la mèche rebelle avait disparue.
On marcha ensuite sans se parler le long du quai et par la passerelle, entre les remparts, jusqu’à la descente pour aller en vieille ville.
Et déjà il avait retrouvé son enthousiasme et me disait :
« Tu vas voir, le resto, ça n’a l’air de rien comme ça, mais ils font les meilleures ailes de raie ! »
« Ailes de raie ?» demandai-je un peu inquiet « Mais c’est aux oignons ! »
« Bah oui. Pourquoi, t’aimes pas ça ? »
« Si si, mais bon, c’est juste que pour l’haleine… »
Il rigola :
« Et alors ? Tu prévois d’embrasser quelqu’un aujourd’hui ? »
« Peut-être… » lui dis-je sincèrement.
Il ne répondit pas. On arriva sur la grande place en face du petit port, celle avec les vieilles maisons.
Je le suivis dans l’une des petites rues de la vieille ville.
On tourna le coin de la rue pour prendre une ruelle peu fréquentée. En haut de la montée, on arriva devant un restaurant sans prétention avec une entrée trop basse, « Lou Cigaloun. »
« Bonjour Madame ! » s’écria t-il en entrant.
Un bon fumet de cuisine provençale emplissait la petite salle.
« Bonjour les jeunes ! » s’écria la ronde petite femme avec sa jupe rouge, en se bringuebalant déjà vers les tables.
« Non, non, on voudrait commander à emporter. »
« Ah tu viens pour tes ailes de raie comme d’habitude ! »
« Euh non, en fait aujourd’hui je voudrais bien juste deux sandwichs avec des Cerises »
« Oh, je dois bien pouvoir te trouver ça ! »
Et la petite dame s’en retourna dans sa cuisine. Il resta face au petit bar, mais il devait savoir qu’il m’a fait super plaisir en abandonnant les oignons. Saura-t-il maintenant être à la hauteur de cette ‘promesse’ ?

Etant à une cinquantaine de mètres d’altitude, le point de vue profite d’une brise légèrement fraîche et tout à fait bienvenue avec la chaleur ambiante.
« T’as pas peur d’escalader un peu ? » me demanda t-il.
« Bah non. »
Je le suivis par-dessus la rambarde. Il y avait comme un petit chemin rocheux qui semblait faire le tour. Il se baladait et grimpait tout à fait à son aise, balançant le sac de provisions à son poignet. S’il est vrai que le chemin était assez large pour que l’on puisse y marcher de face, la falaise à ma droite n’en était pas moins pleine de vide, avec la mer qui s’écrase contre les rochers tout en bas.
Même si je ne risquais rien, je préférai m’accrocher à la paroi rocheuse. Au cas où. D’ailleurs, Gemna trouva cela hilarant.
Bientôt, nous arrivâmes sur un tout petit plateau, pas plus grand qu‘un tapis de salon. La brise était devenue un vent léger.
« C’est ici ! » s’écria Gem’ fièrement.
La falaise formait un creux à cet endroit et ombrageait la moitié du plateau. Se perchant au bord, Gem’ scruta l’horizon en plaçant une main au-dessus de ses sourcils.
« Tu vois » me dit-il de dos « D’ici on ne voit plus astrub ! On ne voit pas non plus la côte d’asse de l’autre côté ! Juste la mer, à perte de vue ! Comme si on était sur un méga bateau… »
Je l’écoutais en observant les lignes de son cou, comment ses cheveux rouges et raides finissent tout juste un peu plus bas que ses épaules, le petit grain de beauté qu’il a à droite de son cou, ses oreilles parfaites et sur l’arrière de son avant-bras la veine qui ressort un peu et qui fait vraiment trop sexe.
Il se retourna vers moi :
« Ca te plaît ? »
« Beaucoup… » lui dis-je « Mais ah ouais donc, c’est à chaque fois que tu regardes la mer que tes yeux deviennent aussi profondément verts. »
« Ouais, la mer, le soleil… ou alors quand je suis heureux ! »
« Ah ouais ? Et là… t’es heureux avec moi ? »
Il rigola bruyamment :
« Ho la sale question détournée ! »
Je ne la trouvais pas si détournée que ça personnellement.
Gem’ regarda à nouveau vers la mer et me demanda, joueur :
« Alors, tu veux aller où ? Sur Moon ? »
Il pointa du doigt vers le sud-est et s’approcha dangereusement du bord de la falaise.
« Eh ! Fais attention quand même ! » m’écriai-je en lui attrapant le bras.
Tout en laissant sa main dans les miennes, il me montra différentes directions :
« Ou à pandala? L’ile des wabbits ? Ou encore traverser l’océan ? »
« Gem‘, j’irais jusqu’au bout du monde avec toi ! »
Il se tourna et me fit un regard embarrassé. Alors, je ne sais pas, mais pour être plus clair sur mes sentiments, il faudrait vraiment que j’aille fouiller dans son caleçon !
Alors, il est intéressé ou pas ? Pourquoi m’amener ici sinon ? Ouais, je sais faut pas le presser. D’après ce que j’ai compris, il n’a pas eu un passé super facile, mais bon… voila quoi. Moi je ne peux pas me retenir beaucoup plus longtemps avant d’être complètement amoureux de lui. Et regarde le, accroupis là à sortir le repas pour lequel il m’invite, comme il est beau… comme il est trop magnifique qu’il n’en peut plus ! Et comment il… bah, qu’est ce qu’il fait là ?
« Euh… Qu’est ce tu fous Gemna ? »
« Bah je compare les baguettes ! Comme ça je suis sûr de te donner la plus grande. »
« N’importe nawak ! Donne moi celle de gauche. »
C’est vrai qu’il n’a que 17 ans. Des fois comme ça, je vois qu’il est encore bien jeune, mon petit gars.
« OK » dit-il simplement « toutes façons, c’est la plus grosse, donc c’est bien. »
On mangea tranquillement. Je m’assis dans le creux de la falaise, aussi loin que possible des bords du plateau. Gemna se posa en face de moi sur un petit rocher.
Entre temps, les gros nuages gris s’étaient accumulés dans le ciel et il commençait à pluvioter un peu. J’étais à l’abris, mais lui ne l’était pas. Je l’interrompis donc :
« Gem‘, c’est la fête à la grenouille là. Viens t’asseoir à côté de moi, y a de la place pour deux ici. »
« Ouaipe. »
Il s’approcha mais plutôt que de s’asseoir à côté, il écarta mes jambes et s’assis au milieu, en s’allongeant sur moi. Il s’installa comme il le voulait et mis sa tête contre mon cou.
Surpris, je pris une inspiration profonde et troublée. Je sentis alors mes poumons s’emplir de l’odeur corporelle de Gemna. C’était la première fois que je sentais son véritable parfum. Et ce garçon… je ne dis pas ça juste parce que je l’aime, mais vraiment il sent divin, comme un mélange de citron et de fraîcheur sportive.
Et lui continuait à me parler, comme si de rien n’était. Comme s’il ne venait pas tout juste d’accepter d’être mon amoureux en se serrant contre moi de façon aussi explicite.
Instinctivement, mes bras l’enlacèrent, se posant sur son estomac et lui caressant doucement les côtes. Comme c’est bon de sentir la chaleur de son corps contre moi.
Comme quoi, Gemna, il n’est ni trop timide, ni trop directe. C’est juste qu’avec lui, ça avance à la vitesse qu’il choisit. Pas autrement. Il se prend vraiment pour un capitaine, mais avec un garçon aussi merveilleux, aucune mutinerie n’est possible.
Je lui fis un bisou très appuyé dans les cheveux, juste derrière son oreille.
Il respira profondément avec un petit gémissement de bien-être et en serrant mes bras un peu plus fort autour de lui.

« Bah ouais… mais je voulais vraiment rester un peu avec toi… »
Mon Dieu ! Mais qu’il est romantique quand il veut ! Là, ça m’a vraiment touché la façon dont il m’a dit ça. J’avais quasiment les larmes aux yeux. C’est le paradis un petit copain comme lui !
« Et puis, le rendez-vous important » poursuivit-il « C’est que dans la soirée, donc, j’inventerai une super excuse pour les autres et peut-être que ça passera quand même ! »
J’entrepris alors de lui faire des bisous. Des tas de bisous. Sur son oreille, puis le long de son cou, profitant pleinement de son parfum de beau gosse. Ma main passait maintenant sous son polo sans la moindre résistance et remontait jusque sur son torse, se posant et appuyant contre son plexus solaire.
Il se détacha un peu de moi et se retourna :
« Allonge toi un peu, Drew. Moi aussi je veux te faire des bisous. »
Je m’allongeais donc à même la roche et le sentis grimper sur moi. Et tant pis si mes jambes prennent quelques fines gouttes de pluie !
Gem’ commença à m’embrasser doucement dans le cou. Je sentais le poids de son corps contre moi.
Mes mains caressèrent son dos avant de descendre se glisser dans son pantalon et dans son caleçon, directement sur ses fesses.
« Coquin ! » me sourit-il « Tu vas de suite pour le cul, toi… »
« Je veux tout ! » lui dis-je en sortant mes mains et en lui attrapant la tête.
Je le regardai droit dans ses beaux yeux verts et approchai mon visage du sien. Nos lèvres se rencontrèrent pour la première fois. C’était un long bisou, tendrement appuyé. Je n’avais jamais senti une telle douceur auparavant.
Mon cœur battait à tout rompre, mais je sentais que le sien aussi.
J’appuyai alors ma langue contre ses lèvres hésitantes et il finit par les entrouvrir tout doucement. Je passai contre ses dents, contre ses canines qui dépassent, puis j’entrai complètement dans l’intimité de Gem’ en plongeant dans sa bouche. Il répondit avec quelques petits coups de langues. Puis il se rétracta.
N’osant me regarder dans les yeux, il me dit :
« De… désolé Drewry… Mais je ne sais pas si je suis prêt… »
Qu’est ce que je vais en faire de ce garçon ? Pourquoi il a tant de douleur ?
« Tu sais… » murmura-t-il « Tu me connais pas vraiment… Tu sais presque rien sur moi… »
« J’en sais assez pour savoir que t’es ce qu’il y a de plus beau dans ma vie… »
Il ne répondit pas, mais se mordilla la lèvre inférieure.
« Et je sais aussi que, là de suite, y a rien au monde que je ne veux plus qu’être avec toi, que de t’aimer à fond et de tout faire pour te rendre heureux. »
Il leva ses yeux mouillés vers moi sans pouvoir sourire. Je le serrai encore un peu plus fort.
« Et à en juger par la couleur de tes yeux » continuai-je « je crois que t’as pas mal envie de moi aussi… »
Des larmes coulaient doucement le long de ses joues, mais voilà qu’un petit sourire commençait à se dessiner sur sa bouche.
« Ils sont très très verts ? » demanda-t-il timidement.
« T’as pas idée… » répondis-je honnêtement.
Et voilà que son sourire devint plus grand. Et encore un peu. Jusqu’à être le plus beau sourire qu’il ne m’ait jamais fait. Je fermai les yeux pour conserver tout son charme de cet instant gravé dans ma mémoire, mais déjà je sentais sa bouche appuyée contre la mienne.
Il avait décidé de me rouler une pelle de l’autre monde et il le faisait très bien. Avec force et puissance, il prenait possession de moi par son baisé. Je sentais sa langue qui cherchait jusqu’au fond de ma bouche. Je n’avais plus le contrôle de rien, c’était à nouveau lui le capitaine. Il m’a embrassé divinement bien pendant longtemps, très longtemps, ne s’arrêtant que pour reprendre sa respiration ou pour me faire quelques bisous sur les joues et sur le menton.
Au bout de peut-être vingt minutes, il commença à ralentir, éreinté, en finissant par quelques petits baisers plus légers.
Lorsqu’il s’arrêta pour me caresser le visage, j’avais le goût de sa bouche sur mes lèvres et la force de sa passion dans mon cœur.
On ne coucherait pas ensemble aujourd’hui, mais je n’en avais pas besoin. Ce qu’il venait de me faire, c’était bien mieux que du sexe.
« Faut que tu ailles doucement avec moi… » me dit-il enfin. « Tu m’en veux pas trop, mon chéri ? »
« Gemna… Comment pourrais-je t’en vouloir… »
Satisfait, il s’installa alors sur mon torse avec sa main sur mon épaule. Il s'assoupit rapidement.
Je passai le reste de l’après-midi à regarder mon ange dormir paisiblement contre moi.
Tu vois, une fois que t’as serré ton mec dans tes bras toute l’aprème et qu’en plus après il te roule un palot d'enfer sur les rochers, tu te dis :
‘Ouais, c’est bon, Gem‘, c’est mon mec maintenant. Comme ça le fait trop. C’est la classe à Dallas là !’

Il va me rendre fou, ce garçon, ce n’est pas possible.
J’avais vraiment envie de lui parler encore… d’aller le voir et de le serrer fort toute la nuit. L’odeur de son corps, le goût de ses baisers, le battement de son cœur quand il dort, tout me manquait.
Je voulais lui dire ‘je t’aime’, mais ce n’était pas encore le moment. De toutes évidence, il était moins prêt que moi à notre histoire. Je me dois d’être patient. Mais même si ça avance doucement, finalement tout semble aller dans le bon sens.
‘Demain, il faut absolument que je le vois. Je ne tiendrais pas autrement !’

Quand je disais qu’avec Gemna, c’est quand il veut lui et pas autrement…


Drew était là à attendre, attendre qu’on daigne lui demander ce qu’il attendait assis là, il voulait rejoindre l’ordre, pour être avec son époux, la seule et unique famille qu’il lui restait, il avait tout perdu, il ne lui restait plus qu’Au dinde et Gemna…Mais il ne savait pas ce qu’il devait faire… donc il attendait…


[HRP]
Drewry est un jeune sacrieur qui a été abandonné par sa mère lorsque qu’il était tout jeune. Une mulouve qui passait par là l'a recueilli, et l’a élevé pendant une dizaine d’années. Ensuite, c’est une vieille dame qui l'a recueilli, et à partir de là, il a commencé à parler. Il a une grande sœur, Gwendoline. Il adore l’histoire, les livres, même s'il ne sait ni lire, ni écrire, les dieux, car il sait très bien qu’il existe d’innombrables dieux autres que les Douze, dont on s’entête à vouloir parler. D’ailleurs, il a passé quelques années auprès d’une communauté, Les Asse Gardien, et s’en était fait des amis. De jour en jour, il en apprenait un peu plus sur leur dieu, Au-Dinde. Puis, du jour au lendemain, sa quête de savoir avait pris fin, tous les Asse Gardien ayant disparu. Sa curiosité l’avait ensuite poussé à questionner son époux des heures durant pour en apprendre plus sur Mystra, la déesse que lui et les siens vénéraient. C’est-ce qui le pousse aujourd’hui à être là, la curiosité, et bien entendu son amour pour Gem’.

Pour ce qui est de mes motivations à moi, eh bien, bien sûr, le fait d’être avec l’un(e) de mes seuls partenaires de jeu m’attire beaucoup, l’ambiance qu’on retrouve dans une guilde herpay aussi. Et puis, dans ma quête de parrain j’ai appris à connaître et à aimé quelques personnes de chez vous.

Celui qui se trouve derrière l’écran, eh bien il se nomme Jonathan, il a 18 ans, il est Québécois, il adore l’écriture, la mer, les bateaux et le dessin.

Pour ce qui est du prêt de mon compte, deux personne ont mes identifiants, Gwendoline, et Gemna.

Mon parrain c’est Gemna, et ma marraine, Elrawen.
[HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gemna



Messages : 137
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : En beauce, entre deux brins de blés

Quelques informations...
Race: Eniripsa
Guilde: L'ordre des Chevaliers de Mystra
Cercle de Puissance:
133/200  (133/200)

MessageSujet: Re: Drou'drou ! [Candidature Annulée]   Mer 30 Déc - 8:00

Déjà 6h... Gemna se retournait dans son lit les yeux grands ouverts. Pas moyen de fermer l'oeil. Il n'avait pas sommeil ces temps ci, quelque chose occupait son esprit. Quelque chose, ou plutôt quelqu'un.

Il laissa glisser l'une de ses jambes en dehors du lit, jusqu'à ce que son pied se retrouve à terre, puis fit de même avec l'autre, tout en s'asseyant. Ses yeux s'étaient habitués à l'obscurité de la pièce, il regardait tout autour de lui, puis s'étira, avant de finalement se lever.

Il marchait, traversa le couloir & la réserve en baillant, descendit péniblement les escaliers, avant d'arriver à la taverne, au rez-de-chaussée du batiment. Il ne regardait pas autour de lui, il était songeur & pensait à bien des choses, il avançait sans réfléchir, puis alla fouiller derrière le comptoir, à la recherche d'une boisson intéressante.

Finalement, il attrapa une bouteille de citronade & s'en servit un verre à ras bord. Il s'installa sur un tabouret en face du bar, & s'accouda à celui ci tout en sirotant sa boisson. Au bout de quelques secondes, il pu remarquer un bruit de respiration. Il se retourna lentement, remarqua alors un individu affalé sur une table, endormi. Il se laissa glisser de son tabouret, s'approchant de la personne.

"...Drew' ? Drew' ? psst, Drew' ?"

Il le secouait, pour le réveiller. Le Sacrieur poussa un petit gémissement avant de relever doucement la tête.

"Chou, tu dormais ? Qu'est ce que tu fais là à cette heure ? Tu attendais quelque chose ?"

Gemna, debout devant son époux, le regardait qu'un air inquiet & intrigué.

[HRP]Bon bon bon... Bah, j'ai pas grand chose à dire moi v'savez, si ce n'est que, bien évidement, je te donne un pour. J'aime beaucoup ton RP, il est certes long mais se lit vraiment facilement, c'est agréable. ^^
Bon courage pour tes 8 votes Drew' ![/HRP]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrawen



Messages : 78
Date d'inscription : 07/12/2009
Age : 23

Quelques informations...
Race: Iopette soignante
Guilde: Les Pasouvenla
Cercle de Puissance:
180/200  (180/200)

MessageSujet: Re: Drou'drou ! [Candidature Annulée]   Jeu 31 Déc - 5:46

Elrawen descendit les escaliers comme si un troupeau de trolls lui courrait après. Elle freina sa course en voyant le couple.

- Eh bah bon matin vouuuuuuus! Vous êtes des lève tôt a ce que je vois! C'bien moi J'dis! Tu fais quoi ici mon beau Drewry d'amour?

//HRP//

Je vote Pour bien sûr , j'adore Drewry et je le connais depuis très longtemps , je trouve que c'est un super RPlayeur et est très agréable de compagnie. Ça candidature est vraiment belle et très bien écrite.

Mes amités

/w Elrawen

//HRP//
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neyna



Messages : 61
Date d'inscription : 06/06/2008
Age : 31

Quelques informations...
Race: Déesse Eniripsa en personne !
Guilde: Mystrette, pour convertir les chevaliers à l'eniripsisme
Cercle de Puissance:
199/200  (199/200)

MessageSujet: Re: Drou'drou ! [Candidature Annulée]   Jeu 31 Déc - 21:31

Neyna descendit les escaliers de la taverne après avoir passé une bonne nuit de sommeil, comme il convenait à la petite fille de 9 ans qu'elle était. Elle trouva Drewry, qu'elle avait rencontré pour la première fois peu de temps auparavant, apparemment en grande discussion avec Gemna et Elrawen. Comme elle ne voulait pas le déranger et ne savait pas comment intégrer la conversation, elle se contenta de s'installer bruyamment à une table pour attirer l'attention au cas où on voudrait de son attention. Elle attrapa un lailait au passage et tendit l'oreille pour savoir de quoi il s'agissait.

[HRP] J'ai eu l'occasion tout récemment de RPiser et faire un petit donjon en compagnie, entre autres, de Drewry, qui m'a paru on ne peut plus sympathique et RP.

J'ai vraiment aimé ton long RP, et même si peut-être comme j'ai pu l'entendre, ta connaissance de Mystra et tes motivations par rapport à elle sont maigres, je ne vois pas de meilleure raison de vouloir rejoindre une guilde que de venir y retrouver la personne qu'on aime, ce qui est déjà très RP en soi et ne me pose aucun problème.

Et puis, Drewry a affirmé qu'il pense sincèrement que Neyna est bien la réincarnation de la Déesse Eniripsa, je ne vais quand même pas me priver d'un tel disciple ! :p

En revanche, il est difficile de te répondre en RP pour le moment puisque Drewry n'a pas expliqué de vive voix ce qu'il faisait dans la taverne et qu'il attendait que quelqu'un lui demande ! J'attends donc la suite de ton RP pour me prononcer définitivement, même s'il y a peu de chances pour que je change d'avis !

POUR en ce qui me concerne, bon courage pour la suite ! Smile

/HRP

_________________
Déesse Eniripsa, pour vous servir !
Neyna, pour être servie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drewry



Messages : 14
Date d'inscription : 02/06/2009
Age : 25

Quelques informations...
Race: Sacrieur
Guilde: Les pasouvenla
Cercle de Puissance:
0/200  (0/200)

MessageSujet: Re: Drou'drou ! [Candidature Annulée]   Ven 1 Jan - 8:11

Il faisait noir dehors, une brise fraiche balayait mes cheveux qui se collaient contre mon visage. La fine vague de pluie me rafraichissait la figure. J’analysais la bâtisse qui se tenait devant moi. J’aperçu de la lumière et une ombre contre le mur, je m’approchais peu à peu. Au fur et à mesure que j’avançais l’ombre disparaissait et l’éclairage diminuait a son tour, je sentis comme un souffle sur mon cou. Une haleine chaude qui pourtant me glaça le sang, juste un murmure, un simple mot suffit à me faire réagir ; je me suis retourné brusquement me retrouvant face à face avec cette chose étrange habillée d’une tenue blanche impeccable, entre du satin et de la soie. Aucun son n’est sorti de ma bouche. En fait je n’arrivais plus à respirer du tout. C’est la que je m’aperçu que la silhouette…

"...Drew' ? Drew' ? psst, Drew' ?"

Il le secouait, pour le réveiller. Le Sacrieur poussa un petit gémissement avant de relever doucement la tête.

"Chou, tu dormais ? Qu'est ce que tu fais là à cette heure ? Tu attendais quelque chose ?"


Drew était encore tout endormis quand il leva les yeux vers Gem’

Il du prendre quelques minutes, sous le regard inquiet de son amant, pour se remettre les idées en place.


-Bah… heu…

Il essayait de trouver une facilement de tout lui expliquer en douceur

-Tu sais chou, quand je t’ai avoué vouloir rejoindre les chevaliers… Et bien… C’était vrai, et ce l’est toujours, mais il y a quelque chose que je t’ai pas dit…

Pourtant Drew n’avait jamais eu de secrets pour Gem’, mais il n’avait pas eu la force de tout lui dire à propos de ce qui se passait… quand il avait dit vouloir rejoindre les chevaliers pour Gemna c’était vrai, mais depuis qu’il avait commencer a se rapprocher des chevaliers, quelque chose, ou bien quelqu’un l’avait pousser à toujours vouloir en savoir plus, à toujours vouloir se rapprocher un peu plus de l’ordre. Était-ce la raison qui poussait chacun des chevaliers a se joindre a l’ordre ? Comme si chacun des chevaliers gravitaient autours de Mystra, et que lorsque tu as le malheur, ou le bonheur… Qui sait?! De t’approcher un peu trop, tu te sens irrésistiblement attiré vers cette orbite, au point de vouloir graviter avec eux. Tant de mystères, tant de choses a savoir… Il ne manquait plus que ça.. Pour pousser notre jeune homme à aller attendre des heures dans cette taverne. Il se mentait à lui-même, il ne comprenait tout simplement pas pourquoi il voulait tant approcher l’ordre, tant joindre les rangs des chevaliers, il s’était tout simplement donné une explication logique à tout cela.

- Eh bah bon matin vouuuuuuus! Vous êtes des lèves tôt a ce que je vois! C'bien moi J'dis! Tu fais quoi ici mon beau Drewry d'amour?

- Tu sais que j’aimerais bien rejoindre les chevaliers… mais j'aurais b'soin qu'tu m'rende un service ! tu ferais sa pour moi ? hein ?!

Il regardait la gamine avec un sourire, évitant ainsi le regard encore inquiet de son mari.

Quelques bruits de chaise qui grince sur le plancher, puis celui de quelqu’un qui y prend place. Il n’osa même pas regarder qui était le nouveau venu.

C’est-ce qu’il voulait non ?! Qu’ont vienne lui parler, alors pourquoi a cet instant tremblait-il comme un feuille balayée par le vent froid d’automne…


Dernière édition par Drewry le Sam 2 Jan - 17:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hazriel



Messages : 208
Date d'inscription : 29/06/2008
Age : 24
Localisation : Dans sa forêt millénaire

Quelques informations...
Race: Sadi-presque-bourrin
Guilde: L'ordre des chevaliers de mystra
Cercle de Puissance:
583/600  (583/600)

MessageSujet: Re: Drou'drou ! [Candidature Annulée]   Sam 2 Jan - 2:46

Au même instant Hazriel passait la porte du bureau, elle regarda quelques candidatures et en prit une plus longue qu'à l'habitude.
Elle commenca à lire patiement quand elle leva les yeux et vit le sheza la regarder tout sourir.

-Tiens donc Hazriel qui lit une candidature! Impressionnant!

-Oo'

Hazriel devint plus rouge encore , s'empressa de regarder le bas de la page où on pouvait y lire plusieurs votes posotifs et aucun négatifs.

-Heuu mais non voyons! Je...Je...Je vois pas pourquoi je lirais un tas de paperasse pareil, c'est...C'est stupide voyons...

Elle mit un vote positif à son tour, vola un bisous à sheza en guise de punition à sa moquerie et s'enfuit en courrant.

_________________
Heureux est l'étudiant qui, comme la rivière, peut suivre son cours en restant dans son lit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sacrida



Messages : 132
Date d'inscription : 22/08/2009
Age : 21
Localisation : Dans la taverne

Quelques informations...
Race: Sadida
Guilde: Ordre des Chevaliers de Mystra
Cercle de Puissance:
184/200  (184/200)

MessageSujet: Re: Drou'drou ! [Candidature Annulée]   Sam 2 Jan - 3:00

Sacrida, comme à ses habitudes, était à la taverne.
Prêt à se coucher, il se dirigea en direction de sa chambre, quand il aperçut une tête familière.
Il s'approcha discrètement et, après avoir reconnu la silhouette, Cria :


DREWWWWWWWWWWWWWWWWWWW' !!!! Mais qu'est ce que tu fais ici à cette heure ?!

Drewry sursauta et se retourna vers le disiple de sadida :

Oh , Idaaa ! T’m'as fait peur ! Bah ... S’parce que ... J'aimerais bien r’joindre l'Ordre.

Mais c'est super ! Qu'est ce que tu attends pour donner ta candidature au recruteur ?!

Ouais... Mais... Il hésita un peu.

Tu as peur, c'est ça ? Tu sais, on est pas méchant ! Et puis ... Gemna il sera tout content !

Non, s‘pas sa, z’êtes super gentil...sauf m’sieur kimmox…c’est que…Tu sais garder un s’cret ? Hein ?


Bah oui ! Bien sur ! Voyons Drew' ... Je t'écoute.

Et bien ... J‘sais pas lire... Et pis je sais pas comment écrire non plus. Il baissa les yeux au sol.

Oh ... Je vois ... Ben on va bien trouver une solution ! Tu sais ... C'est pas une honte !

Comment j’fais si je sais pas écrire ? Et pis les chevaliers il voudrons pas d’un garçon qui sais pas lire et écrire ...

Sacrida réfléchissait pendant une petite minute et repris :

Je sais !!!

Ahhwaii ? Il commençait à retrouver le sourire.

Mais oui ! On va faire ça ! Je n'ai qu'à te l'écrire ! Tu sais, tu me le dicte et moi, je l'écris ! Et comme ça, ta candidature elle est faite !


Oh ... Tu f’rais ça ?

Ben oui, après tout, j'suis ton amis ! C'est fait pour ça les amis ! Aller, quand tu es prêt tu m'fais signe mon p'tit Drou' drou' !

Sacrida parti finalement se coucher, heureux d'avoir rencontrer son amis et d'avoir trouver une solution pour l'aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drewry



Messages : 14
Date d'inscription : 02/06/2009
Age : 25

Quelques informations...
Race: Sacrieur
Guilde: Les pasouvenla
Cercle de Puissance:
0/200  (0/200)

MessageSujet: Re: Drou'drou ! [Candidature Annulée]   Dim 3 Jan - 3:37

Après sa rencontre avec Sacrida, Drew passa le reste de la nuit à penser à ce qu’il pourrait bien dire aux chevaliers. Il ne s’endormi que lorsque le soleil commençait à se montrer sur le monde des douzes. On le réveilla au petit matin, avec la plus douce de toutes les mélodies, alors qu’il était en train de faire un songe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belomen
Matou Chanceux


Messages : 544
Date d'inscription : 06/06/2008
Age : 31
Localisation : Madrestam

Quelques informations...
Race: Ecaflip Aquatique
Guilde: Chevalier de Mystra
Cercle de Puissance:
180/200  (180/200)

MessageSujet: Re: Drou'drou ! [Candidature Annulée]   Mar 5 Jan - 1:45

Certaines personnes font, au fil des mois, au fil des ans, partie si intégrante du paysage quotidien qu'il est simplement impossible de les en dissocier, d'imaginer demain sans eux. Gemna faisait partie de ces gens sans qui l'existence au sein de l'Ordre ne serait qu'une vague et morne succession de lendemains. Touche de joie de vivre, touche de folie, l'eniripsa était au coeur même de l'Ordre, l'étant à battre chaque jour d'un sang neuf et vivifiant. Oui, il faisait partie de ces gens sans qui l'Ordre ne serait pas l'Ordre. L'ecaflip avait beau se forcer, il ne parvenait pas à imaginer ce qu'il adviendrait des Mystras sans le petit eniripsa aux cheveux rouges. Tout en lui était en dehors des règles fixées par la banalité, jusqu'à ses choix amoureux. Il avait appris il y avait de cela plusieurs longs mois déjà que Gemna s'était choisi un mari. Cela ne l'avait pas surpris, après tout cet exemple était courant sans être banal dans le monde, mais c'était encore une facette du jeune homme qui différait pleinement du commun des mortels.

Quand le félin à la fourrure blanche apprit, avec surprise mais plaisir, que le compagnon de Gemna était aux portes de l'Ordre, un franc et large sourire illumina son visage. Il ne doutait pas que le nouveau venu, un certain Drewry était une personne exceptionnelle, non non, mais il représentait surtout une assurance quasi infaillible de voir l'eniripsa demeurer dans l'Ordre ! Et ce pour longtemps ! Remerciant Neyna qui était venue le prévenir, il sauta au bas de l'arbre où il s'était perché, appréciant comme à son habitude de contempler l'effervescence collective depuis des hauteurs confortables. Le seul point quelque peu négatif... c'est que dans sa paresse devenue semi-légendaire l'ecaflip ne s'était pas préoccupé des nouveaux venus depuis quelques jours et... cela faisait presque une semaine que Drewry – qui pensa alors bien plus ? - était venu dans le bureau de recrutement pour se présenter aux chevaliers.

Aussi, lorsque insouciant et siflottant le félin vint enfin faire son devoir sacré en remplissant à la va-vite les bulletins des postulants... il remarqua avec une stupeur douloureuse que celui du sacrieur avait été arraché du tas. Il se gratta la tête, perplexe, cela arrivait rarement tout de même que le recruteur de l'Ordre en vienne à arracher un document aussi important. Restait deux solutions. La première, fort possible bien qu'un peu incroyable, serait que Daragun en manque de papiers pour fumer ses décoctions d'essence de Koinkoin ce serait servi dans les seuls documents non poussiéreux de l'ordre... ou... et cette hypothèse lui plaisait sacrément moins, elle avait été retirée de la liste... par la volonté de Drewry en personne. Cette interrogation laissa un instant Belomen perplexe, heureusement, dans ce genre de circonstances trouble il existait un être immuable, attaché à cette taverne comme le crottin à la laine des bouftous. Une âme omniprésente et silencieuse, témoin de chaque événement se déroulant ici bas, un être damné par l'alcool et les festivités... le dénommé Tavernier.

Ce dernier lui apprit en une vingtaine de grognements toute l'histoire : le sacrifice de Gemna, l'amertume de Drewry... et son départ. Un grand froid s'installa dans l'esprit du félin. Drewry ? Parti ? Mais... Il secoua négativement la tête et demanda au Tavernier de recommencer son récit une deuxième fois, puis une troisième fois... c'est à la dixième seulement que le risque incroyable et terrible le frappa réellement. Drewry qui se faisait la malle... comment allait réagir Gemna ? Et pourquoi d'abord le fait qu'Agulha et Gemna soient amis posaient un problème au sacrieur ? Il ne comprenait pas tout, il ne comprenait pas suffisamment ce qui avait bien pu se passer. Mais le mal était là. Gemna inconscient, Agulha qui allait traîner la patte un bon moment... et la nouvelle et si précise recrue qui avait mis les voiles.

C'est donc les pattes dans les poches mais le regard sombre que Belomen se mit en route, franchissant des lieux et des lieux, pour enfin arriver aux bâtiments anciens et décrépis de l'autrefois bien connue Asse Garde. Les Mystras avaient toujours considéré Au Dinde comme un dieu vendeur de tapis, tout juste bon à l'élevage de dragodindes et à la fertilité des impuissants, néanmoins... il y avait actuellement au sein de cette guilde une personne bien précise que l'ecaflip comptait bien récupérer. De gré... ou de force. S'approchant avec détermination, il sortit enfin les pattes de son pantalon bleu marin et, avec toute la vigueur dont il était capable, tambourina aux portes de l'Asse Garde.


- Hey !, il tapa trois coups sourds, les comiques ?!

Pas un bruit de l'autre côté de la porte, il espéra qu'il s'y trouvait encore un peu de monde.

- Je dérangerais pas longtemps votre sieste, que Mystra la bénisse, je viens récupérer un petit sacrieur égaré chez vous, un certain Drewry... rapport au fait qu'on voudrait bien que Gemna reste... et qu'il paraît, ce qui ne gâche rien, qu'il est sympathique...

Toujours aucune réponse. Il grinça des dents.

- Je vous préviens ! Si vous ne nous le rendez pas on mets le feu à vos enclos !

Encore une fois aucune réponse. Ne lui restait qu'un seul et ultime argument à poser, son ultime et plus terrible carte.

- Et on vous envoie Daragun et Kimmox en stage !

Cette fois, c'est certain, ils seraient obligés de se montrer, l'ecaflip serra les poings, prêt à se battre.

[HRP]

Bon... j'ai répondu tardivement... je sais c'est pas bien...

Mais je t'assure par contre que je me suis renseigné dès le message que tu as posté sur le sujet d'Agulha... panique à bords ! Hors de question qu'on te laisse repartir !

*fait les yeux de Gemna pour le convaincre de rester*

Citation :
Plise guild no noob recrut lvl 1 mini meneur simpa et hérpé ! mp moi !

Que tu reviennes ou pas... Un vote positif de plus.


[/HRP]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oc-mystra.jdrforum.com
Elrawen



Messages : 78
Date d'inscription : 07/12/2009
Age : 23

Quelques informations...
Race: Iopette soignante
Guilde: Les Pasouvenla
Cercle de Puissance:
180/200  (180/200)

MessageSujet: Re: Drou'drou ! [Candidature Annulée]   Jeu 7 Jan - 7:30

[Encore 3 votes positifs et c'est dans la poche]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Numeanor



Messages : 54
Date d'inscription : 03/12/2008
Age : 21
Localisation : Donjon bouftou,assis sur le trone du Bouftou royale !

Quelques informations...
Race: Sadidas
Guilde: Ordre Des chevaliers de mystra la mystérieuse
Cercle de Puissance:
140/200  (140/200)

MessageSujet: Re: Drou'drou ! [Candidature Annulée]   Ven 8 Jan - 16:24

[HRP]
Pour compte triple ! Ah merde...on me fait signe en régie que ça ne compte que pour un...
Bon bah garde courage encore 2 Pour et, comme le souligne elrawen, c'est dans la poche ! Smile
[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nimportequi.com
Drewry



Messages : 14
Date d'inscription : 02/06/2009
Age : 25

Quelques informations...
Race: Sacrieur
Guilde: Les pasouvenla
Cercle de Puissance:
0/200  (0/200)

MessageSujet: Re: Drou'drou ! [Candidature Annulée]   Ven 8 Jan - 19:01

[Hrp] Bon, bon, bon, Hum...Pour ceux qui n'auraient pas lu le post d'Agulha, Drew a retiré sa demande d'intégration. Je tiens à remercier chacun/chacune d'avoir pris le temps de répondre à cette candid' & je m'excuse de vous faire faux pas ici, mais certaine chose ont changé et pousse Drew à se remettre en question. Je ne sais toujours pas ce qu'il va advenir de mon petit protégé, seul l'avenir nous le dira. Sur ce... Je vous souhaite bon jeu à tous & en espérant vous voir en jeu. [Hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Drou'drou ! [Candidature Annulée]   Aujourd'hui à 15:15

Revenir en haut Aller en bas
 
Drou'drou ! [Candidature Annulée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vol de Swiss annulé: le copilote n'avait pas son permis !
» Adololz mage [annulé]
» annulé mon mariage
» Emineur est parmis vous ,pour longtemps ? :p [annulée]
» [saint Nazaire]Samedi 13 Septembre torunois de mêlée-annulé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ordre des Chevaliers de Mystra :: Bureau De Recrutement-
Sauter vers: