AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La vie, c'est comme une boîte de chocolats..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kalywenn



Messages : 118
Date d'inscription : 30/09/2010
Age : 23
Localisation : L'île d'Otomaï

Quelques informations...
Race: Jolie Eniripsa!
Guilde: L'Ordre des Chevaliers de Mystra
Cercle de Puissance:
199/200  (199/200)

MessageSujet: La vie, c'est comme une boîte de chocolats..    Ven 19 Nov - 1:17




Kalywenn, disciple d'Eniripsa à l'âme guerrière.


PROLOGUE
Fraouctor 622.
La nuit est sombre et le vent souffle, au cœur d’une forêt dévastée par la
rage des hommes. On entend des pas, c’est un homme, il va vite, il dépose ce qui semble être un petit tas de linge, et repart aussi vite qu’il est venu. Le linge bouge, et s’agite de plus en plus. Des cris résonnent dans la forêt, mais personne ne semble les entendre… Sauf quelques êtres habitant ce lieu, éveillés par le bruit. Certains s’approchent. L’un d’entre eux déplie le linge, et une lumière jaillit, empreint de magie. On découvre un enfant, un disciple d’Eniripsa.

C’est une fille, une petite fille, abandonnée de ses parents mais sur qui Eniripsa a gardé un œil. Elle n’a pas de nom, les abraknydes qui l’élèveront l’appelleront Le Petit Être de Lumière en souvenir de son arrivée parmi eux. Elle grandira
là, au sein de la Forêt des Abraknydes, à l’écart des contrées d’Amakna, loin des querelles de Brâkmar et Bonta, sans jamais se demander qui elle est, ni d’où elle vient.



Aperirel 637
.
Elle rencontre une sorte de sorcière, celle-ci apparaît, sortie de nulle part, et disparaît de la même façon. Mais avant, elle lui dit:
« Petit Être de Lumière… Ton destin n’est pas des moindres dans ce Monde. Tu auras besoin de savoir d’où tu viens, qui tu es, pour l’accomplir. Personne ne t’a donné de nom, mais tu en as un. Attends qu’ils viennent à toi. Tu es une enfant de Fraouctor, et tu es arrivée ici en l’an 622. Retiens tout cela. Les Dieux sont avec toi petite… Eniripsa et Xelor te veillent sans relâche… »


Septange 639
.

La disciple Eniripsa n’aime pas ce mois, celui du terrible Raval. Elle n’aime pas cette période où la nature s’endort si profondément que quand Descendre arrive, elle semble morte. La nourriture commence à manquer au sein de la forêt. Les talents de chasseuse de la petite fée ne lui servent en rien dans une forêt où il n’y a plus rien à chasser.


Octolliard 639.

Celle qui a été surnommé « Le Petit Être de Lumière » quitte la forêt qui l’a accueillit, sans savoir si elle y reviendra un jour. Elle marche, marche, jusqu’à se trouver sur des terres qui lui sont inconnues, mais où les
victuailles ne manquent pas.

C’est sur sa route, au détour du temple de Sadida, qu’elle rencontre l’une de ses disciples, la jeune et jolie
Eowyn. Et toute sa vie change alors.



« Eowyn, est devenue ma femme, l’être aimée que je chéris depuis notre rencontre.
Oh non vous savez, rien n’a été facile. J’étais une petite sauvageonne qui vivait sans but, sans conscience d’elle-même.
Aujourd’hui je suis Kalywenn, et je suis heureuse, bien que quelques peines planent encore au dessus de mon cœur.
Je crois en Eniripsa, et je sais qu’elle soignera mon âme meurtrie.
»

_________________


Dernière édition par Kindearth le Lun 23 Mai - 21:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalywenn



Messages : 118
Date d'inscription : 30/09/2010
Age : 23
Localisation : L'île d'Otomaï

Quelques informations...
Race: Jolie Eniripsa!
Guilde: L'Ordre des Chevaliers de Mystra
Cercle de Puissance:
199/200  (199/200)

MessageSujet: Re: La vie, c'est comme une boîte de chocolats..    Ven 19 Nov - 1:17

CHAPITRE I - Toute une vie.





Kalywenn
Elle rencontra Eowyn près du Temple de Sadida. Alors, elle ne savait pas que l'arbre sur lequel elle avait choisi de s'adosser, afin de se reposer de sa longue marche et de sa chasse, était un temple. Elle ne savait pas même ce qu'était un temple, et n'avait qu'une brève notion des Dieux. C'est sa méconnaissance du lieu qui lui valu l'attention de la disciple Sadida, venue rendre grâce à son dieu. La conversation fut difficile, bien que réjouissante pour la petite eniripsa qui était étonnée des façons de faire, des mots de la sadida, et de la sadida elle-même d'ailleurs.
Ne sachant où aller et cette nouvelle connaissance lui paraissant amicale, elle décida de la suivre, pour un jour, peut-être deux, qui sait. Une première journée passa, puis une seconde, une troisième, et on ne put plus les compter. C'est ainsi que les deux amies se lièrent d'une affection sincère et profonde. Eowyn pensait qu'il fallait donner un nom à cette petite abeille - c'est ainsi qu'elle l'avait nommé tout d'abord -, le choix fut fait, et elle se nomma Kalywenn.

Un mois passa, nous étions en Novamaire 639, après moult aventures, victoires, blessures, parties de rigolades, moments de tendresse... Kaly' et Eowyn se rendirent à l'évidence: elles ne se quitteraient jamais. Ainsi, un matin à l'aube, elles se marièrent en l'église d'Amakna.

Mycose - Infestés un jour, infestés toujours!
Quelque peu exercée, aux alentours du cercle 100, la disciple Eniripsa rejoignit la joyeuse guilde Mycose. Là, elle rencontra des personnes, des amis, formidables! Un meneur aidant, une meneuse des plus aimantes et aimée, des enutrofs généreux, un sacrieur appréciant la douceur de ses mots, un sadida très peu poilu, un xelor patient,... Dès leur rencontre, elle les chérit et ne cessa jamais de les porter en son cœur.

Bonta, La Lumineuse.
Il y avait des semaines maintenant que les deux jeunes femmes parcouraient Amakna inlassablement, quand Kaly' émit le souhait d'un foyer. Elle écoutait souvent avec une attention singulière les récits d'Eowyn', quand elle contait son enfance, sa maison, sa famille. Elle voulait découvrir ce qu'elle n'avait jamais connu: une maison où se reposer quand on était las, un chez soi où entreposer des souvenirs, un port d'ancrage,...
A la recherche d'un domicile quelque part dans le Monde des Douze, Kaly' avait découvert Bonta, la grande et magnifique cité de Bonta. Elle parcourait tous les hôtels de vente, oubliant presque qu'elle était en quête d'une maison, quand elle découvrit l'hôtel de vente des bijoutiers. Son inclination pour la bijouterie fut telle qu'elle décida d'apprendre le métier de bijoutière sur le champ.
Pendant que, loin de ses idéaux de foyer, Kaly' s'exerçait à la confection de bijoux, Eowyn avait trouvé et acheté une coquette maison à Bonta, et les deux nouvelles habitantes de Bonta intégrèrent la Milice de la cité (surtout car la taxe des zaapis est plus chère pour les étrangers à la Milice).

_________________


Dernière édition par Kindearth le Lun 23 Mai - 21:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalywenn



Messages : 118
Date d'inscription : 30/09/2010
Age : 23
Localisation : L'île d'Otomaï

Quelques informations...
Race: Jolie Eniripsa!
Guilde: L'Ordre des Chevaliers de Mystra
Cercle de Puissance:
199/200  (199/200)

MessageSujet: Re: La vie, c'est comme une boîte de chocolats..    Ven 19 Nov - 2:00

CHAPITRE II
- Parce qu'à deux on est mieux, et à plus encore plus.




Air Force Sram - Le Bouing passe, et une Kalywenn il ramasse.
La petite eniripsa avait toujours eu le don de s'attacher aux choses, aux gens, d'une façon si particulière, que même lorsqu'elles ne les possédaient plus, qu'ils disparaissaient, elle continuait sans rien changer à ses habitudes, comme si au fond d'elle, rien n'avait changé. C'est ainsi que des mois passèrent,.. et que la Mycose se vidait petit à petit. Restait bien quelques uns qui parfois passait la saluer, elle qui continuait de se présenter chaque jour, même lorsqu'il n'y avait personne, mais un jour il n'y eut vraiment plus personne. Elle poursuivit tout de même ses rituels, et patienta. Elle continua de patienter. Eowyn était seule elle aussi. Elles étaient seules, ensemble. Vint l'idée de se retrouver aussi en Guilde, et pas uniquement le midi ou le soir à la maison. Après tout, même si les journées étaient pleines d'aventures, parfois elles se faisaient vraiment longues loin de celle qui est chère à notre cœur.
Les deux jeunes femmes décidèrent de quitter leur guilde, de faire leurs adieux à ce qu'il en restait, et se promirent de ne plus jamais s'allier à quelques uns si ce n'était pas avec sa moitié. Le Bouing se mit alors sur le route, ou peut-être est-ce le contraire? Elles firent bien des détours à l'aéroport de la compagnie Air Force Sram, et finirent par embarquer.
Elles étaient à bord, le peu de bagages dont elles avaient besoin étaient en soute, et l'aventure commença. Elles rencontrèrent des tas de gens grâce aux événements qu'organisait la compagnie, et se firent bien des nouveaux amis! La pilote Isaya, les copilotes Terry, Veng, Onouris, les passagers..

Zaryel Wolfgang Elric Herkankezarr Lovepaft.
Plus elle côtoyait les passagers, plus elle ressentait quelque chose de bizarre. Mais qu'était-ce donc? Ce xélor là, là-bas, qui lui posait toujours des tas de questions auxquelles elle ne comprenait rien, qui la regardait toujours, la fixait parfois très longtemps, qui était-il? Que lui voulait-il? Il voulait connaître sa vie, ses parents, sa date de naissance, son lieu de naissance, ce qu'elle faisait dans la vie. Kaly' était toujours joyeuse de se faire de nouveaux amis, mais ce personnage là l'intriguait. Elle esquivait, parlait d'autre chose, proposait un bonbon, partait. Et puis un jour, elle le laissa mener son enquête. Il semblait de toute façon avancer même sans ses informations. Était-ce possible? Était-ce lui? Zaryel Wolfgang Elric Herkankezarr Lovepaft, était son père. Rien ne le prouvait en soit, il n'y avait aucun témoin. Lui-même n'était pas là quand sa fille naquit. Mais à chaque fois qu'il ouvrait la bouche, une nouvelle coïncidence apparaissait, et tout finit par ne sembler être qu'une évidence. Elle était la fille de ce petit xélor hors du commun. Ce n'était pas simple de devenir la fille de quelqu'un, quand on ne l'avait jamais été, et Kaly', bien que contente d'ajouter quelque chose à son identité, avait peine à l'accepter.


Atterrissage - Quand il faut récupérer les bagages.
Le temps avait passé, et il était temps. Tout à une fin, les belles histoires en ont une aussi, et pour qu'elle garde leur beauté, il faut parfois savoir tourner la page, passer à autre chose. Kaly' n'oublierait pas, mais il fallait partir. Eowyn et elle furent des premiers à récupérer leur bazar au fond de la soute du Bouing 312. Elles partirent sans vraiment savoir pourquoi, ni même si elles rejoindraient à nouveau une guilde. La Air Force Sram avait été une famille, les passagers du Bouing avaient été de braves compagnons. Elles s'en allaient sans but. Parfois, il est juste temps. On a beau lutté, il arrive toujours le moment où l'on se rend compte que l'acharnement fut en vain. C'est là qu'on prend ce qu'il nous reste, qu'on charge sa dragodinde, qu'on remercie ses compagnons de vol, et qu'on se dit adieu, un dernier "Chakra? Kro bien et toi?" dans le cœur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalywenn



Messages : 118
Date d'inscription : 30/09/2010
Age : 23
Localisation : L'île d'Otomaï

Quelques informations...
Race: Jolie Eniripsa!
Guilde: L'Ordre des Chevaliers de Mystra
Cercle de Puissance:
199/200  (199/200)

MessageSujet: Re: La vie, c'est comme une boîte de chocolats..    Mar 24 Mai - 5:43

CHAPITRE III
- De nouveaux rêves, à faire durant la sieste.


Temps d'errance, en famille.

Laissant derrière elle le Bouing, et sa célèbre compagnie, Kaly poursuivit sa route. Pendant quelques temps, son chemin se résuma en une longue escale dans sa demeure bontarienne auprès de sa famille recomposée. Son autre famille, son père Zaryel, s'était remarié. Sa vie, si calme jusque là, avait été bien (trop) mouvementée ces derniers mois. Eowyn et elle avaient besoin de repos, et c'est ce que leur fournissait Severin, doyen, tel un grand-père pour elles: taquin, dragueur, mais protecteur et toujours de bon conseil, et Pfu, leur fils et petit frère. Ces deux là savaient comment faire oublier tous les tourments du monde, aussi bien par leurs frasques que par leur affection. Près d'eux, la vie n'avait rien de barbant, et la grande maison ne manquait jamais d'animation - c'était même peu dire.

Un des plus grands bonheurs de cette vie, c'est d'avoir des amis.

Néanmoins, si la vie était paisible, le quotidien ne se résumait pas à la chasse aux bouftous et aux chamailleries. L'amitié avait fait son entrée dans la vie de Kaly. Ses amis, c'était d'abord un grand chat, rose, qui s'appelait Meawrh. Il lui avait présenté Elyssa et Mellysime, devenues les "supers meilleures copines" de l'eniripsa. Eowyn suivant, elles partaient ci et là, par tout le Monde des Douzes, faire la peau à quelques monstres. Il y avait dans l'équipe aussi un vaillant disciple feca, Sun, une jolie osamodas Azrae, et son acolyte Kentigern, un enutrof. 5/6 des amis de la petite fée étaient membre d'une guilde nommée l'Ordre des Chevaliers de Mystra. Ils passaient tout leur temps ensemble... Alors, une guilde, pourquoi pas?

Kalywenn, chevalière!

Voilà ce qu'elle était devenue, une "chevalière"! Elle et son épouse intégrèrent l'ordre religieux rapidement, et elles furent aussi vite accepter par leurs nouveaux camarades et amis. Parmi ces derniers il y avait le meneur Niabea, fort apprécié de Kaly', sa bien aimée Hestivale, presque toujours accompagnée par Pantomime et Neyna. Ces quatres là, elle les portait dans son coeur, elle leur avait donné son "grou". Il y avait aussi Belomen, la jolie Hazriel, la mystérieuse Atharaxya, la toute rose Sheza, la douce Shalyan - qui était sa marraine -, le brusque mais non moins amusant Grombindal... Et d'autres encore! Mystra avait de nombreux disciples pour servir sa cause, et tous ensemble partageaient de franches parties de rigolades, mais aussi beaucoup d'amour, de "grou"! Kaly avait trouvé un nouveau foyer, des amis, des confidents,... Elle aimait les clins d'oeil de Pantomime qui semblait toujours deviner ce qui la tracassait, les disputes qu'elle partageait avec Aedius, les jeux de Neyna, les longs et terribles discours de Niabea, elle n'imaginait plus sa vie sans Elyssa et Hestivale à ses côtés pour la rassurer quand elle ne comprenait rien (car elles non plus, ne comprenaient rien), ni sans la présence de Mystra qui la veillait. Pour rien au monde elle n'aurait quitté tout cela.
,

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vie, c'est comme une boîte de chocolats..    Aujourd'hui à 3:15

Revenir en haut Aller en bas
 
La vie, c'est comme une boîte de chocolats..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vous avez quoi comme téléphone portable ?
» arbalette ou un truque comme ca
» [Sondage] Jolival 2011 - Rien ne sera jamais plus comme avant!
» Hotspots, objets (comme à chaque fois)
» figurine blood bowl sur internet (comme des troll de glace.)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ordre des Chevaliers de Mystra :: Le Bosquet De Saoriandra-
Sauter vers: