AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fin de la légende, commencement de la nouvelle ère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bookman



Messages : 94
Date d'inscription : 25/10/2009
Age : 23

Quelques informations...
Race: Enutrof
Guilde: L'Ordre des Chevaliers de Mystra
Cercle de Puissance:
191/200  (191/200)

MessageSujet: Fin de la légende, commencement de la nouvelle ère   Jeu 11 Fév - 16:18

Seule la lueur indistincte du soleil était encore perceptible. Une lueur estompée par un lointain bleu marin, nageant aux mouvements du courant. Le vieil homme était submergé, immergé dans une profonde torpeur. Plus les minutes s'écoulaient, plus il s'enfonçait dans la profondeur de la mer. L'eau pénétrait son habillement dans tous les recoins; son bermuda prenait la forme d'un parachute, et son cardigan prenait celle d'un gilet de sauvetage.
Un bruit sourd dont la provenance était inconnue fit écarquiller les yeux et reléguer les mains de l'Enutrof. Une posture défensive sans pourtant aucune attaque. Il s'efforçait à maintenir les yeux entrouverts, dans l'espoir de concevoir où il était, ce qu'il lui arrivait, et pourquoi. Le manque flagrant d'oxygène le fit violemment tousser avant qu'il ne puisse entreprendre sa méditation.

Uhh, uhh... B... Bon sang. Qu... Qu'est-ce que je fais là... moi ? I... Il fait froid. E... et c'est pas le bain de Pantomime.

Bookman s'empêchait désespérément de recracher l'eau qu'il avalait. Un mal atroce au ventre et aux narines l'exténuait. A partir de ce moment-là, il n'avait presque plus de force. La mort était clairement vraisemblable. Il le savait. Il avait même, à un moment donné, cédé face à cette idée. Son dos était à peine à quelques centimètres de l'horizon marin quand, d'une impulsive initiative, il releva brusquement la tête, les yeux grands ouverts, le regard déterminé.

Ce n'est pas aujourd'hui... que je vais mourir !

D'un caractère complètement héroïque, qui confirme encore une fois l'attitude chevaleresque et la vaillance indéniable du légendaire Bookman, son premier réflexe fut de vérifier la somme de kamas qu'il avait sur lui... Sept millions, c'est encourageant. Le cœur net, il prit son courage à deux mains, contracta ses biceps et entreprit une nage ambitionnant la surface. Des actions successives, coordonnées et symétriques des jambes et des bras. Une poussée des jambes semblable à celle d'une grenouille. C'était de la brasse ! Un spectacle hilarant que serait de voir le vioc crispé par la violence du courant, les lèvres resserrées, maintenant tout de même un regard résolu.
Seulement, à un moment donné, l'Enutrof n'arrivait plus à remonter le niveau de l'eau. Il en était arrivé à un stade où à chaque fois qu'il chassait une certaine distance, le courant le repoussait de cette même distance. Il n'y avait pas d'autre issue, il devait mettre en œuvre les sorts qui lui ont été légué par l'Enutrof (qu'il refusait de qualifier de dieu) et qu'il a amélioré et perfectionné durant ses deux-cents ans !

Chance ! Boîte de Chocol... de Pandore ! Accélération !

Encore une fois, le héros international était sur le point de se sortir de la plus délicate des situations. Il n'y avait vraiment pas de soucis à se faire pour lui, rien ne pouvait lui faire fa...

Échec critique, Échec critique, Échec critique !

Ou pas...

Suite des évènements : on ne revit plus Bookman. Ni à la taverne, ni ailleurs. Ça faisait des semaines. Tout le monde crut à sa mort. A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bookman



Messages : 94
Date d'inscription : 25/10/2009
Age : 23

Quelques informations...
Race: Enutrof
Guilde: L'Ordre des Chevaliers de Mystra
Cercle de Puissance:
191/200  (191/200)

MessageSujet: Re: Fin de la légende, commencement de la nouvelle ère   Dim 28 Fév - 0:37

Certaines personnes racontent qu'à l'agonie, le passé du moribond défile devant ses yeux, diligemment et tumultueusement, tel un kaléidoscope. On se demanderait par ailleurs si quelqu'un comme Bookman, qui n'a pas de passé, entrevoit lui aussi le kaléidoscope.

Le qualificatif de pervers succédait souvent celui d'extraverti quand il s'agissait de désigner la personnalité du vieillard. Pourtant, le premier découle du second et, l'attrait féminin est un de ces dogmes existentiels conçus par tous les hommes. Le vioc ne se compliquait pas la vie à le camoufler. Formalités et politesses inventées par les humains ont néanmoins fait de lui un être plus importun que cordial, se détachant complètement de cette doctrine qu'il trouvait si absurde. La dialectique se faisait malgré tout moins rare dans les neurones usés du barbon qu'on ne le croirait. Art insaisissable dans sa conduite. Sauf peut-être par Tiky Mick, personnage suscitant bien des curiosités autour de lui, et fidèle acolyte de notre héros. Leur épopée, leur enfance, leur passé, resteront un mystère à jamais, ou sont peut-être inexistants.

L'ensemble des faits et des avant-propos tournant autour du protagoniste ne feront donc pas de sa mort un évènement regrettable. Quelques uns seront indifférents, d'autres désolés. Et aussi grotesque que cela puisse paraître, la quasi-insensibilité de ses proches quant à sa mort le consolait. C'est un tout autre visage de Bookman en effet que l'on voit ici. Bien au-delà de l'imbécile qu'il laissait paraître, c'était un homme lui aussi, un Mystra. Un homme avec ses sentiments et ses faiblesses. Il a toujours évité de s'attacher aux autres, et a su éviter aux autres de s'attacher à lui. Non pas que cela lui était désagréable. Il était tout simplement conscient du peu de temps qu'il lui restait à vivre, de toutes les manières. Il ne voulait pas faire de visages tristes à cause de son éventuel et sûrement futur départ du monde des vivants.

Tiky, quant à lui, était impliqué dans une pseudo-chamaillerie masquant une amitié profonde et réciproque vis-à-vis de son aîné. Tellement profonde que depuis l'éclipse qu'il n'espérait pas trépas, neurasthénies et nuits blanches se succédaient. Obsédé par ce grand et pesant sens de responsabilité, celui de protéger ses amis. L'échec auquel il a été voué cette fois-ci se hissait comme un couteau dans sa conscience, sous toutes les formes où son esprit voudrait le fuir. Courbé sous le poids de cette idée. Une idée qui se mêle comme un refrain horrible à toutes les paroles qu'on lui adressait. Il attendait ainsi. Attendait un changement dont il n'avait encore aucune idée du sens. Il n'avait plus aucune idée de rien.

Le ciel sombre, pluvieux, puis orageux faisait abattre le chaos sur le monde des Quatorze -Bookman se considérant dieu-. Le vent soufflait violemment et pénétrait toute pièce ou recoin, y provoquant un remue-ménage aussi détraquant qu'un braillement du Kralamour géant -Créature qu'il se serait fait un plaisir de déchiqueter à lui seul devant les yeux fervents d'Hestivale et autres fidèles admiratrices (ou pseudo-admiratrices), d'ailleurs-. L'avalanche diluvienne s'abattait sans pitié sur les quatre coins du globe, écrasant tout sur son passage. Bookman, lui, était à l'abri de la pluie sous le toit de l'agonie. Apaisé. Son ouïe percevait à peine les quelques oscillations des poissons qui étaient ses seuls compagnons dans ce bleu à la fois reposant et funeste. Que demander de plus qu'une mort paisible ?

Rappelons tout de même que le drame remonte à l'anecdotique noyade qui avait suivi l'indifférent mettant en conflit Bookman d'un côté et Belomen et Riza de l'autre. Cet incident allait marquer la fin d'une légende, la mer étant sa sépulture. Telles étaient les pensées du centenaire quand il vit une fine silhouette polychrome tournoyer autour de lui. Une silhouette s'adaptant parfaitement au chef d'œuvre d'un peintre. Un tableau qui n'existait que dans l'utopie mais que les yeux du vieillard étaient en train d'écrire dans la réalité. Serait-ce le dessin de son tombeau ? Non, c'était une femme, des écailles, des couleurs.

Kof ! Kof, kof, kof ! Uhh, uh... Kof !

Un arc-en-ciel, c'est ce Bookman découvrit en relevant les yeux, non pas vers la surface de la mer, mais vers l'éther.

[HRP]Merci à Belomen pour l'idée des femmes poissons. ^^ Idée qui sera amplement développée dans mon prochain post. Post qui achèvera le topic et marquera finalement la résurrection de Book. Il vous a manqué, ne le niez pas ![/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fin de la légende, commencement de la nouvelle ère
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nouvelle ère
» Une nouvelle ère ? [recruté]
» La légende D'urgoz [l'ère du chaos]
» Une nouvelle ère pour GW2 va-t-elle s'ouvrir le 21 janvier 2014 ?
» Capcom a vendre : vers le début d'une nouvelle ère ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ordre des Chevaliers de Mystra :: Le Bosquet De Saoriandra-
Sauter vers: