AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Parce qu'une histoire n'est rien sans son épilogue...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Atharaxya



Messages : 50
Date d'inscription : 29/07/2009
Localisation : Où le vent me porte...

Quelques informations...
Race: Sacrieuse
Guilde: L'Ordre des Chevaliers de Mystra
Cercle de Puissance:
188/200  (188/200)

MessageSujet: Parce qu'une histoire n'est rien sans son épilogue...   Sam 14 Jan - 21:07

L’esprit humain est parfois bien étrange…Un son strident peut, du jour au lendemain, devenir doux à l’oreille et apaiser l’âme. Le cliquetis de clés dans une serrure, son a priori anodin, est pour certains l’annonce d’un retour à la maison, l’assurance de retrouver la douceur du foyer. N’importe quoi peut devenir agréable, pour peu qu’on y attribue une connotation positive.

C’était le cas du grincement sempiternel émis par la pancarte estampillée aux couleurs de l’Ordre des Chevaliers de Mystra, se balançant au bout de sa chaîne au gré des vents marins et indiquant que la guilde avait un pied-à-terre sur les quais de Madrestam. Pour un passant lambda, c’était un simple grincement, pour les Chevaliers, c’était signe que leur lit n’était plus loin, qu’ils avaient fait le plus gros du voyage.

Du moins pour certains.


Atharaxya poussa doucement la porte de ses quartiers et, d’une Flamiche, alluma la première bougie qui lui passa sous la main. La lumière orangée envahit peu à peu la pièce, révélant le foutoir somme toute relatif qui y régnait. Voilà bien longtemps que la jeune femme n’y avait pas mis les pieds, encore moins passé la nuit. Elle avait, petit à petit, vidé la pièce de tous ses effets personnels, objet par objet. Restaient quelques potions sur les étagères, des épées maladroitement forgées et abandonnées dans un coin, une peluche de dopeul Ecaflip posée sur le lit fait au carré. La jeune femme rassembla ces quelques vestiges de sa vie en Madrestam dans une vieille couverture qu’elle noua et balança sur son épaule. Elle s’arrêta sur le seuil et jeta un dernier regard nostalgique sur la pièce avant de moucher la bougie et refermer précautionneusement la porte derrière elle.

En passant devant la porte du mini-dortoir réservé aux nouvelles recrues le temps de leur mise à l’essai, elle déposa au sol un petit tas de parchemins bruns attachés entre eux par une mèche de cheveux cyan et portant un petit carton où étaient griffonnés quelques mots :


Pour Fire.
Chose promise, chose dute ! Tâche d’en faire bon usage !
Atha’


Tenant toujours son baluchon improvisé sur l’épaule, elle descendit jusqu’à la taverne et fit une halte près du comptoir. Le tavernier qui dormait écroulé, comme toujours, sur un tonneau de bière, lui fit même décrocher un sourire amusé. Peut-être… Certainement, même, tout cela allait lui manquer…

D’un geste sec, la jeune femme arracha le blason qu’elle avait soigneusement cousu à son pantalon, voilà bien longtemps, et le posa sur le comptoir, ainsi que les clés de ses quartiers. Ils trouveraient probablement un nouveau preneur bien rapidement. Puis, sans se retourner, elle quitta les lieux, tâchant de faire grincer la porte de la taverne le moins possible.

S’il y avait bien une chose que la vie en mer lui avait apprise, c’est qu’il fallait parfois se laisser porter par des vents nouveaux, avant d’être emporté par une tempête…




[HRP]

Voilà, c'est la fin de l'aventure Mystra pour moi. Cela faisait quelques temps que j'envisageais de partir, les événements récents n'ont fait que me pousser un peu plus vers la sortie.

Un certain philosophe mangeur de pâte verte japonaise disait: avec le temps, tous les souvenirs sont bons. On verra (ou pas) s'il avait raison... Pour l'heure, je m'en vais le cœur tiraillé entre nostalgie et regrets. Bah, je finirai par m'y faire.

J'aurai quand même passé de belles années au sein de cette guilde, dans laquelle je me suis, une fois de plus, trop impliquée pour en ressortir indemne. Comme quoi, chat échaudé ne craint pas toujours l'eau froide... Mais finit toujours par se faire asperger, tôt ou tard. C'est l'jeu, ma pov' Lucette!

Si d'aventure ma mauvaise humeur et mon humour pourri légendaires manquaient à certains, je devrais être joignable en /w.

Pour les autres... Bon vent.

Amèrement,

Englatha.

[/HRP]

_________________
"Plutôt cent morsures, plutôt le fouet, le vitriol, que cette souffrance de tête, ce fantôme de souffrance, qui frôle, qui caresse et qui ne fait jamais assez mal"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Parce qu'une histoire n'est rien sans son épilogue...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Musique] Nightwish sans Tarja Turunen
» [DCA 2011][40k] Deathwing, parce qu'il n'y a rien de mieux
» L'histoire sans faim
» L'histoire sans fin
» Statues où on peut fouiller sans rien trouver ????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ordre des Chevaliers de Mystra :: Le Bosquet De Saoriandra-
Sauter vers: