AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sardina, fraîche comme un pichon [Mise à l'Essai non terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sardina



Messages : 12
Date d'inscription : 31/10/2010
Localisation : Madrestam

MessageSujet: Sardina, fraîche comme un pichon [Mise à l'Essai non terminée]   Dim 31 Oct - 15:49

Sardina, fraîche comme un pichon
C'était fini. Tout était fini. Isaya l'avait compris. Cette ritournelle on la lui avait déjà prédit, quelques années auparavant, mais était-ce vraiment à elle ? C'en était trop dans sa tête dernièrement, elle ne savait plus qui elle était et où elle en était. En tant que pilote du Bouing 312 elle se devait de donner l'exemple, d'être stable et motivée, ce qu'elle n'était plus à cause de ses interrogations grandissantes et de ses nuits sans sommeil. Elle était donc partie, vers d'autres horizons pendant quelques jours, puis quelques semaines, elle s'était mise en tête de découvrir les secrets du massif de Cania, lequel n'en recelait en fait aucun, du moins pas qui fut accessible pour la Sramette malade et décrépie qu'elle était alors. Comme toujours elle reprit foi en l'avenir, avec une vigueur amèrement habituelle, mais cette fois le hasard n'avait pas préservé sa compagnie qui lui tenait tant à coeur. Son oeuvre était pour la seconde fois en moins de deux ans, détruite. C'en était trop. Que faire ? Recommencer ? La troisième ébauche serait encore plus brève que les deux précédentes. Repartir sur des bases fraîches en fondant une nouvelle organisation ? C'était perdu d'avance, le sort lui avait déjà fait subir trop d'avanies, non, elle se les était infligées elle-même. Elle méritait ce qui lui arrivait, sa compagnie aurait tenu le coup si elle n'avait pas perdu la foi en ses amis et ne s'était pas éloignée du monde, une fois encore.

Le soleil n'allait pas tarder à se coucher sur la mer d'Asse.

Avait-elle déjà eu réellement confiance en ses amis ? En ses passagers ? Son naturel de Sramette mêlé à ses troubles naissants de la personnalité n'avaient-ils pas pris le dessus sur ses idéaux de partage et d'entente ? Peu de choix s'offraient désormais à elle, Isaya avait subi la richesse, la pauvreté, la popularité, l'opprobre, plus d'un mariage et une longue vie de célibataire à venir. Elle avait utilisé divers moyens peu recommandables pour arriver à ses fins, et y était presque toujours parvenue. Sauf qu'il lui avait fallu vingt-deux ans pour se rendre compte que ce pour quoi elle s'était battue bec et ongles n'était pas forcément ce qu'elle avait réellement voulu. Peut-on s'être trompé à ce point ? Ce raisonnement n'était-il du qu'au fait qu'elle ait commencé récemment à ressentir comme la présence de quelqu'un d'autre en elle ? C'est ridicule. Elle devenait folle, oui c'était sûrement ça, elle était folle à lier. Cette Ecaflipette aux moeurs décadentes qu'elle apercevait parfois en rêve ne pouvait pas "partager" son âme, c'était ridicule. Mais après tout… Elle avait frôlé la mort lors du premier crash du Bouing et depuis elle n'avait jamais plus été la même, si c'était cette autre personne en elle qui l'avait sauvée ? Si ce qu'elle avait pris pour le fruit de son imagination, ces étrangetés autour du temple de Brumaire étaient en fait des bribes de souvenir d'une sorte de rituel ésotérique ayant conduit à la possibilité de cette dualité ? Non, ça devient trop compliqué et tordu, même elle ne sait plus où elle en est ni ce qu'elle doit penser, il ne sert à rien de conjecturer dans le vide. Tout ceci n'était que le résultat d'une trop lourde fatigue.

Les rayons du soleil, sûrement exténués eux aussi, étaient partis.

Elle y était, devant la taverne de l'Ordre des Chevaliers de Mystra, et des sentiments en pagaille affluaient, de la rancoeur, de l'orgueil, de la gêne, de l'envie, un peu de tout ça entremêlé dans son esprit. Jamais elle n'avait pu imaginer qu'un jour elle tenterait sa chance chez ces gens, car cet acte signifiait une défaite plus qu'ultime pour la pilote du Bouing. Mais aujourd'hui elle a enfin décidé de revoir son jugement sur tout, de recommencer une nouvelle vie et d'aller de l'avant. Au delà de ce qu'elle a pu penser des Chevaliers, des idées qu'elle s'est toujours faites comme quoi leur comportement n'est que façade et leurs pensées sont en réalité bien plus noires que les siennes, que Belomen -son ami de toujours, ou l'ami d'une autre en elle- qu'elle imaginait jubiler à l'idée de la voir enfin vaincue. Mais Isaya, les gens ne sont pas tous comme toi, et c'est ce qui fait la beauté de ce monde. La bonté existe, malgré tout ce que tu as toujours pu penser, et ce n'est pas à toi de te mettre à dos le monde pour la créer grâce à une compagnie aérienne ou autre chose, le bien est autour de toi comme il est autour de chacun. Et les Mystra n'ont jamais été ce que tu as préféré supposer qu'ils soient, ce sont des gens biens. Et même si tu n'as pas toujours été une bonne personne, non, si tu n'as jamais réellement été une bonne personne, il y a un commencement à tout. Aujourd'hui est le commencement d'une nouvelle ère, Isaya n'est plus. L'ancienne Sramette n'est plus.

La clarté de l'aube semblait déjà poindre à l'horizon.

Seule Sardina pourra subsister, une adepte de la pêche au caractère simple et au rire sonore. C'est elle désormais, faire table rase de son passé est le seul moyen qu'elle a trouvé pour aller de l'avant, quitte à changer toutes ses habitudes jusqu'à son propre prénom. Est-ce un mensonge, une énième apparence qu'elle déploie ici ? Peut-être bien qu'au fond d'elle c'est la question qu'elle se pose d'ores et déjà, mais l'espoir est encore là, peut-être que cette nouvelle illusion prendra vie à son tour et que le passé encore fumant de la Sramette de jais s'éteindra à jamais dans l'oubli, il faut garder espoir. Sardina est vivante, Sardina est l'avenir.


Sardina déposa la lettre bien en évidence, c'était fait. Cette décision marquait-elle le commencement d'une nouvelle ère ? Elle souriait enfin, elle souriait à l'idée de rejoindre un groupe solide de compagnons d'aventure aux valeurs communes, elle souriait en pensant aux nuits qu'elle passerait à dormir d'un sommeil noir drapé de blanc, et non à mijoter des plans pour étendre des rancoeurs ou protéger les siens. Mais ne te réjouis pas trop vite, jeune Sramette, les Chevaliers sont peut-être bons et loyaux mais pas stupides, et même si en toi tu es certaine d'avoir changé, il faudra plus qu'un grand sourire et un nouveau nom pour qu'ils te considèrent comme l'une des leurs. Si tu as la chance que cette opportunité s'offre à toi, tu vas devoir te battre pour ne pas replonger. La sieste attendra, la confiance d'abord. Tu peux déjà t'estimer heureuse que Belomen et Atharaxya aient accepté de te parrainer, c'est un bon début.

Le soleil est sur le point de se lever, c'est une nouvelle journée qui commence!


[HRP] Tout d'abord je tiens à vous dire que ma candidature est plus réfléchie qu'il n'y paraît. L'idée m'effleure régulièrement l'esprit depuis plusieurs années, à vrai dire j'ai failli faire une tentative avant de créer Isaya il y a bientôt deux ans et je me souviens même avoir assisté à la résurrection de cet ordre lorsque je jouais encore Lyta, fin 2007 si je ne m'abuse. Bref, je viens ici "en paix", pour trouver un havre de paix. Je ne saurais jamais si Air Force Sram s'est écroulé à cause de mon absence ou si c'est parce que je n'avais en fait rien créé de suffisamment solide. J'ai donc pensé à recréer quelque chose mais c'était vain, je n'aurais ni le temps ni la motivation de me lancer de nouveau dans un projet d'une telle envergure, la fin d'Air Force Sram va surtout me permettre de réaliser quelques projets encore latents IRL et de ne plus être sans cesse anxieux et travailleur quand je me connecterai IG, car être meneur ça passe quand on a la carrure de Belo et qu'on est entouré de gens comme vous, mais quand on est comme moi et qu'on n'arrive pas à bien s'entourer, c'est un sacré boulot. Malgré le fait qu'il subsiste une petite quinzaine de membres chez Air Force Sram, la présente candidature met bel et bien fin à cette aventure, je sais que j'en parle beaucoup mais c'est surtout pour vous signifier à vous et à moi-même qu'une page de mon histoire se tourne. Ceci est un message caché, vous allez mourir dans 14 secondes.

Pour ce qui est de mes motivations, l'Ordre est la Guilde qui m'attire le plus depuis que je joue Isaya, même si comme je l'ai dit dans la présente candidature, j'ai longtemps considéré ma venue ici comme une défaite car ça aurait signifié que je n'avais pas été à même de bien gérer ma Guilde. Puis j'ai effectivement mal géré la compagnie et j'en suis arrivé à reconsidérer mes objectifs IG. Je n'ai pas forcément besoin d'un cadre guildesque pour organiser des Events -quoi que toute aide sera la bienvenue- et je n'ai pas forcément besoin du RP de pilote pour pouvoir faire du RP. Il m'a fallu longtemps pour l'admettre mais AFS m'était nocif, je n'ai jamais réellement eu la carrure d'un meneur, je suis quelqu'un d'idéaliste, d'assez impatient, et de malheureusement trop lunatique pour gérer convenablement une communauté qui se respecte. Je ne viens donc pas en ces lieux pour faire acte de contrition ni pour essayer de vous prouver à tous que je ne suis pas ci ou ça, car dans grand nombre des cas je le suis, mais là n'est pas la question. En venant dans la Guilde j'amène mes bons côtés, à savoir mon expérience du jeu et du Role Play ainsi que ma bonne humeur, je laisse dans les ruines d'Air Force Sram mes déceptions, mes rancoeurs et mes désirs fous inassouvis. Je ne sais pas si vous comprendrez réellement mes raisons car mon explication est assez sibylline dans son genre mais sachez en tout cas que je ne mords pas et que je serai vraiment fier d'arborer le blason de l'Ordre des Chevaliers, ce serait mon dernier rêve.

J'ai oublié, la narration de ma candidature est assez concentrée mais j'ai préféré aborder au minimum le BackGround d'Isaya étant donné qu'il diffèrera totalement de celui de Sardina, ce dernier étant en construction. J'avoue m'emmêler parfois dans mes paragraphes et avoir du mal à les réécrire une fois mon premier jet sorti alors si ça n'est pas très agréable à lire et que ça vous semble un peu trop pavé breton, ne lisez pas et j'en suis navré! Pour ce qui est du reste, ma Sramette est actuellement quasi non stuffée mais je travaille à y remédier, je pense connaître amplement le domaine du Role Play, je joue parfois Elva, une Sramette 9X (HRPment et RPment), je fais des jeux de mots minables et j'aime donner des surnoms ridicules. Je suis également nul en graphismatisation-machin, je sais à peine prendre un screen, cependant je me suis forcé à mettre deux images alors essayez de ne pas remarquer que l'une est coupée sur le bas et l'autre sur le haut, ça serait gentil! Dans la vraie vie je suis un étudiant en droit à Bordeaux, je vis en colocation depuis peu -mais c'est un peu plus qu'une colocation!- et je pense jouer environ 2-3 heures par semaine pour le moment, peut-être plus une fois ma panoplie terminée. J'espère avoir la chance de vous montrer ce que je vaux par moi-même, pour pouvoir profiter enfin d'un mode de jeu plus apaisant et ça c'est un cochon -> pig [/HRP]

_________________
Sardina, à la recherche de la morue Tabaga.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azrae



Messages : 154
Date d'inscription : 19/04/2009
Age : 22
Localisation : Toujours là, jamais ici

Quelques informations...
Race: Osamodas
Guilde: L'ordre des Chevaliers de Mystra
Cercle de Puissance:
192/200  (192/200)

MessageSujet: Re: Sardina, fraîche comme un pichon [Mise à l'Essai non terminée]   Dim 31 Oct - 16:27

Il est midi passé, et Azrae n'a qu'une envie, retourner dans les bras de Mystra. Elle prend toutefois le courage de rejoindre la taverne afin de boire un coup. En arrivant, elle apercu un parchemin sur la pile des candidature qu'elle n'avait pas lu. Elle s'y approchat et le lut de haut en bas.
-Bien bien...
Elle pris un pousstit et écrivit un petit mot dessus, avant de la coller sur le parchemin.



Et elle partit boire un coup au bar...


[HRP]
Je donne donc un vote positif à cette candidature. Je serais ravi de te voir parmi nous.
PS excusez moi, ca fait un moment que je n'ai plsu fait de transparences...

[/HRP]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dofus.fr
hazriel



Messages : 208
Date d'inscription : 29/06/2008
Age : 24
Localisation : Dans sa forêt millénaire

Quelques informations...
Race: Sadi-presque-bourrin
Guilde: L'ordre des chevaliers de mystra
Cercle de Puissance:
583/600  (583/600)

MessageSujet: Re: Sardina, fraîche comme un pichon [Mise à l'Essai non terminée]   Dim 31 Oct - 17:48

[HRP]

Hum moi je suis assez neutre vis à vis de cette candid, non pas que je ne t'aime pas isaya, mais pour moi AFS et Mystra ont toujours été un peu des ... rivaux, un peu comme quand les flibs nous ont rejoins ... :/ bref ca me peine déja d'apprendre que y a plus d'AFS, et surtout que son chaf va nous rejoindre...

Mais bon comme j'apprécie les AFS on va dire que ca sera un pour sans plus. Vraiment pour essayer quoi. En espérant que ca marchera mieux qu'avec les Flibs.

[/HRP]

_________________
Heureux est l'étudiant qui, comme la rivière, peut suivre son cours en restant dans son lit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hazriel



Messages : 208
Date d'inscription : 29/06/2008
Age : 24
Localisation : Dans sa forêt millénaire

Quelques informations...
Race: Sadi-presque-bourrin
Guilde: L'ordre des chevaliers de mystra
Cercle de Puissance:
583/600  (583/600)

MessageSujet: Re: Sardina, fraîche comme un pichon [Mise à l'Essai non terminée]   Dim 31 Oct - 17:51

[HRP]

J'oubliais, très belle candidature mais je n'en attendais pas moins du chef des AFS :°


[/HRP]

_________________
Heureux est l'étudiant qui, comme la rivière, peut suivre son cours en restant dans son lit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belomen
Matou Chanceux


Messages : 544
Date d'inscription : 06/06/2008
Age : 31
Localisation : Madrestam

Quelques informations...
Race: Ecaflip Aquatique
Guilde: Chevalier de Mystra
Cercle de Puissance:
180/200  (180/200)

MessageSujet: Re: Sardina, fraîche comme un pichon [Mise à l'Essai non terminée]   Lun 1 Nov - 19:06

On a beau être honnête... parfois le démon du jeu est trop fort et même une partie des plus négligeables prend la proportion d'un coup de poker aux conséquences de vie ou de mort. C'était en partie la malédiction pesant sur les disciples d'Ecaflip, empreinte de cette classe parfois appréciée, souvent décriée pour son individualisme et ses choix déraisonnables dans les situations les plus tendues. Là il n'était pas question de choisir ou non de bondir dans un ravin face à la charge d'un troupeau de bouftous affamés ni même de tout autre cas similaire totalement désespéré mais d'une simple partie de cartes entre vagues connaissances sur un ponton désaffecté de Madrestam.

A la décharge du félin auquel nous nous intéressons ce n'était pas vraiment une partie de cartes traditionnelle à laquelle il avait été convié. A l'origine c'était un mot abandonné par Rhapsodie sur sa table de chevet après une conversation des plus longues qui avait duré jusqu'à l'aube et dont seul le sommeil avait réussi à sauver l'ecaflip. La jeune femme était insatiable de curiosité, jusqu'à l'excès même parfois, et son esprit bouillonnant avait de multiples fois perdu le sien en chemin... avant de le laisser pantois devant la porte du domaine d'Hypsos. Au petit matin, entre 17 et 18 heures, lorsqu'il avait émergé des bras de Mystra le visage caressé par de chaleureux rayons du soleil déclinant il avait remarqué la disparation de la jeune femme... ainsi que le message laissé en évidence sur une table proche.

Quelques mots seulement, le prévenant qu'elle avait été conviée à une suite de parties dans les basfonds de Madrestam par des gens apparemment très gentils. Pour tout autre message il en aurait ri, ri du simple fait qu'elle lui ai laissé un message, comme s'il était son père !, mais cette fois le contenu l'avait suffisamment inquiété pour qu'il parte à sa recherche. A raison. Lorsqu'il la retrouva, l'inconsciente avait perdu au jeu bien plus que quelques piécettes, bien plus que l'ecaflip n'aurait pu récupérer en une simple soirée de jeu. Alors il avait triché avec une certaine maestria d'accord... mais dans son empressement à rendre sa liberté à Rhapsodie il avait oublié l'élémentaire précaution... pour rendre ses victoires plus douces il fallait, parfois, savoir perdre, même en apparence.

Et surtout ne pas se laisser griser.

Pour ne pas avoir respecté ces deux règles simplistes l'on retrouve à cet instant précis notre chat avide de succès courant de son mieux avec à ses trousses quelques honorables malfrats, les partenaires de jeux de Rhapsodie. Ce n'était pas encore avoir le diable aux fesses mais vu les noms d'oiseaux que le félin entendait dans son dos... on lui promettait rien de moins que l'enfer et un séjour des plus tendancieux dans la cale d'un bateau miteux. Si Belomen n'avait rien contre les occupations de certains marins perdus depuis des mois en pleine mer, il ne se sentait pas la vocation à être mousse. Surtout pas dans les conditions promises.

C'est pourquoi rappelons le il courait de son mieux à travers les rues désertées. On pourrait lui reprocher de ne pas profiter de l'embrun qui doucement venait lui caresser le visage... c'est vrai, mais il était préoccupé, obnubilé par la triviale idée de se chercher un abri ou, du moins, une cachette. Histoire de rentabiliser l'avance relative d'une demie rue le séparant de ses poursuivants. Son regard, puis son choix, se portèrent sur une petite ruelle aussi sombre qu'isolée, un véritable coupe gorge pourrait-on dire... le dernier endroit finalement où l'on aurait envie de se réfugier en de pareilles circonstances. Un choix idéal en gros dans lequel il s'engouffra presque joyeusement pourrait-on dire.


!! B O U I N G !!

Non pas la compagnie volante bande de petits rigolos mais bien les formes rebondies d'une personne invisible.

- Belo !?

La voix lui était connue mais dans l'urgence il se trompa sur la personne.

- Désolé Divu... c'est un cas de force majeure... n'y vois pas une volonté de te tripoter !

Et il se cacha sous la cape de la sramette tapie dans l'ombre, non loin de la taverne finalement remarqua-t-il surpris une fraction de secondes avant de disparaître en profitant de l'invisibilité de sa vis à vis. La ruelle était effectivement étroite et il du rester collé à elle, dans un silence aussi confortable qu'étouffé, tandis que ses poursuivants non sans un regard pour la ruelle apparemment déserte ne finisse par quitter les lieux. Dépités.

Ils restèrent encore une minute ainsi avant que le félin, un brin gêné désormais, ne relâche son étreinte et libère la sramette. Se laissant taper au dos au mur jusqu'au sol il la regarda, restant dans l'ombre et lui fit un petit signe de la patte.


- Je te revaudrais ça Divu... comme tu as pu le voir j'avais... quelques soucis. Quelques menus soucis, l'ecaflip à la fourrure blanche espéra que ses « amis » quitteraient le port prochainement, le plus tôt serait le mieux, merci en tout cas... et encore désolé.

Il tira la langue pour accompagner ses excuses d'une grimace rigolote.

- Je veux bien mais... ce n'est pas Divulyon.

Une voix amusée, il cligna des yeux, difficile de reconnaître dans l'ombre les traits d'une sramette des traits d'une sramette, surtout quand ces dernières ont la moitié du visage masqué. C'est donc à d'autres signes distinctifs que le félin du reconnaître la présente personne. Personne qui se trouvait être...

- Isaya ?!, il secoua la tête plus gêné encore qu'il y a quelques instants évidemment, … ou plutôt Sardina maintenant je crois... mais qu'est ce que tu fais là ?

Elle lui apprit brièvement - et non sans humour vu la situation - des raisons de sa présence en ces lieux ce qui laissa le félin perplexe. Il se massa doucement les tempes.

- A dire vrai même si je te l'avais proposé... je ne m'attendais pas à ce que tu franchisses le pas..., il semblait songeur, … c'est surprenant !

Puis il releva la tête vers elle, un sourire malicieux lui barrant le visage.

- Remarque tu as bien choisi ton moment, tu me sauves la mise... allez... disons que je t'offre vote, parrainage et couvert... et on est quitte d'accord ?

Le félin se promit de noter tout en haut de la liste des « je n'aime pas » le fait que les sramettes portent le voile, impossible de déterminer quelle expression arborait Sardina sur ce moment précis. Il se contenta de tirer la langue en réponse à son invisible réaction.

- … pour le logis il faudra attendre un peu.


[HRP]

Donc voila, un vote positif en plus !

Pour les raisons de ce vote je dirai que de façon exceptionnelle la partie HRP de Sardina les justifie amplement... et la partie RP est d'une excellente qualité ce dont je ne doutais pas de toutes façons ^^

Donc un vote sans surprise pour une candidature surprenante !

[/HRP]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oc-mystra.jdrforum.com
Kalywenn



Messages : 118
Date d'inscription : 30/09/2010
Age : 23
Localisation : L'île d'Otomaï

Quelques informations...
Race: Jolie Eniripsa!
Guilde: L'Ordre des Chevaliers de Mystra
Cercle de Puissance:
199/200  (199/200)

MessageSujet: Re: Sardina, fraîche comme un pichon [Mise à l'Essai non terminée]   Mer 3 Nov - 5:23

Kind', bien que le cœur remué, poursuivait sa fouille parmi les candidatures où il fallait encore voter. Il n'en restait plus qu'une pour ce soir. Elle la parcouru, ne comprenant rien. Et la déposa devant elle.

- MAMOUR J'COMPRENDS PAS ! C'est qui? Isaya? Sardina?


- C'est hm.. La pilote Isaya qui s'appelle Sardina maintenant. Enfin je crois. Oui ça doit être ça mon amour, dit Earth', caressant doucement les cheveux de sa femme pour la calmer.

- J'veux pas r'voir tout l'Bouing en chevalier moi .. et puis Sardina c'est moche, et puis ça m'fait penser aux poissons tout pas bon que la pilote elle faisait, cracha presque l'eniripsa.

- Fais comme tu veux ma chérie, se contenta de répondre la sadida.

Kind' prit la candidature, qui semblait parfumée au poisson pourri, et la fixa longuement. Puis, subitement, elle griffonna quelque chose à la suite de ce qu'avait écrit Azrae, Hazriel et Belomen. Elle déposa ensuite le document, attrapa la main de sa femme et l'entraina dehors.

- YANAMAR ! cria-t-elle, comme pour elle-même, en quittant la Taverne.


On pouvait lire sur le parchemin:


Citation :
Pas contre

[HRP] J'ai plus ou moins déjà donné mon "accord" officieusement, je viens donc rendre la chose officielle. Comme pour Zaryel, je ne suis pas dans un état semblable à celui de Kind (la pauvre n'a pas l'air de s'améliorer). C'est pour, une mise à l'essai, sans plus d'enthousiasme que cela cependant.

Edit: J'ai modifié deux phrases de la partie RP suite à une remarque de Sardina. Mes excuses encore![/HRP]


_________________


Dernière édition par Kindearth le Jeu 4 Nov - 0:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atharaxya



Messages : 50
Date d'inscription : 29/07/2009
Localisation : Où le vent me porte...

Quelques informations...
Race: Sacrieuse
Guilde: L'Ordre des Chevaliers de Mystra
Cercle de Puissance:
188/200  (188/200)

MessageSujet: Re: Sardina, fraîche comme un pichon [Mise à l'Essai non terminée]   Mer 3 Nov - 17:40

Les individus, quelle que soit leur nature, aspirent souvent à être autre chose que ce qu’ils ne sont, à avoir plus que ce qu’ils n’ont. Ainsi, les Abraknydes envient leurs congénères vénérables, les disciples d’Eniripsa voudraient être plus musclés, les habitants de Pandawa voudraient planter des arbres dont les fruits seraient des fûts de bière. Tout cela reste dans l’ordre du possible. (Si, si, avec beaucoup de bonne volonté !)

Mais parfois, les choses se compliquent. On voudrait être quelque chose de totalement improbable…

Ces derniers temps, Atharaxya semblait s’entraîner avec obstination à devenir un courant d’air. Même la noirceur d’une nuit sans lune et sans étoiles était plus saisissable que ne l’était la jeune femme depuis quelques mois. Pourtant, Isaya, ou Sardina, cela dépendait du sens du vent, avait réussi à échanger quelques mots avec elle. Des paroles confuses, où il semblait être question d’approuver une hypothétique et plus ou moins improbable candidature. Atharaxya, aussi loin que remontaient ses souvenirs, n’avait jamais vu la Sramette dans un tel état de détresse, d’émoi, de tout ce qu’un esprit tourmenté est capable de produire pour amplifier son tourment. La seule réponse qui lui était alors venue à l’esprit était « Oui, bien sûr, c’est la moindre des choses, mais explique-moi un peu ta situation, que je comprenne un peu mieux ta conjecture actuelle, afin de prendre une décision mûrement réfléchie et dénuée de tout a priori… », ce qui s’était traduit verbalement par un simple « Oui ». Onomatopée après laquelle la Sramette avait disparu aussi rapidement qu’elle était apparue, au point qu’Atharaxya s’était longtemps demandé si cette entrevue n’était pas un pur fruit de son imagination. Jusqu’à ce qu’elle trouve, lors d’un passage furtif dans les quartiers de l’Ordre, un parchemin foulé d’une écriture familière.

Ainsi, les rumeurs disaient vrai. Et par rumeurs, entendez le discours logorrhéique et incompréhensible d’une Ecaflipette de sept ans en train d’engloutir une briochette, jugeant inutile de séparer les deux activités. Le Bouing avait donc effectué son dernier voyage, et même sa pilote avait posé pied à terre. Sa pilote, ou du moins celle qui l’avait été, peut-être dans une vie antérieure. Et qui, pour sa nouvelle vie, aspirait à servir Mystra.


- Après tout, pourquoi pas ?

D’autant plus qu’Isay… Sardina, pardon, n’avait jamais eu un mot plus haut que l’autre envers la Sacrieuse. Elle l’avait recueillie à bord de son étrange bicoque volante, lui avait offert une famille, un foyer, une cuisine plus ou moins appréciable et, même si Atharaxya avait fini par partir, ce n’était en aucun cas à cause de la maîtresse de maison (encore que, pour sa gastronomie, le débat restait ouvert). L’Air Force Sram avait également accueilli Kiryelle sans la moindre réserve, la fillette n’étant, il faut bien l’avouer, pas un cadeau tous les jours.

Alors ne serait-ce que pour ce qu’on appelle un "retour d’Asse en sueur"... La Sacrieuse ne pouvait refuser. Et puis…

Elle fut tirée de ses pensées par le silence. Le vent, plus bruyant que violent, s’était tu, de même que les créatures qui entouraient la jeune femme. Les enclos du château d’Amakna étaient désormais parsemés d’amas informes blancs et, enfin, silencieux. Les Bouftous avaient fini par trouver le sommeil, mettant fin à leur bêlement et au tintement des clochettes dont certains étaient, pour leur plus grand dam, affublés.


- Si même les Bouftous se sont endormis, c’est qu’on a fini de les compter… Et qu’il est plus que temps que je rentre…

Elle sauta au bas de la barrière sur laquelle elle s’était assise pour « réfléchir » et fila rapidement au port de Madrestam. Il fallait qu’elle appose son « pour » à la candidature de Sardina avant que les Chevaliers les plus lève tôt aient fini de prier leur déesse.


[HRP]

Fichtre, il m'en aura fallu du temps pour répondre! Toutes mes confuses... Embarassed Mais je me devais de pondre un texte plus ou moins à la hauteur de la candidature!

Bien évidemment, tu l'as compris, c'est pour, pour et re-pour! Les raisons sont multiples et plus ou moins bien déterminées dans ma petite tête, mais heauzayf, dans le fond, seul le RP compte! Razz
Et le fait que tu aies flatté mon ego intarissable en me demandant d'être la marraine de cette candidature mais chuuuuuuuuuuuuut...

Bon courage pour les quelques votes restants en tous cas!

[/HRP]

_________________
"Plutôt cent morsures, plutôt le fouet, le vitriol, que cette souffrance de tête, ce fantôme de souffrance, qui frôle, qui caresse et qui ne fait jamais assez mal"


Dernière édition par Atharaxya le Jeu 4 Nov - 1:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shalyan



Messages : 46
Date d'inscription : 30/04/2009
Age : 31
Localisation : Boing 312

Quelques informations...
Race: Fecatte
Guilde: AFS/UAM/OCM
Cercle de Puissance:
189/200  (189/200)

MessageSujet: Re: Sardina, fraîche comme un pichon [Mise à l'Essai non terminée]   Jeu 4 Nov - 0:51

C'était chose faite, elle ne se sentait pas vraiment mieux. Elle n'espérait même pas que ce Groualf lui soit content de son vote et encore moins qu'il s'en sente redevable. Elle n'avait pas besoin de ça, vraiment pas.

Incompréhension : elle se sentait en colère contre elle même, non pas de sa réponse mais de ce vide tourbillonnant dans son ventre. Elle qui avait toujours su faire abstraction de tous les éléments extérieurs, qui n'avait jamais vécu autrement, qui n'avait appris que ça d'ailleurs se trouvait ce soir totalement submergée par des émotions des plus malvenues.

Elle tournait en rond dans la taverne, la candidature de Groualf à la main, hésitant à la déposer, à raturer, à changer son choix, à la déchirer même! Se fustigeant de son impuissance à se calmer et pire à se comprendre elle marchait et marchait encore, faisant résonner la taverne de ses pas pourtant légers.

Finalement repassant devant elle claqua avec rage les feuilles sur la table au dessus des autres puis se dirigea rapidement vers un baquet d'eau dans lequel elle plongea la tête. Elle y resta près d'une minute pour bien laisser à l'eau froide le temps de lui rafraichir les idées et le corps et ne releva la tête que quand le manque d'air l'y força.

C'était bien un domaine où elle n'avait jamais été reine ça, l'apnée. C'est pour ça qu'on lui avait épargné le plus possible les missions dans les égouts et les...

« Arrête tout de suite Shaly »

Dans le baquet les remous qu'elle avait provoqué commençaient à disparaître et elle fixa son reflet.

« Arrête ça tout de suite, ce n'est pas le lieu, ce n'est pas le moment, et tu n'as pas de raison. »

Pas de raison c'est vrai. Pourtant la disparition du bouing elle la ressentait avec un profond désarroi, comme si cela avait été toujours pour elle une chance de repli, de retour. Comme une carte cachée qu'elle aurait pu sortir afin de repartir sur de bonnes bases en ce monde. Le joker n'était plus.

« Pire même, finalement ce sont les passagers qui viennent à moi, c'est mon passé, mon présent et mon futur peut-être qui se mélangent les uns les autres. C'est... c'est... c'est... insupportable! »

Mais comment leur reprocher de faire ce qu'elle même avait fait. C'était impossible ça aussi, elle ne se le permettrait pas, n'oserait pas. Pas par manque de courage, mais parce que ça serait montrer une partie d'elle qu'elle ne souhaitait pas dévoiler. Surtout pas dévoiler.

« Alors arrête s'il te plaît »

Quelque part elle avait oublié la prudence et se parlait à elle même, c'était peut-être dangereux mais depuis son dialogue en tête à tête avec le bouing elle n'avait pas les idées claires.

Ses cheveux trempées par l'eau étaient détachés lui donnant un aspect inhabituel qui trahissait un âge pas si avancé et une certaine fragilité. Sa longue chevelure, vraiment abondante, s'écoulait le long de ses épaules et dans son dos en une ample cascade blanche. Combien de temps cela faisait-il qu'elle ne s'était pas laissée les cheveux libres ainsi ?

Un sourire. Enfin.

Depuis son enfance en fait, elle se rappelait d'elle ainsi dans son enfance seulement. Cela faisait si longtemps. D'un geste machinal mais étrangement amusé elle chassa les cheveux lui venant sur le devant du visage pour les rejeter dans son dos, elle pourrait presque s'y faire tiens! Elle caressa du coup l'idée de les conserver ainsi tout en conservant son sourire.

« Peut-être que cela m'irait bien? »

De nouveau un petit pique de tristesse. Qu'est que cela changerait? Et pour qui cela changerait quelque chose? La candidature de Groualf était finalement tombée par terre elle la ramassa pour la remettre sur la pile avant de sortir de la taverne.

« Oh »

Ses yeux s'étaient très largement écarquillés par une surprise très forte.

« Une plaisanterie? »

Elle oublia aussitôt le cas Groualf et laissa traîner ses feuillets pour se concentrer avec attention sous ce qu'elle avait sous les yeux. Un mot avait attiré son attention, un nom. Parlait-on d'elle ou?

« Oh »

Une deuxième fois, la surprise ne retombait pas. Elle prit ce qu'elle avait sous les yeux, le tourna dans un sens, dans un autre, le relu une autre fois, une troisième puis même une quatrième.

« Oh... »

Plus de la surprise, une constatation. C'était bien son écriture, c'était bien elle, c'était Isa. Pour de vrai. Pas une plaisanterie ni rien non, pour de vrai vraiment. Décidément cette soirée était étrange, la plus étrange de son existence ou presque!

« Ça c'est une surprise à laquelle je ne me serais jamais attendue. »

Elle ne savait pas trop comment le prendre, son cœur était coincé entre l'incompréhension et la joie, entre l'appréhension et l'attente. Cela faisait des mois qu'elle et Isa, très amies autrefois, n'avaient pas vraiment parlé. Shaly remarqua qu'elle était mentionnée dans la lettre de la pilote, était-ce comme connaissance ou comme amie?

Beaucoup de questions. Trop. Et en plus des questions qu'elle ne pourrait pas résoudre elle même. Alors inutile de se poser des problèmes inutiles. Et puis pour les chevaliers, pour les chevaliers...

« Si elle est sage quelle recrue ça serait pour eux »

Mais toi qu'est ce que tu veux Shaly? Réfléchis bien!

« Moi je veux... »

A cette question une foule de réponses mais une seule qui vaille.

« Des réponses. »

Son ton ne trahissait pas de doute. Plus rapidement que tout à l'heure elle écrivit son accord d'une plume nerveuse et tremblante. Elle aimait Isa, mais elle n'aimait pas les surprises. Alors sur quel pied devait-elle danser?


(hrp)

comme prévu et comme promis la seconde partie de ma promesse!

j'avais écrit tout un texte à l'origine différent de celui-là et puis j'ai été poster sur le dernier atterrissage du bouing, puis sur la candidature de Groualf que tu connais bien puisque c'est un passager et donc j'ai décidé de finir par toi et je suis partie dans un autre délire en faisant un seul gros rp du début à la fin de ma soirée! j'ai été lente à souhait comme d'habitude pour ça je crois que tu ne dois pas être très surprise mais c'est fait! tu as mon vote!

finalement on n'en saura toujours pas plus sur toi dans la vraie vie<3 je ne critique pas je suis plutôt secrète aussi:)

en tout cas tu vois le temps passe et tout se passe bien pour toi, j'ai raison pour le moment d'être confiante!

donc pour moi c'est un oui naturellement flower j'ai l'espoir que ta candidature chez nous sera une des meilleures choses que puisse vivre l'ordre et les chevaliers!

bisous et à bientôt sous le même blason!

(hrp)

_________________
Shalyan,

Ombre recueillie par le Boing 312 à son arrivée en Amakna... devenue déserteuse volante à la recherche de sentiments...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unautremonde.forum2jeux.com/forum.htm
Pantomime



Messages : 34
Date d'inscription : 12/06/2008
Age : 31

Quelques informations...
Race: Pandapowa
Guilde: Passeurs de Mondes
Cercle de Puissance:
199/200  (199/200)

MessageSujet: Re: Sardina, fraîche comme un pichon [Mise à l'Essai non terminée]   Jeu 4 Nov - 22:07

Pantomime entra dans la taverne Mystra peu après minuit. Non, elle ne rentrait pas déjà de sa traditionnelle et quotidienne virée nocturne. En fait, elle venait tout juste de sortir, mais avait oublié ses clefs dans sa poche. Oui, dans sa poche. Non, elle ne revenait pas les chercher dans sa chambre pour pouvoir ouvrir la porte de la taverne aux aurores lors de son retour, mais bien au contraire, elle venait les reposer, trop souvent habituée à les perdre au cours de soirées trop arrosées.

Bien sûr, la porte de la taverne était toujours ouverte aux étrangers de passage, et la porte de sa propre chambre était rarement fermée. Le vrai problème résidait dans le fait qu'elle était obligée du fait de ses pertes récurrentes de demander à Icaria, une jeune sacrieuse douée en bricolage, de lui faire des doubles presque tous les deux jours. Cette dernière, lassée de ce travail répétitif et rémunéré en flasques alcoolisées qu'elle ne buvait pas de toute façon, avait menacé Pantomime de la punir sévèrement pour ses insouciances si elle persistait à perdre les clefs de sa chambre.

Alors, ce n'était pas vraiment que la menace avait inquiété notre amie Pandawa, mais, comme elle détestait se disputer avec ses amis pour quelque raison que ce soit, elle avait pris le parti de laisser dorénavant ses clefs dans la taverne avant de sortir s'amuser. Comment faisait-elle pour rentrer le matin me direz-vous ? Elle ne rentrait pas. Comme le savaient les habitués de la taverne, matinaux ou tardifs, Pantomime avait trouvé un tonneau en bois fort à son goût dans la remise jouxtant la taverne, et c'est invariablement dedans qu'elle terminait ses soirées les plus arrosées, incapable de toute façon d'être très exigeante concernant l'endroit où elle échouait.

Bref, elle était revenue ranger ses clefs avant de ressortir et l’aurait fait immédiatement si elle n’avait entendu de l’extérieur de la taverne des éclats de voix provenant de l’intérieur. Peu amatrice de disputes et de tout ce qui, de manière générale, pouvait l’ennuyer ou lui faire perdre un temps précieux qu’elle aurait pu passer à boire et à draguer, elle resta un instant dehors à écouter ce qui se passait à l’intérieur, histoire d’être sûre qu’elle pourrait entrer et sortir sans encombres, sans qu’on lui demande de prendre parti pour une quelconque histoire, ou qu’on lui rappelle avec plus ou moins d’aménité qu’il était de son devoir de bras droit de régler certaines affaires plus ou moins administratives, plus ou moins sérieuses, plus ou moins intéressantes… Par exemple, elle redoutait par-dessus tout d’avoir à s’occuper des postulations.

Les postulations… Voilà bien un sujet délicat qui, bien qu’intéressant, obligeait systématiquement à faire des choix, et pas toujours des choix agréables. D’après elle, pour que la vie soit parfaite, les choix auraient dû briller par leur absence. Le chant ou la danse ? Ce petit Féca brun ou ce grand Ecaflip blanc ? Gloutorhum ou Frigorwka ? Les deux mon Général ! Pourquoi se priver ? Non, décidemment, nul choix ne pouvait être bon…

En tendant un peu l’oreille, elle parvint à saisir des bribes de la conversation qui venait de l’intérieur… En fait, un monologue dont les sons tiraient plus ou moins dans le suraigu, probablement une voix d’Eniripsa en colère, étant donné les intonations. Neyna ? A cette heure-ci la petite fille devait pourtant être couchée depuis longtemps… Elle se risqua à jeter un œil à l’intérieur, et découvrit en fait Earthquakes et sa petite compagne Kindearth aux prises avec son activité préférée.

« Beurk ! » lâcha-t-elle intérieurement. Mais les deux jeunes femmes étaient maintenant des « Chevalières » à part entière, comme disait Kind’, et Panto s’amusa un instant à épier, curieuse de savoir comment elles s’en sortaient avec cette tâche difficile. Cela ne l’amusa qu’un instant, cependant, et elle fronça bientôt les sourcils d’inquiétude en constatant que la petite Kind’ semblait encore plus mal à l’aise qu’elle-même avec les candidatures. Cette dernière semblait osciller entre colère, frustration, et tristesse, et son regard passait de fiévreux à embué pour redevenir triste. Mais pas calme en tout cas. Pas calme du tout.

Même si elle évitait autant que possible de répondre aux postulants, la Pandawa lisait toujours avec attention leurs écrits. Il était de la plus haute importance pour elle que ses compagnes et compagnons de vie lui plaisent, même si elle ne le faisait pas remarquer. Elle avait donc bien noté que les derniers postulants provenaient tous de la même compagnie aérienne, celle avec laquelle justement les deux amoureuses avaient déjà volé.
Or, même batifoler a des avantages, notamment celui de recevoir un certain nombre de confidences sur l’oreiller. Et Pantomime était ainsi devenue une championne de la compréhension de l’âme humaine, des petits tracas quotidiens et des grands tourments qu’elle s’évertuait – c’était le cas de la dire – à faire oublier à ses conquêtes. Elle avait donc parfaitement compris ce que ressentait la petite Kind’ et en était ennuyée, car c’était un fait, voir les gens malheureux autour d’elle alors qu’il y avait tant de bonheurs dont on pouvait profiter faisait mal au cœur de la Pandawa. Et elle ne perdait jamais une occasion de réconforter ses amis.

Aussi, lorsque Kindearth, dans un élan rageur, apposa une dernière signature sur l’un des formulaires et entraina vivement sa femme à l’extérieur de la taverne, Pantomime l’arrêta tranquillement d’un petit geste et engagea la conversation de l’air décontracté qui lui était habituel.

« - Salut les filles ! Comment ça va ce soir ?
- Bien et toi Panto ?
- Mmmm… » lâcha la petite fée, la main toujours dans celle de sa femme et les yeux cloués au sol.

Pantomime échangea un regard complice avec Earth’ et lança l’air de rien :

« - Je te comprends Kind’, la nuit est fraîche ! Je n’aime pas ça non plus… Ça ne donne qu’une envie n’est-ce pas ? Se blottir dans les bras de ceux qu’on aime ! Une soirée parfaite pour accueillir de nouveaux amis à câliner, n’est-ce pas ? » Elle fit un clin d’œil à l’adresse des deux nouvelles recrues définitives et poursuivit.
« Oh, et peut-être aussi pour agrandir encore un peu la famille ? J’ai vu qu’il y avait de nouvelles candidatures ! »

Kind’, de nouveau, laissa retomber son regard vers le sol avec une petite moue tragi-comique.
La Pandawa la regarda du coin de l’œil et continua, comme se parlant à elle-même.

« Il est vrai que nous sommes bien assez… Pourquoi s’encombrer de nouveaux compagnons ? »

La petite fée redressa la tête, l’air mi-intéressé, mi-désapprobateur.

« Aaah, mais je crois aussi que plus on est de fous, plus on rit… Alors que faire ? »

Kind’ semblait écouter attentivement. Un sourire amusé était né sur les lèvres de la paisible Earth’, qui paraissait avoir déjà compris où Pantomime voulait en venir. Reportant son regard sur l’Eniripsa, la Pandawa trancha d’un ton sentencieux.

« Je crois que le tout, c’est de se sentir bien parmi les siens, aussi nombreux soient-ils, voilà tout. Que chacun se fasse sa place au sein de la famille que nous sommes… Et il n’y a aucune raison pour que cette place soit remise en question par de nouvelles arrivées, qu’est-ce que tu en penses Kind’ ? »

La petite fée hocha vigoureusement la tête. Pantomime se permit de la prendre dans ses bras et lui dit doucement :

« Toi aussi tu t’es fait ta place dans notre famille maintenant, et sois rassurée, personne ne te la prendra. C’est un équilibre à trouver pas vrai ? L’arrivée de nouveaux membres fait toujours un peu peur… Est-ce qu’ils comprendront l’importance de cette place que nous nous sommes construite au sein de cette famille ? Est-ce qu’ils la respecteront ? Quoiqu’il en soit, tu peux être tranquille, je crois que nous sommes tous d’accord sur un point : en définitive, il n’y a que ceux qui ont envie de se faire leur propre place au sein de la famille qui nous rejoindront… Ne serait-ce que parce que, si ce n’est pas le cas, ils partiront d’eux-mêmes… Et quant à moi, je ne permettrais jamais à qui que ce soit de donner des nuits blanches à l’un de mes compagnons. Au cas où tu te poserais la question, sache que toute personne qui mettrait la famille que nous formons et son équilibre en péril se verrait immédiatement indiquer la porte de sortie. »

Elle agrémenta le tout de son sourire le plus rassurant, d’un baiser sur le front, et reposa la petite fée sur le sol. Puis, se redressant tranquillement, elle s’excusa auprès de ses nouvelles amies. Le « devoir » l’appelait depuis trop longtemps maintenant, elle avait la gorge sèche et elle devait encore déposer ses clefs à l’intérieur.

En passant devant le tas de feuillets de la pile des candidatures, elle s’arrêta avec un sourire désabusé. Finalement elle se retrouvait bien malgré elle face à ses responsabilités. Elle lut donc chaque parchemin avec bienveillance et, toujours souriante, inscrivit une petite phrase au bas de chacun, en fonction de son ressenti.

Puis elle sortit enfin rejoindre le monde de la nuit.

[HRP] Je ne vous présenterai quant à moi aucune excuse pour la taille de ma réponse, que ceux qui n’aiment pas le RP lèvent le doigt ? Parfait, il existe d’autres guildes qui sont très bien aussi :] Et puis, de manière générale, quand on est face à quelqu’un qui a fait l’effort appréciable de poster une candidature non seulement digne de ce nom mais en plus de grande qualité, on se doit de l’honorer en faisant un minimum d’effort. Bon, par contre, mille excuses pour la lenteur de ma réponse, j'ai toujours un peu de mal à m'y mettre.

Je vous l'accorde, ma réponse s'est fait attendre et en plus, elle ne répond pas à la question posée :° Alors alors... Sardina, je suis tout à fait favorable à ta mise à l'essai, pour plusieurs raisons et sous une ou deux conditions :

Tout d'abord, j'ai eu l'occasion de te croiser quelques fois dans le jeu, et tu m'as semblé sympathique.
Ensuite, tu es un RPiste de talent, ta postulation est excellente, il n'y a rien à redire de ce côté-là.
Enfin, et surtout, j'ai toujours admiré l'énergie que tu mettais à faire vivre Air Force Sram et le serveur de manière générale, ce qui est un point éminemment positif. Je ne peux qu'être pour l'intégration dans la guilde de personnes motivées et douées.

Maintenant, pour ce qui est de ton passé plus ou moins trouble : il ne m'intéresse pas. Tes explications HRP m'ont convaincue, je pense que chacun a droit à une nouvelle chance, et je te crois sincère dans ta volonté de nous rejoindre et de repartir de zéro. Point.

Il n'y a à vrai dire qu'une chose qui m'intéresse pour le présent et le futur de ma guilde, c'est la cohésion de notre petite communauté. Nous n'avons jamais couru après les postulants, et cette politique me convient : la qualité plutôt que la quantité. Le constat que fait Panto est aussi le mien : il n’y a que ceux qui ont envie de se faire leur propre place au sein de la famille qui nous rejoindront, et si ce n’est pas le cas, ils partiront d’eux-mêmes. C'est un fait avéré, je parle d'expérience. Ce qui signifie aussi que je considérerai toujours l'avis des personnes qui te connaissent mieux et font déjà partie de la guilde comme prioritaires sur le mien. Je ne veux pas que qui que ce soit se sente mal à l'aise à cause de l'arrivée d'un membre. A priori, les anciens passagers sont pour ta mise à l'essai, cela me convient donc comme ça.

A toi maintenant de nous prouver que tu as réellement envie de te faire ta propre place parmi nous !

En tout cas pour ma part, je te souhaite la bienvenue, et sans arrière pensée. Smile

/HRP

_________________
Un dernier verre et au lit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sacrida



Messages : 132
Date d'inscription : 22/08/2009
Age : 21
Localisation : Dans la taverne

Quelques informations...
Race: Sadida
Guilde: Ordre des Chevaliers de Mystra
Cercle de Puissance:
184/200  (184/200)

MessageSujet: Re: Sardina, fraîche comme un pichon [Mise à l'Essai non terminée]   Ven 5 Nov - 13:01

Aprés avoir enfin finit sa nuit, un peu grognon de se faire réveillé par un chaton tout pas beau, son amis Belomen.
Ils ont discuté, et un sujet revient : Sardina.
Sacrida n'avait pas vu sa postulation alors qu'il venait d'y jeté un coup d'oeil, c'était surement le premier réveil qui lui voilé la vue ...


Sardina, Sardina ... Ca ne me dit rien du tout ! Quoi que ... SARDINE ! Non, toujours pas ça. Pensa t'il.

Après avoir lu la candidature, il commença à répondre :


Sardina, j'espère que tu ne te moque pas de moi avec ton nom, car c'est quand même assez proche du mien et la, ça va pas le faire du tout !

Il s'arrête une minute puis décide de recommencer :


Sardina, tu dis vouloir t'investir, mais pourquoi avec nous plus qu'avec une autre guilde ?
Sinon, je suis étonné que tu ne me connaisse pas, tant pis !
Si tu réponds à ma question je t'offrirai mon vote positif avec plaisir.
Lunatiquement, Ida.


Il sorti de la taverne en attendant la réponse de Sardina avec impatience .


[HRP]

Je partage l'avis d'Haz, j'attends de voir !
Sinon un trés bon RP rien à dire, venant de toi ce n'est pas étonnant Wink
Donc neutre pour l'instant en attendant une réponse.


[HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sardina



Messages : 12
Date d'inscription : 31/10/2010
Localisation : Madrestam

MessageSujet: Re: Sardina, fraîche comme un pichon [Mise à l'Essai non terminée]   Ven 5 Nov - 16:54

Sardina tournait autour de la taverne de l'Ordre depuis quelques jours, depuis qu'elle y avait déposée sa lettre de candidature à vrai dire. Elle avait été ravie de voir que ses vieilles amies Shalyan et Atharaxya lui avaient accordé un vote positif, comme Isaya l'avait fait pour elles auparavant. Les rôles étaient légèrement inversés et même si une pointe d'angoisse subsistait, elle était confiante. Confiante en cette nouvelle aventure qui s'annonçait, confiante envers les Chevaliers. La Sramette relisait pour la énième fois les notes qu'ils lui avaient écrites à la suite de sa missive, et elle se rendit compte avec stupeur et excitation qu'il y en avait une nouvelle. Était-ce son dernier vote ? Une note négative ? La recette des crêpes ?

Elle la lut à toute allure, c'était un mot de Sacrida, un disciple de Sadida également membre de l'Ordre. Elle le connaissait légèrement, rencontré deux ou trois fois à la demeure de l'Ordre à l'époque où Basil en était le tavernier, comme elle connaissait Azrae avec qui elle avait eu une discussion dans son ancienne maison de la montagne des Craqueleurs et Pantomime qu'elle se souvenait avoir croisée dans la montagne des Koalaks. En définitive, elle connaissait beaucoup de Chevaliers de vue mais très peu de manière intime et c'est pourquoi elle ne les avait pas tous cités dans sa missive, elle comprit aisément le pourquoi des interrogations du Sadida et s'empressa d'y répondre avec le même attirail que pour sa première lettre.





Elle déposa sa réponse à côté des autres annotations et espéra que le Chevalier concerné la lirait rapidement et qu'elle lui conviendrait, n'étant pas persuadée d'avoir véritablement répondu à sa question étant donné qu'elle avait cru le faire lors de sa postulation. Ce vote allait peut-être être son dernier, elle trépidait d'impatience et de curiosité, pour calmer ses ardeurs elle décida d'aller chercher dans son coffre quelques sardines afin de confectionner un repas aux Chevaliers, persuadée que ceux-ci n'auraient pas l'odorat aussi subtil faussé que ses anciens passagers. Après tout ça ne pouvait pas être si mauvais, du poisson d'à peine un an!

_________________
Sardina, à la recherche de la morue Tabaga.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sacrida



Messages : 132
Date d'inscription : 22/08/2009
Age : 21
Localisation : Dans la taverne

Quelques informations...
Race: Sadida
Guilde: Ordre des Chevaliers de Mystra
Cercle de Puissance:
184/200  (184/200)

MessageSujet: Re: Sardina, fraîche comme un pichon [Mise à l'Essai non terminée]   Ven 5 Nov - 17:25

Sacrida avait pour principe de rester toute la journée à la taverne mais cette fois il était parti à la chasse, la chasse aux anges, ça faisait longtemps et vu son état, la chasse n'a pas était bonne ... peut-être avait il perdu la main ? En tout cas il ne s'avouera pas vaincu aussi facilement.
Très amoché, il décide de se reposer à la taverne, il passa vers le bureau de recrutement pour voir si Sardina avait répondu à sa question, c'était le cas.
Il regarda le morceau de parchemin puis répond plus bas :


Tes motivations ont l'air réelles comme tu le dit, c'est exactement ce que je voulais savoir. Il me semble qu'une vieille xelorette nommée Andarielle aime la pèche aussi, tu devrais bien t'entendre avec.
Pour ce qui est de prendre un verre, ça serait avec plaisir !
Mon vote neutre passe au pour, bienvenue à toi.


Content de voir la vitesse de réponse de la postulante qui prouve son enthousiasme, il s'assit par terre pour méditer, seul dans la taverne.


[HRP]

Réponse express comme on dit, et je suis desolé de t'annoncer que moi, Sacrida, je suis CONTRE ton non intégration.
Bienvenue à toi et à très bientôt


[HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hendall



Messages : 553
Date d'inscription : 06/06/2008
Age : 23
Localisation : Ailleurs

Quelques informations...
Race: Hendall
Guilde: Chevalier de Mystra
Cercle de Puissance:
190/200  (190/200)

MessageSujet: Re: Sardina, fraîche comme un pichon [Mise à l'Essai non terminée]   Sam 6 Nov - 3:20

[HRP] Comme je suis un gros flemmard et que je n'ai pas eu le courage de voter avant tout le monde, je me contenterai de te souhaiter la bienvenue parmi nous en HRP puisque tu as huit votes positifs et de -quand même- te féliciter pour ta très belle candidature qui est sans aucun doute une des meilleures qu'on ait eu!

Tes parrains sont donc Belomen et Atharaxya.

Bienvenue![/HRP]

_________________


Iop malgré lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Englael



Messages : 374
Date d'inscription : 08/06/2009
Age : 29
Localisation : Sur le toit de la taverne de l'Ordre

Quelques informations...
Race: Eniripsa
Guilde: l'Ordre des Chevaliers de Mystra
Cercle de Puissance:
192/200  (192/200)

MessageSujet: Re: Sardina, fraîche comme un pichon [Mise à l'Essai non terminée]   Mar 19 Avr - 12:02

[HRP]

Encore une victime du système d'auto-kick par inactivité
(on va dire ça comme ça...)

[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sardina, fraîche comme un pichon [Mise à l'Essai non terminée]   Aujourd'hui à 17:22

Revenir en haut Aller en bas
 
Sardina, fraîche comme un pichon [Mise à l'Essai non terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Defi d'autres pilotes : comment augmenter la mise?
» Vous avez quoi comme téléphone portable ?
» [résolu] mise en route Mac
» arbalette ou un truque comme ca
» [Sondage] Jolival 2011 - Rien ne sera jamais plus comme avant!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ordre des Chevaliers de Mystra :: Bureau De Recrutement-
Sauter vers: